> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > ETUDE UNIVERSITAIRE > "Le goût de l’effort. La construction familiale des dispositions scolaires", (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Le goût de l’effort. La construction familiale des dispositions scolaires", par Sandrine Garcia, PUF, 2018. Analyse par les Cahiers pédagogiques de la « professionnalisation pédagogique des parents d’élèves » dans les milieux favorisés

27 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Le goût de l’effort. La construction familiale des dispositions scolaires
Sandrine Garcia, PUF, éducation et société, 2018

Si nous nous intéressons activement à l’échec scolaire et aux inégalités des enfants face aux pratiques et à la culture scolaires, nous ne pouvons pas ignorer la dernière recherche de Sandrine Garcia sur les pratiques éducatives des classes moyennes intermédiaires et supérieures. Elle montre comment ces dernières préparent voire apprêtent leurs enfants à devenir des bons élèves, comment ces enfants sont encadrés, guidés afin de réussir à répondre et même surmonter les exigences de l’école.

Sandrine Garcia, en s’appuyant sur les thèses de la Reproduction et des Héritiers de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, va étudier de près les pratiques et le travail parental des classes moyennes intermédiaires et supérieures dans l’accompagnement éducatif. Et peut-être dépasser l’idée « d’une osmose » quasi naturelle de transmission qu’évoquait Bourdieu. Selon elle, il n’y a pas qu’une simple connivence entre les pratiques familiales et les pratiques scolaires. Le capital social et surtout culturel de ces familles ne se transfère pas aussi naturellement chez leurs enfants, comme un simple héritage [...]

Extrait de cahiers-pedagogiques.com du 22.03.19

Répondre à cet article