> 6 - PEDAGOGIE et FORMATION (56 SR) > ACTION LOCALE par niveau (6 SR) > Action locale AU COLLEGE (10 SR) > Collège (Action autre ou interdisciplinaire) > B* Série d’actions favorisant le vivre ensemble autrement avec restitution (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Série d’actions favorisant le vivre ensemble autrement avec restitution finale aux parents, au collège REP+Paul Fort de Reims (Journée Innovation 2017)

26 janvier 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Mieux vivre ensemble en 6ème autrement 2017E

Collège Paul Fort
141 RUE DE LOUVOIS , 51100 REIMS
Site :
http://sepia.ac-reims.fr/clg-paul-fort/-spip-/

Auteur : Soria Asloudj et Delphine Mercier
Mél : cd.0511108C@ac-reims.fr

L’impact des inégalités socioculturelles se fait ressentir sur la scolarité des élèves. Les familles semblent porter un regard négatif sur l’Ecole, ne plus être concernées par ce qui s’y passe et s’y impliquent de moins en moins. La communication devient difficile, les malentendus apparaissent. Ces constats inquiétants ne peuvent nous laisser indifférents. Comment changer cet état des choses ? Comment lutter contre ce déterminisme socioculturel ? Comment favoriser le vivre ensemble ? Comment impliquer les familles dans le collège ? Comment faire de nos élèves des citoyens responsables et curieux ? Les actions menées et poursuivies répondent à ces questions.

Plus-value de l’action
La forte implication de tous les élèves de la classe lors de la rencontre-restitution avec leurs parents a été un moment très fort de l’année. Quatorze familles sur vingt et une sont venues participer à cette rencontre pour voir tous les projets de leurs enfants. Les élèves ont préparé les invitations de A à Z, ils ont fait des affiches pour illustrer le projet « Non au Harcèlement », ils ont préparé la salle pour accueillir leurs parents. Nous avons, lors de cette rencontre, visionné le clip des élèves, lauréat académique, ainsi que le film de la remise de prix au rectorat. Nous avons pu lire sur tous les visages une fierté certaine. Les parents ont pu se rendre compte du sérieux avec lequel leurs enfants s’étaient investis tout au long de l’année.

Cette rencontre hors temps scolaire s’est terminée par un temps d’échange autour du jeu coopératif « Part/Ages 51 » et avec le partage de « mets venus d’ailleurs » que les parents avaient préparés à cette occasion. Les familles ont répondu présentes et le pari a été gagné. Elles se sont déplacés et ont « investi » le collège. Elles ne sont pas venues pour parler de tel ou tel résultat scolaire, de telle ou telle difficulté. Elles ont pu constater que la réussite scolaire ne passe pas seulement par des « bonnes » notes mais aussi, et nous dirions surtout, par l’investissement des élèves dans des projets, par leur envie d’apprendre autrement. Tous les élèves, en difficulté ou non, ont été partie prenante de tout ce qui a été réalisé avec les capacités de chacun. TOUS ont pu, à la hauteur de leurs moyens, montrer ce dont ils étaient capables.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
22 élèves de 6ème 2 (2015-2016)

A l’origine
Nécessité de rendre les élèves plus acteurs de leurs apprentissages, de les aider à « faire des liens », donner du sens aux apprentissages. Malentendus sur les attendus scolaires. Manque d’appétence pour l’école et absentéisme de plus en plus précoce dès la 6ème. Nécessité de créer un sentiment d’appartenance et de sécurité. Nécessité d’associer les parents, de les faire venir au collège plus facilement. Ouverture culturelle favorisant la réussite scolaire.

Objectifs poursuivis
Le principal objectif de notre action innovante était de faire en sorte que l’enfant à son entrée en 6ème prenne en compte que la réussite scolaire passe non seulement par l’apprentissage scolaire « traditionnel » mais aussi et surtout par une prise de conscience de l’importance du Vivre Ensemble ; que le plus grand nombre d’élèves parviennent grâce aux actions menées à valider les compétences du socle (beaucoup de palier 2 non validés à la rentrée en 6ème) et à réussir scolairement et que l’enfant se sente appartenir à un groupe, pas uniquement scolairement mais en tant que citoyen à part entière. Un autre objectif primordial était pour nous d’associer différemment les parents à l’Ecole.

Description
En 2015-2016, dans le cadre de l’expérimentation, les 22 élèves de la classe de 6e2 du Collège Paul Fort ont bénéficié d’une 3ème heure d’accompagnement personnalisé (AP3), dans la lignée de ce qui allait être préconisé par la réforme du collège en vigueur en septembre 2016. Les élèves ont eu deux heures d’AP3 en classe entière : une heure avec Madame Mercier, professeure d’anglais et professeure principale et une heure avec Madame Asloudj, professeure de français.

