> 8 - POLITIQUE DE LA VILLE > OUVERTURE SOCIALE > Les cordées de la réussite > Cordées de la réussite : Ile-de-France, Eist, Essec, Insa, académies de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Cordées de la réussite : Ile-de-France, Eist, Essec, Insa, académies de Besançon, Nantes, Strasbourg...

28 février Version imprimable de cet article Version imprimable

ILE-DE-FRANCE

10 000 bénéficiaires des cordées de la réussite en Île-de-France

Lors de « La journée des Rencontres pour l’orientation » à l’ESSEC (Cergy-Pontoise) Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris a échangé avec les élèves des cordées de la réussite. L’occasion de faire le point sur le dispositif piloté depuis 2018 par l’Etat en Île-de-France et la Région Île-de-France.

Accompagner collégiens et lycéens vers la réussite

Lancé en 2008 par Valérie Pécresse alors ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le dispositif des cordées de la réussite permet à 10 000 collégiens et lycéens issus des quartiers en difficulté et/ou de familles défavorisées franciliennes de bénéficier d’un accompagnement personnalisé par des tuteurs de grandes écoles ou de l’université.

L’objectif est de libérer le potentiel de ces jeunes afin qu’ils osent bâtir un projet professionnel ambitieux pour pouvoir à terme s’épanouir dans le monde professionnel.

En 2018, le dispositif a été lancé au niveau régional avec 98 cordées (programmes d’accompagnement) en Île-de-France, 35 dans l’académie de Créteil, 32 dans l’académie de Versailles et 31 à Paris, soit 10 000 jeunes qui bénéficient du programme.

Le programme compte 65 têtes de cordées, parmi lesquelles figurent certains des établissements les plus prestigieux de l’enseignement supérieur français tels que les Mines, Polytechnique, ESSEC, HEC.

Les collégiens et les lycéens bénéficient d’une écoute attentive, de conseils et d’un suivi sur mesure de la part de leur tuteur.

Les cordées de la réussite bénéficient d’un financement de 810 000€ par l’Etat au titre des crédits de la politique de la ville.Le Conseil régional soutient également le dispositif à hauteur de 600 000€.

Pour Michel Cadot : « Les cordées de la réussite ont permis de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur d’excellence aux jeunes quel que soit leur milieu socio-culturel. En lien étroit avec les rectorats de la région, la DRJSCS et le Conseil régional, nous voulons examiner les possibilités d’une plus grande collaboration sur ce dispositif. »

Extrait de Yvelines.gouv.fr du 22.02.19 : 10 000 bénéficiaires des cordées de la réussite en Île-de-France

 

ESSEC

L’Etat finance à hauteur de 200 000€ l’ESSEC, très impliqué sur plusieurs programmes d’accompagnement des collégiens et lycéens dans le Val-d’Oise, la Seine-Saint-Denis et les Yvelines :

un tutorat-étudiant avec le programme « Une Grande école : pourquoi pas moi ? » (210 scolaires encadrés issus de 17 établissements, pour environ 600 heures de tutorat) ;
le programme « PHARE », destiné aux élèves en situation de handicap (48 scolaires encadrés issus de 33 établissements, pour environ 200 heures de tutorat) ;
un accompagnement des scolaires dans leurs choix d’orientation avec le programme « TrouveTaVoie » ;
un tutorat pour des jeunes étudiants boursiers, issus des QPV et des territoires isolés préparant un concours à une école de management avec le programme « CAP ESSEC » (38 étudiants soutenus, 82 % ont intégré l’ESSEC, l’ESCP, l’EM Lyon, L’EDHEC ou Sciences po) et « CAP BBA » (12 étudiants soutenus, 80 % d’admission à l’ESSEC).

 

 

ACADEMIE DE BESANCON

« Océans plastifiés » : une exposition organisée à l’IUT Besançon –Vesoul

Du 4 mars au 12 avril 2019, l’IUT Besançon-Vesoul accueille l’exposition Océans plastifiés dans le cadre du dispositif des Cordée de la réussite. Durant ces six semaines, de nombreux groupes de scolaires viendront visiter l’exposition. [...]

