> 6 - DISPOSITIF > DEDOUBLEMENT, PDMQDC, TAILLE DES CLASSES > Le premier degré à la rentrée 2017 : - des chiffres détaillés sur les CP (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le premier degré à la rentrée 2017 : - des chiffres détaillés sur les CP dédoublés et les effectifs en REP+ et REP - une baisse de la scolarisation précoce - une augmentation de la part du hors contrat (Note d’information DEPP, déc. 2017)

13 décembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les élèves du premier degré à la rentrée 2017 : neuf classes sur dix de CP en REP+ accueillent au maximum quinze élèves
Note d’information DEPP , décembre 2017

 À la rentrée 2017, 6,783 millions d’élèves sont scolarisés dans les écoles publiques et privées du premier degré. Du fait des évolutions démographiques, les effectifs sont en légère baisse par rapport à la rentrée précédente : - 23 100 élèves (soit -0,3%). Cette baisse, observée dans les deux niveaux, est plus marquée dans le préélémentaire (-17200élèves, soit -0,7%) que dans l’élémentaire (-7200 élèves, soit
- 0,2%).

Les effectifs d’élèves en situation de handicap bénéficiant d’un dispositif « Unités localisées pour l’inclusion scolaire » (ULIS) augmentent de 2,4%, soit 1200 élèves supplémentaires.

Quatre caractéristiques de cette rentrée méritent d’être relevées :
- dans le secteur public, la taille moyenne des classes accueillant uniquement des élèves de CP s’est réduite en éducation prioritaire ; ce phénomène est très fort en REP+ ;
- la hausse des effectifs observée dans le secteur privé est portée par le hors contrat ;
- les taux de redoublement, historiquement bas, demeurent stables ;
- la scolarisation à deux ans recule.

 

[...] Recul de la scolarisation précoce
À la mi-septembre 2017, 92900 des enfants de deux ans sont scolarisés, ce qui porte leur taux de scolarisation à 11,7% (soit -0,2 point par rapport à la rentrée précédente) figure 4.
Sur une longue période, le taux de scolarisation des enfants de deux ans est orienté à la baisse : de 35% au début des années 2000, il s’est depuis stabilisé et oscille autour de 12% depuis 2012.
Afin de lutter contre les inégalités scolaires notamment dans les zones les plus éfavorisées, la scolarisation précoce s’est développée au cours des dernières rentrées en REP et en REP+. Cependant, à la rentrée 2017, le taux de scolarisation à deux ans diminue de 0,3 point par rapport à 2016 et atteint 20,5
% pour l’ensemble de l’éducation prioritaire. Il s’établit à 19,3% en REP et 22,3 % en EP+.
Bien qu’en légère baisse, la part de l’enseignement privé dans la scolarisation des deux ans excède de 7 points celle du privé dans l’ensemble du premier degré : 20,9% des élèves de cet âge sont inscrits dans une école privée.

 

Une taille moyenne de 13,4 élèves pour les classes accueillant uniquement des CP en REP+
Pour combattre la difficulté scolaire dès les premières années des apprentissages fondamentaux et soutenir les élèves les plus fragiles, une mesure de dédoublement des classes de CP en REP+ a été mise en place à la rentrée 2017. La mise en oeuvre de cette mesure est perceptible à la fois sur la proportion des classes de CP multiniveaux parmi l’ensemble des classes accueillant des CP, et sur la taille des
classes de CP mono-niveaux.
En REP+, au sein des classes de CP, les classes accueillant également
des élèves d’autres niveaux représentaient près du quart en 2016 ; en 2017, la proportion de classes de CP multiniveaux devient marginale (5,3%,  figure 6).
Pour le reste du secteur public, la part des classes multiniveaux en CP est restée stable entre 2016 et 2017, de l’ordre de trois classes sur dix en REP et de plus de la moitié des classes pour les écoles publiques hors éducation prioritaire.

À la rentrée 2017, la taille des classes en REP+ accueillant uniquement des élèves de CP s’est considérablement réduite. Elles accueillent au maximum 12 élèves pour 58,5% d’entre elles alors que c’était le cas uniquement de 0,3% des classes à la rentrée 2016  figure 7.
Pour une taille maximale de 15 élèves par classe, la proportion s’élève à 89% (contre 1,9% en 2016). Seul 1% des classes uniques de CP en REP+ comptent 26 élèves ou plus (contre 5,1% en 2016).
Là où le dédoublement n’a pas été possible pour des raisons de locaux, l’intervention de deux enseignants a été prévue.
En REP+, la taille moyenne des classes accueillant uniquement des élèves de CP est ainsi passée de 21,7 élèves à la rentrée 2016 à 13,4 en 2017, et le nombre de classes à cours unique CP en REP+ a augmenté de 80%, passant de près de 2300 à 4150.
En REP et dans le reste du secteur public, la taille des classes de CP à cours unique est légèrement réduite entre ces deux rentrées. La proportion de « grandes classes » (26élèves et plus) atteint 5,2% en REP et 16,9% pour les établissements publics hors éducation prioritaire (soit une baisse respectivement de 2,2 et 3,5
points).
Parmi les 5% de classes multiniveaux de REP+ accueillant des CP, une réduction importante de la taille des classes est observée. Celles-ci comptaient en moyenne 20,9 élèves à la rentrée précédente contre actuellement 15,4.

Extrait de education.gouv.fr de décembre 2017 : Les élèves du premier degré à la rentrée 2017

 

Voir aussi le Café pédagogique du 13.12.17

Répondre à cet article