Modalité de mise en oeuvre
Dans le cadre de cette expérimentation, l’accent a été mis sur le vivre ensemble, le respect des autres et l’ouverture culturelle. Pour atteindre cet objectif, Madame Mercier et Madame Asloudj ont participé à plusieurs actions et activités tout au long de l’année avec la classe de 6eme2 :
- Non Au Harcèlement (concours NAH 2015- 2016) Le 5 novembre, journée dédiée à la lutte contre le harcèlement, les élèves de 6e2 ont travaillé à la réalisation d’une affiche. Cette affiche avait un double objectif : collecter tous les mots évoquant le harcèlement mais aussi tous ceux s’opposant au harcèlement dans l’idée de trouver une solution pour le vivre ensemble, autour du mot solidarité. De cette affiche réalisée avec le concours de la professeure d’arts plastiques, Madame Andrade, pour un affichage dans l’établissement, est partie l’idée de participer au concours vidéo grâce à M. Ndengue (assistant TICE) et Mme Cholez Derycke (Coordonnatrice du Rep +). Les élèves ont étoffé le projet, par l’écriture de scènes à jouer, illustrant le travail autour des mots, qui sont insérées dans la vidéo.
- Collège au cinéma Collège au cinéma est une action importante dans la mesure où elle permet aux élèves de visionner des films d’auteurs qu’ils n’auraient pas eu l’idée d’aller voir spontanément. Cela leur permet de s’ouvrir culturellement à des nouveautés. Le visionnage de ces différents films a permis d’aborder des thèmes tels que l’égalité fille/ garçon avec Wadjda et la différence avec Les Enfants Loups lors de débats oraux. Les élèves ont pu exprimer leur ressenti et leur point de vue. Un intervenant, Frédéric Voulysé de l’association Télé Centre Bernon, intervenant dans Collège au cinéma depuis près de 10 ans, a permis aux élèves de comprendre les enjeux esthétiques et humains d’une œuvre artistique. Ces interventions (jeudi 24 mars et jeudi 16 juin) ont été nécessaires pour une bonne approche des films.
- Le Salon du Livre de Cormontreuil Rencontre avec l’auteure Valentine Goby, Français d’ailleurs. Visite de l’exposition Vivre ensemble riches de nos différences jeudi 25 février, travail sur le vocabulaire (origine des mots), repère dans l’espace (localiser son pays ou sa région d’origine sur un planisphère), préparation de la venue de l’auteur au collège en réalisant une mini exposition à l’aide d’objets rapportés par les élèves de 6è2 afin de présenter leurs différentes origines, et en élaborant un questionnaire à destination de l’auteure, écriture d’un texte pour se présenter à l’auteure et aux camarades, lecture à voix haute, échanges avec l’auteure.
- Visite du Musée de l’histoire de l’immigration Un travail sur les différences, les origines et la discrimination a été réalisé. Visite de l’Exposition Frontières, une exposition pour comprendre le rôle et les enjeux contemporains des frontières dans le monde et retracer les histoires singulières de ceux qui les traversent, travail sur les notions d’accueil et d’hospitalité en prise directe avec l’actualité (arrivée des migrants), participation à un atelier radio.
- Expo du 21 avril 2016 au Collège Paul Fort Les élèves ont organisé une rencontre-restitution avec leurs parents autour du Vivre ensemble, fil rouge de l’année avec les actions Français d’ailleurs et le jeu collaboratif Part/Ages 51. 14 familles sur 21 ont répondu à l’appel lancé par les élèves. L’un des objectifs était d’inviter les parents à une rencontre informelle où ne serait pas abordée la scolarité de leur enfant. Il y eu le visionnage de la remise des prix au rectorat, un échange autour du Jeu Part/Ages avec l’une des conceptrices du Jeu, l’expo des élèves ainsi qu’un échange culinaire autour de plats préparés par les familles afin de faire goûter à chacun des mets venus d’ailleurs. Plus de 50 personnes de tout âge ont donc partagé ce moment convivial. Une prochaine rencontre a ensuite été planifiée début juin afin d’inviter les parents à jouer avec leurs enfants au jeu coopératif Part/Ages 51 suite à l’intérêt des parents pour cette démarche.
- D’Col - pour la 3ème année consécutive au collège Participation des parents Travail en profondeur avec les familles, co-éducation. Contacts téléphoniques fréquents entre le professeur principal et les familles, des rendez-vous réguliers pour faire des points, un contact facilité pour certaines familles avec les mails via pronote. Des rencontres non scolaires, des temps d’échanges ont été planifiés dans l’année. Les parents ont été présents à chaque rendez-vous. Le travail et les productions de leurs enfants ont été valorisés.
- Travail des compétences psychosociales avec les outils et le jeu coopératif de Part/ages 51 Lors de l’AP3 avec Mme Mercier, les lundis de 11h à 12h, les élèves ont abordé différents thèmes du vivre ensemble en travaillant les compétences psychosociales à partir des outils et du jeu coopératif de l’association Part/Ages 51 et de ses 4 axes : vivre ensemble, se connaitre, s’informer et choisir. Ont également été travaillées les règles de vie à suivre dans un établissement et dans la vie en général, le respect des autres, se présenter, l’égalité fille/garçon. Lors de l’AP3 en français, les jeudis de 11h à 12h, les thèmes vus par Mme Mercier ont été repris tout en les incluant dans le programme par une autre approche (lecture de textes littéraires sur la vie au collège et travail sur le vocabulaire, lecture d’articles de journaux en prise directe avec une actualité difficile à appréhender et à analyser par les élèves, travail sur l’oral, participation à des débats autour de thèmes majeurs tels que égalité fille-garçon, discrimination, religion, écriture de scénarios pour le court métrage Non Au Harcèlement qui a obtenu le premier prix des 11-13ans...) Ce projet a donc rassemblé 22 élèves, dont 3 relevant d’ULIS, 2 relevant de la MDPH et 1 relevant du SESSAD et a permis de travailler à l’acquisition de plusieurs compétences du socle commun (la maîtrise de la langue française, la culture humaniste, les compétences sociales et civiques ainsi que l’autonomie et l’initiative).

