> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Climat ) > B* CEDRE (Contrat Educatif et Disciplinaire de Réintégration de l’Elève) au (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* CEDRE (Contrat Educatif et Disciplinaire de Réintégration de l’Elève) au collège REP+ Montaigne de Saint-Quentin

22 décembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

CEDRE (Contrat Educatif et Disciplinaire de Réintégration de l’Elève)

Collège [REP+] Montaigne
12 rue BOILEAU , 02100 ST QUENTIN
Site du collège

Auteur : Angelo CATALOGNA
Mél : angelo.catalogna@ac-amiens.fr

Le système de gestion des sanctions mis en œuvre jusqu’ici a montré ses limites. Il s’agit donc de redéfinir la place et le rôle de la sanction dans la gestion des élèves décrocheurs et perturbateurs, réaffirmer son rôle éducatif, questionner les pratiques, ré-impliquer l’équipe dans son ensemble ainsi que les familles.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Cinq élèves par session de la 6ème à la 3ème selon leur profil.

A l’origine
Réflexion sur les sanctions, leur nombre, leur impact sur l’élève et les familles. Un nombre d’exclusions de cours très important devenues ingérables par la seule vie scolaire ou d’exclusions temporaires de l’établissement inefficaces. Cas de non-respect du règlement intérieur, absence ou refus de travail en classe, difficultés de compréhension, absentéisme.

Objectifs poursuivis
• Faire travailler ensemble la vie scolaire et l’équipe enseignante sur le sens de la sanction, l’accompagnement de l’élève dans la durée.
• Permettre à l’élève de se remettre en question au niveau de son comportement : travaux sur son comportement, rappel à la loi en s’appuyant sur le règlement intérieur, en exploitant une vidéo réalisée à l’interne par un enseignant et des élèves délégués de classe sur les incivilités dans les couloirs et la cour.
• Analyse de situation de gestion de classe.
• Permettre à l’élève d’être au même niveau que ses camarades (mise à jour des cahiers, faire les travaux scolaires demandés, reprendre quelques bases). Anticiper le retour en classe avec la pédagogie inversée.
• Suivi collectif et individuel proposé à l’issue du passage en CEDRE par l’AS et un professeur référent du dispositif pour le reste de l’année.
• Rendez-vous bilan aussi avec la famille à la sortie de l’élève du dispositif.

Description
Le système de gestion des sanctions mis en œuvre jusqu’ici a montré ses limites. Il s’agit donc de redéfinir la place et le rôle de la sanction dans la gestion des élèves décrocheurs et perturbateurs, réaffirmer son rôle éducatif, questionner les pratiques, ré-impliquer l’équipe dans son ensemble ainsi que les familles.

Modalité de mise en œuvre
Ce dispositif permet à des élèves qui ne respectent pas le règlement intérieur d’être sortis de leur classe pendant une session allant de 3 à 5 jours. Le choix des élèves fait suite à une discussion en Cellule de Veille Éducative entre les représentants de l’Administration et des personnels enseignants. Quatre à Cinq noms d’élèves sont ainsi proposés. Deux enseignants de cette CVE sont les référents CEDRE, ils sont chargés de contacter les élèves désignés ainsi que leurs parents pour leur expliquer le dispositif (règles- contraintes- sanctions éventuelles) avec la signature d’un contrat tripartite (Collège-Elève-Parent). Pour chaque session, l’élève se trouve dans une salle dédiée, il arrive au collège à des horaires décalés (récréations aussi) et par une entrée différentes de ses camarades. Il est pris en charge par un enseignant qui le surveille et l’accompagne dans le travail qu’il a à faire. L’élève amène tout son matériel scolaire (livres et cahiers) lors de la première matinée (laissé dans la salle jusqu’à la fin de la session). Un état des lieux des cahiers est fait, les cours qui manquent et ceux qui se déroulent pendant la session CEDRE sont rattrapés. L’élève fait également les évaluations prévues par les enseignants. Certaines bases sont revues avec les enseignants et on propose aussi à l’élève de noter la prochaine leçon qu’il découvrira à son retour en classe. Cette pédagogie inversée doit lui permettre de reprendre pied dans le déroulé du cours et d’être plus actif à son retour en classe. Un temps est consacré aussi à un rappel à la loi, pour revenir sur les conditions de son passage en CEDRE et lui permettre de réfléchir sur son attitude. Un livret personnel permet aux enseignants de noter ce que l’élève a fait et s’il y a eu un souci particulier. En cas de refus de travail, de souci de comportement, l’élève est retenu le soir même au collège, pris en charge par la direction. Si l’attitude ne change pas le passage en CEDRE peut être prolongé d’1 ou de 2 jours de sursis. A l’issue de la session, l’élève a un rendez-vous souvent dans les quinze jours avec le 3ème professeur référent ainsi que l’assistante sociale pour faire le point sur l’ « avant » et l’ « après » CEDRE. Ce suivi se poursuit jusqu’à la fin de l’année scolaire. Cette enseignante rédige un petit compte-rendu transmis à la CVE. Ainsi, des actions de tutorat, de mise en place de fiche de suivi peuvent compléter ce dispositif. Ce dispositif a pour but essentiel de limiter les exclusions temporaires de l’établissement, totalement inefficaces, d’impliquer à nouveau la famille et l’élève dans la scolarité, et d’impliquer l’ensemble de la communauté scolaire dans la gestion des élèves décrocheurs et/ou perturbateurs.

Evaluation
- INDICATEURS : Lorsque les élèves ne posent plus problème, amélioration des résultats. Pour les 4e et les 3eme, une meilleure orientation, la possibilité de faire des stages. Bilan régulier, des observations, retenues, exclusions de cours de l’élèves. Participation en classe renforcée. Changement d’attitude et d’image de l’élève qui modifie ensuite le regard du professeur sur l’élève
- OUTILS D’ÉVALUATION : Les onglets vie scolaire de Pronote. Les comptes rendus du suivi CEDRE établis par le professeur référent et l’AS. Les bilans de la Cellule de Veille Éducative, qui évoque à nouveau ou non le cas de ces élèves en « négatif comme en positif ».

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto-évaluation

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : EFFETS ATTENDUS : Travail sérieux, propre. Mise à jour des cahiers et reprise de quelques bases. Rappel de ce que l’on attend de lui (sous forme de texte).
- Sur les pratiques des enseignants : Tenir compte de ces élèves pendant leur absence (gestion des devoirs....). Aide personnalisée pendant le CEDRE. Tutorat mis en place avec certains enseignants.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Gestion collégiale de la sanction. Plus de communication entre les enseignants, la direction, la vie scolaire et l’assistante sociale et l’infirmière. Faire que tous se sentent concernés par la gestion de classe et des décrocheurs.
- Sur l’école / l’établissement : Meilleur climat scolaire. Modification des pratiques enseignantes pour aller vers plus de bienveillance et d’accompagnement de l’élève
- Plus généralement, sur l’environnement non renseigné

Extrait du site Expérithèque : 02 - SAINT-QUENTIN - Collège Montaigne - CEDRE (Contrat Educatif et Disciplinaire de Réintégration de l’Elève)

Répondre à cet article