> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale A L’ECOLE > Ecole (Action autre ou interdisciplinaire) > "Et Tic ! Et Toc !" questionner les choix pédagogiques de classe à l’école (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Et Tic ! Et Toc !" questionner les choix pédagogiques de classe à l’école REP Goubet Paris 19e (La Classe Plaisir sur le Café pédagogique)

6 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

La Classe Plaisir : Et Tic ! Et Toc !

Imaginez deux élèves face à face, l’un - Et Tic ! - défendant la lecture à haute voix, l’autre - Et Toc ! - préférant la "lecture dans sa tête", chacun exposant ses arguments. Envisagez cette confrontation dans le domaine des apprentissages comme dans celui du fonctionnement de la classe. Un moment court intitulé "Et Tic ! Et Toc !", qui peut être proposé par l’enseignant, mais aussi par les élèves, et qui permettrait de questionner les choix pédagogiques de classe.

Des exemples déjà expérimentés :

• Un "Et Tic ! Et Toc" entre "apprendre seul" et "apprendre à deux"

• un autre sur "vivre dans une maison" et "vivre dans un immeuble", comme sur l’image suivante, où N. défend la maison

• écrire un texte court ou un texte long

• plan de travail à domicile et plan de travail classique

Cette idée, que nous vous proposons d’expérimenter, Nastasia Tarento et moi-même, nous est venue à la suite d’un échange sur les débats que nombre d’enseignants proposent souvent en cours d’Histoire : royauté/tiers-état ; girondins/jacobins ; fascisme/démocratie ; Danton/Robespierre, etc.

Poursuivant notre échange, nous nous sommes demandé si ces débats, nous pourrions les transposer sur tout ce qui constitue la vie de classe. En effet, nombre de projets, d’activités, de fonctionnements vécus par les élèves sont initiés par l’enseignant sans être rendus explicites.

Le "Et Tic ! Et Toc !" pourrait être un moyen de faire réfléchir au pourquoi des choses, ce qui fait qu’on fera lire d’une façon ou d’une autre, qu’on travaillera seul ou en équipe, qu’on étudiera d’abord les figures géométriques ou qu’on les tracera en premier, qu’on ira au cinéma ou au théâtre. Les idées de débats sont infiniment larges !

Et voici le dispositif que nous avons imaginé et que nous allons suivre, tout en le peaufinant peu à peu :

1) Un "Et Tic ! Et Toc !" est proposé au groupe. Deux enfants volontaires s’installent face à face, prêts chacun à défendre une des deux positions.

2) La confrontation est lancée, chacun pourra proposer trois arguments. A son issue, les deux protagonistes s’arrêtent en statues. Proposition est faite à d’autres enfants de remplacer l’un ou l’autre pour développer un nouvel argument. Les remplacements sont effectués.

3) Une fois le débat achevé, les élèves cherchent en collectif ou en équipe à dire les arguments qui leur ont semblé les plus convaincants pour chacune des causes. Une synthèse écrite sera faite.

A noter, qu’un nouvel "Et Tic ! Et Toc !" sur le même thème pourrait être mené ultérieurement, alimenté par une recherche documentaire faite entre temps.

Et pour les plus âgés (cycle 3 et secondaire), ça peut aussi passer par de l’écrit, comme en témoigne le texte suivant d’un élève de CM2 sur l’alternative "débuter par une Réunion ou par des Ateliers"

Daniel Gostain
Nastasia Tarento
[école REP Goubet Paris 19e]

La Classe Plaisir !

Extrait de cafepedagogique.net du 28.03.18 : La Classe Plaisir : Et Tic ! Et Toc !

Répondre à cet article