Trois ressources ou points d’appui
Pédagogie de projet très efficace pour ce profil d’élèves malgré une classe difficile et hétérogène. Présence des parents tout au long de l’année grâce à des contacts téléphoniques et des rencontres régulières dans l’année. Suivi de la classe par un assistant pédagogique référent, Frédéric Léal, présent sur tous les projets tout au long de l’année, sur l’AP2 les lundis matins de 8h à 9h00 avec la professeur principale, sur l’AP3 et sur D’Col.

Difficultés rencontrées
Pédagogie de projet très efficace pour ce profil d’élèves malgré une classe difficile et hétérogène. Présence des parents tout au long de l’année grâce à des contacts téléphoniques et des rencontres régulières dans l’année. Suivi de la classe par un assistant pédagogique référent, Frédéric Léal, présent sur tous les projets tout au long de l’année, sur l’AP2 les lundis matins de 8h à 9h00 avec la professeur principale, sur l’AP3 et sur D’Col.

Moyens mobilisés
2 IMP

Partenariat et contenu du partenariat
Rectorat de Reims (Concours NAH) Cinéma Opéra de Reims et Frédéric Voulyzé, Centre Bernon, Epernay (Collège au cinéma) Médiathèque de Cormontreuil (Salon du Livre) Musée National de l’Histoire de l’Immigration (Exposition Frontières) Association Part/Ages 51, Reims (jeu coopératif)

Liens éventuels avec la Recherche
.

Evaluation
Evaluation / indicateurs
Climat scolaire, bien-être, remédiation

Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Concertation hebdomadaire, évaluation interne et continue (fort taux de participation aux actions menées, implication immédiate et constante des élèves, soutien de notre direction)

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : Travail en équipe très bénéfique : les élèves ont fait des ponts entre les matières car plusieurs projets impliquaient le français, l’anglais, les arts plastiques, l’histoire, ...
Sur les pratiques des enseignants : Continuer les co-interventions répondant à des besoins ponctuels en fonction des échéances des projets en cours.
Sur le leadership et les relations professionnelles : Forte cohésion de l’équipe enseignante autour de la classe
Sur l’école / l’établissement : Poursuite des actions engagées cette année (collège au cinéma, salon du livre, Part/Ages 51, ...) Essayer de maintenir le lien avec les familles, créer des rencontres thématiques pour mieux répondre aux besoins des parents, des ateliers pour prendre en main les nouveaux outils tels que Pronote et D’Col. Les parents étaient demandeurs en 6ème 2. Certains étaient même volontaires pour nous accompagner à la Cité de l’Immigration à Paris. Faire de l’élève un acteur de son savoir de sa culture en associant sa famille (sortie au Musée, présence des parents au collège lors de la préparation de certains projets)
Plus généralement, sur l’environnement Venir au collège avec un sentiment d’ouverture, de bien être et de plaisir a nettement amélioré le regard que les élèves et leurs familles portaient sur l’Ecole.

Extrait de experitheque : Mieux vivre ensemble en 6ème autrement 2017E

Répondre à cet article