> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (EAC) > Parmi les films représentant la France aux 25èmes Rencontres internationales (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Parmi les films représentant la France aux 25èmes Rencontres internationales du Cinéma à la Cinémathèque, « Make up » du collège REP Lamartine de Bischheim

20 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

« À nous le cinéma » fête ses 25 ans !

La Cinémathèque française accueille pendant trois journées exceptionnelles, du 5 au 7 juin 2019, les 25ème Rencontres internationales du Cinéma. Près de 1000 jeunes, ambassadeurs de ce programme international d’éducation au cinéma, écoliers, collégiens et lycéens, venus de 15 pays se relayent à la Cinémathèque pour présenter et commenter devant leurs parrains cinéastes, les 41 courts métrages qu’ils ont réalisés autour du thème imposé cette année, « La situation ». Jeanne Balibar, Sandrine Bonnaire et Nobuhiro Suwa sont les marraines et parrain de cette 25ème édition, où sont présents également d’anciens participants qui font part de leurs expériences.

Une expérience internationale de cinéma à l’école

Depuis 1995, « Le Cinéma, cent ans de jeunesse » permet à des jeunes de 6 à 20 ans, de vivre une expérience unique de cinéma, alliant découvertes des films de l’histoire du cinéma et pratique de réalisation selon une approche pédagogique structurée, autour d’un thème fédérateur. En France, mais aussi dans les 14 pays du monde concernés par ce programme, des ateliers se sont déroulés, de septembre à juin sur la thématique choisie. Chaque groupe a été co-animé par un enseignant et un professionnel du cinéma. Près de 1 000 enfants et jeunes ont ainsi travaillé pendant toute l’année scolaire, sur le thème retenu, la situation au cinéma. « La situation » permet de penser à la fois la relation entre les personnages, la mise en scène et la place du spectateur. Au fil des situations qu’ils traversent, les personnages changent, se métamorphosent ou même parfois basculent à l’occasion de moments décisifs. Le spectateur les suit de situation en situation mais il s’identifie à eux différemment à travers le film. Pendant toute l’année scolaire, les jeunes participant à ce programme international de cinéma à l’école, ont vu des films emblématiques, tournés des exercices et réalisé un court métrage qu’ils viennent présenter, en juin, à la Cinémathèque française. Chaque film est réalisé dans la langue du pays, mais toujours sous-titré dans une autre langue.

Trois journées exceptionnelles
[...]
17 établissements (6 écoles, 7 collèges, 4 lycées) représentent la France, et viennent d’Île-de-France, PACA, Grand-Est, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Corse, Guadeloupe et Martinique. Lors de cette première journée de rencontre, six films français sont programmés : « Et là, tu lui souries » du collège Pierre Matraja de Sausset-les-Pins, « Trait commun » du collège Stendhal de Grenoble, « Make up » du collège [REP] Lamartine de Bischheim, « Le prix de l’amitié » du lycée de Bellevue, à Fort-de-France, « C’était plus fort que moi » de l’école Gabriel Péri à Saint-Martin-d’Hères, et « Après la forêt » de l’école parisienne Chaptal. L’enthousiasme des jeunes pour cette expérience internationale de cinéma est unanime, « On ne vient pas tous du même pays, mais on fait tous la même chose, on se sent intégré dans une communauté, c’est bien ! ».

« À nous le cinéma ! »

Extrait de cafepedagogique.net du 06.06.19

Répondre à cet article