> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Pilotage national, académ., local > Pilotage national > Pilotage national : Cabinet, Dgesco... (organisation, nominations) > Les attributions du ministre de l’éducation nationale (JO du 25 mai 2017). (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les attributions du ministre de l’éducation nationale (JO du 25 mai 2017). Pas de conseiller éducation à Matignon. A quoi servent les décrets d’attribution des ministres ? (blog de Luc Bentz)

26 mai 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

JORF n°0123 du 25 mai 2017
texte n° 27

Décret n° 2017-1080 du 24 mai 2017 relatif aux attributions du ministre de l’éducation nationale

[...] Article 1
Le ministre de l’éducation nationale prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement en faveur de l’accès de chacun aux savoirs et du développement de l’enseignement préélémentaire, élémentaire et secondaire.
Il veille, conjointement avec les autres ministres intéressés, au développement de l’éducation artistique et culturelle des enfants et des jeunes adultes tout au long de leurs cycles de formation.
Il élabore et met en œuvre la politique en faveur de la jeunesse et du développement de la vie associative. A ce titre, il veille notamment au développement de l’engagement civique et, pour le compte de l’Etat, à l’efficacité de l’action conduite par l’agence du service civique.
Il contribue à la définition et à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière d’égalité des chances et de lutte contre les discriminations.
Il participe, conjointement avec les autres ministres intéressés, à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en faveur du développement et de la diffusion des usages du numérique dans la société et l’économie.

Extrait de legifrance.gouv.fr du 25.05.17 : Attributions du ministre de l’éducation nationale

 

[...] La jeunesse dépend désormais du ministère de l’éducation nationale

S’il n’est que onzième dans l’ordre du protocole, c’est bien un ministère de l’éducation nationale aux larges attributions que va piloter Jean-Michel Blanquer. Parmi les responsabilités du nouveau ministre figure, outre l’école (enseignement préélémentaire, élémentaire et secondaire), la politique en matière d’égalité des chances et de lutte contre les discriminations.

Le flou, dénoncé par des organisations de jeunesse, qui persistait depuis la nomination du gouvernement, le 17 mai, sur la question du portefeuille de la jeunesse a été levé : l’éducation nationale récupère la « politique en faveur de la jeunesse et du développement de la vie associative ». Le ministère chapeautera notamment le développement de l’engagement civique et l’action conduite par l’agence du service civique. Une occultation totale de la jeunesse aurait été quasi inédite, puisque cela ne s’était produit qu’en 1988, durant les quelques semaines du premier gouvernement Rocard. Ce choix de rattacher la jeunesse à l’éducation nationale a néanmoins rarement eu lieu par le passé, puisqu’elle était plus traditionnellement rattachée aux sports — hormis entre 2002 et 2004, lorsque Luc Ferry occupait la Rue de Grenelle.

Cette décision ne satisfait pourtant que très moyennement les organisations qui s’étaient élevées contre cette disparition des radars ministériels. [...]

Extrait de lemonde.fr du 25.05.17 : la feuille de route et les attributions des ministres dévoilées dans le journal officiel

 

Pas de conseiller éducation à Matignon, note le Café pédagogique dans un twitt du 27.05.17

Extrait de legifrance.gouv.fr du 27.05.17 : Arrêté du 26 mai 2017 relatif à la composition du cabinet du Premier ministre

 

Le Gouvernement a été nommé le 17 mai 2017. Le Journal officiel du 25 mai publie les décrets d’attribution des ministres et secrétaires d’État. Mais à quoi servent ces décrets ? Comment et pourquoi sont-ils pris ? À quoi servent-ils ?

Extrait de blogs.lexpress.fr/etudiant-sur-tard du 25.05.17 ! Décrets d’attribution des ministres : pourquoi ? comment ?

Répondre à cet article