Les cordées s’appuient sur des partenariats établis entre les établissements d’enseignement supérieur et les collèges et lycées. Au total, plus de 375 cordées sont réparties sur le territoire national, dont sept en Franche-Comté. L’IUT Besançon-Vesoul travaille en partenariat avec les collèges de Gy, Tavaux, Jussey, Vauvillers et Diderot (Besançon).

Extrait de macommune.info du 21.02.19 : « Océans plastifiés » : une exposition organisée à l’IUT Besançon –Vesoul

 

ACADEMIE DE NANTES

Zoom sur la dixième édition des Cordées de la Réussite à Angers, un programme qui permet aux jeunes des quartiers plus défavorisés de découvrir ...

Edition de la mi-journée du 12 février

 

Égalité des chances : nouvelle saison à l’EISTI

Depuis novembre dernier, les programmes Egalité des chances sont relancés à l’EISTI. Leur principal objectif est de donner envie aux élèves du secondaire de continuer leurs études dans le supérieur, mais aussi et surtout de leur montrer que c’est possible. « Pour certains poursuivre des études après le lycée n’est pas évident » explique un tuteur d’ATEC.

L’ATEC (Association des Tuteurs pour l’Egalité des Chances est partenaire de l’école. Cette année, elle permet à 80 collégiens et lycéens de participer à des ateliers et des activités autour de différents thèmes tels que l’orientation, la confiance en soi, le monde des grandes écoles, le monde de l’entreprise...

3 cordées de la réussite :
Plusieurs programmes labellisés Cordées de la réussite sont proposés : PQPM, NOVA, Ingénieuse. 24 séances pour chaque programme sont organisées tout au long de l’année à l’EISTI, avec des sorties. Il y a des séances éducatives et des séances ludiques.

NOVA et PQPM s’adressent aux collégiens et aux lycéens dans le but de les sensibiliser aux études en leur montrant que « s’ils s’en donnent les moyens ils pourront réaliser ce qu’ils veulent ».
La cordée Ingénieuse sensibilise collégiennes et lycéennes aux études d’ingénieur notamment dans le secteur informatique.

Ces programmes permettent également de faire vivre de l’intérieur le quotidien d’une grande école et de partager la vie étudiante.

D’autres initiatives solidaires

D’autres actions de l’EISTI sont conduites avec Zup de Co, Expli’Cité, Handimanagement. Elles mobilisent une trentaine de participants.

Zup de Co accompagne les élèves de collège pendant 3 ans minimum. Dès la 6e, un étudiant de Grande École ou d’Université accompagne individuellement un collégien afin de l’aider dans sa motivation et son intérêt pour le travail à l’école.
Expli’Cité est du tutorat et coaching solidaire qui a pour but de favoriser la réussite scolaire du plus grand nombre et développer l’ambition des jeunes.
Handimanagement s’adresse aux élèves-ingénieurs de l’EISTI et vise à sensibiliser à l’intégration des personnes handicapées dans le monde de l’entreprise. Déjà, 10 étudiants ont reçu le label Handimanagement cette année. Plus d’info sur leur parcours de formation ici.

Retrouvez tous les initiatives et les programmes sur la page Egalité des Chances & diversité à l’EISTI

Égalité des chances : nouvelle saison à l’EISTI

 

ACADEMIE DE STRASBOURG

L’INSA Strasbourg accueillera le 1er mars 2019 trente sept lycéens en classe de première de l’Essonne, qui seront accompagnés de neuf élèves ingénieurs de l’École Polytechnique pour une visite de l’établissement et de ses plateformes.

Cet évènement est organisé par des étudiants de l’École polytechnique dans le cadre du programme Une grande école, pourquoi pas moi ? (GEPPM), action du pôle diversité et réussite de l’École Polytechnique.

Ce programme d’égalité des chances, labellisé « Cordée de la réussite »*, accompagne de jeunes lycéens issus de milieux éloignés des études, afin d’accroître leurs chances de poursuivre des études ambitieuses dans le supérieur.

Plus d’informations sur le site internet des cordées de la réussite http://www.cordeesdelareussite.fr/ et sur le compte Facebook du programme une grande école pourquoi pas moi https://www.facebook.com/GEPPM-Une-Grande-Ecole-Pourquoi-Pas-Moi-269886026758846/de l’École Polytechnique

Extrait de insa-strasbourg.fr : Une grande école. Pourquoi pas moi ?

Répondre à cet article