> 5 - Education prioritaire > ACTEURS > FORMATEUR REP+ > Campagne de recrutement de 6 formateurs en éducation prioritaire dans (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Campagne de recrutement de 6 formateurs en éducation prioritaire dans l’académie de La Réunion (date limite : 30 juin 2017)

19 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Campagne de recrutement des formateurs en éducation prioritaire

L’Académie recrute 6 formateurs éducation prioritaire pour couvrir tous les bassins d’éducation et de formation.

• Vous êtes enseignant du second degré dont l’expertise pédagogique est solidement reconnue par l’inspection ou validée par le certificat d’aptitude aux fonctions de formateur académique (CAFFA).

• Vous avez une connaissance des conditions de l’exercice professionnel en éducation prioritaire.

• Une expérience en tant qu’enseignant en REP ou REP+ serait appréciée.

• Vous êtes disposé à un travail avec des pairs, avec des personnels de direction et d’inspection : ouverture aux autres, écoute, sens de la coopération.

• Vous avez une certaine maîtrise des outils usuels de la communication numérique.

• Vous pouvez dès maintenant donner une autre tournure à votre carrière professionnelle en valorisant vos compétences reconnues par l’institution.

Candidater pour devenir formateur de l’éducation prioritaire.

Vous trouverez ci-après la fiche de poste correspondante.

Les candidatures seront à envoyer par mail avant le 30 juin 2017 à : insp2D@ac-reunion.fr

avec copie à Pascal.Schrapffer@ac-reunion.fr, doyen du collège des IA-IPR

Le dossier de candidature comportera :
• un curriculum vitæ
• une lettre de motivation
• le dernier rapport d’inspection

Merci également de transmettre une copie de votre dossier par voie hiérarchique.

Vos inspecteurs de discipline ou de spécialité restent à votre disposition pour tout complément d’information.

Fiche de poste formateur enseignement prioritaire

Extrait de ac-reunion.fr : Campagne de recrutement des formateurs en éducation prioritaire

Répondre à cet article