> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > DECROCHAGE > Décrochage (Etudes) > Le programme éducatif de Donald Trump : choix de l’école, refonte du socle (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le programme éducatif de Donald Trump : choix de l’école, refonte du socle commun, autonomie des établissements, compétition...

10 novembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le choix de l’école par les familles, une priorité pour Donald Trump

De manière globale, Donald Trump, élu ce 9 novembre nouveau président des États-Unis, critique l’investissement du gouvernement fédéral américain dans l’enseignement public. Il projette de travailler avec le Congrès sur un projet de loi relatif au choix de l’école par les familles. L’objectif : rediriger les financements de l’éducation vers le droit pour les parents de choisir l’école de leur enfant (notamment privée, religieuse, à la maison...). Une politique qui s’accompagnerait d’un investissement fédéral additionnel de 20 milliards de dollars en faveur du choix de l’école.

"Si les États contribuent collectivement à verser 110 milliards de dollars de leurs propres budgets d’éducation à l’école, en plus des 20 milliards de dollars fédéraux, cela pourrait fournir 12 000 dollars pour le choix d’école à chaque élève du premier et second degrés vivant aujourd’hui dans la pauvreté", précise-t-il sur le site internet présentant son programme.

Revenir sur le "Common core"
Il justifie cette stratégie qui amplifierait la concurrence entre établissements par les mauvais résultats des États-Unis aux tests PISA de l’OCDE : "Nous dépensons plus par élève que presque n’importe quel autre grand État dans le monde. Pourtant, nos élèves se situent au bas du peloton parmi les grands pays avancés". Et d’affirmer : "Je veux que chaque enfant de milieu urbain qui est aujourd’hui pris au piège dans une école défaillante, ait la liberté - le droit civil - d’aller dans l’école de son choix."

Il souhaite également revenir sur le "Common core", le socle commun d’enseignement pour les enfants de moins de 12 ans - lancé en 2010 par Barack Obama -, qu’il qualifie de "désastre". "L’éducation doit être locale", a-t-il déclaré en juin 2015 lors de l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle. En termes de politique familiale, Donald Trump souhaite que les familles américaines puissent déduire de leurs impôts sur le revenu leurs frais de garde d’enfants.
Diane Galbaud

Extrait de touteduc.fr du 09.11.16 : Le choix de l’école par les familles, une priorité pour Donald Trump

 

[...] Une refonte du socle commun
La mesure principale du nouveau président américain est une refonte du socle commun éducatif pour les élèves âgés de moins de 12 ans. Selon lui, le système actuel est un gouffre financier et ne fonctionne pas : « Les États-Unis dépensent chaque année plus de 620 milliards de $ pour l’enseignement des moins de 12 ans. C’est une moyenne d’environ 12 296 $ pour chaque étudiant inscrit à nos écoles publiques élémentaires et secondaires » estime-t-il, rappelant qu’au niveau « de la connaissance gagnée, nos étudiants continuent à être à la traîne derrière leurs pairs dans le monde entier ».

Il prône une éducation plus locale, qui n’est pas « initiée par les bureaucrates de Washington », et souhaite donc revenir sur le « Common core » instauré par Barack Obama en 2010. Ce dernier prévoyait une harmonisation des programmes à l’échelle du pays.

Trump se montre favorable à une compétition entre les élèves au sein de l’école, affirmant que cela les rend « plus forts ».

Améliorer la garde d’enfants
Donald Trump propose d’améliorer les systèmes de garde d’enfants. Il souhaite encourager les employeurs à instaurer des garderies sur le lieu de travail des parents, mais aussi de défiscaliser les frais de garde pour les enfants de moins de 13 ans.

Priorité au « School choice »
Le « School choice », un dispositif qui permet aux parents de choisir l’éducation qui convient le mieux à leurs enfants, entre l’école publique, privée, privée sous contrat ou encore l’enseignement à domicile, est l’une des priorités du nouveau président.

Ce dernier affirme qu’il compte investir « immédiatement » 20 milliards de dollars dans ce système, qui est selon lui « le sujet essentiel de notre temps » pour améliorer les droits civils.

Extrait de vousnousils.fr du 09.11.16 : Élection de Donald Trump : son programme pour l’éducation

 

Trump - Clinton : Quels choix éducatifs ?

Les candidats à la présidence en France et aux Etats-Unis véhiculent-ils les mêmes modèles pour l’Ecole ? Pas vraiment ! Le débat n’est pas le même des deux cotés de l’Atlantique , même si les uns et les autres partagent une même vision critique de leur système éducatif. Que feront Trump ou Clinton s’ils sont élus ?

On ne sera pas surpris que Trump propose une solution "simple" pour faire face aux difficultés du système éducatif. La solution de D Trump c’est le chèque éducation. Il propose de diviser les 620 milliards de dollars dépensés par l’Etat fédéral et les districts scolaires pour l’éducation par le nombre d’enfant et d’attribuer à chacun un chèque éducation qu’il pourrait dépenser à sa guise auprès de l’école de son choix. Chaque enfant recevrait ainsi un chèque de 12 000 dollars. Pour D Trump, cela permettrait d’offrir l’école privée aux enfants des quartiers populaires et aux minorités et ainsi d’élever leur niveau éducatif.

C’est évidemment un leurre. Ce système ouvrirait une concurrence effrénée entre les écoles et le prix des plus recherchées flamberait. Il viderait les écoles des quartiers populaires de leurs moyens financiers , faisant plonger ainsi le niveau éducatif des plus pauvres. [...]

Extrait de cafepedagogique.net du 07.11.16 : Trump - Clinton : Quels choix éducatifs ?

Répondre à cet article