> 6 - ACTEURS et POSITIONS > ACTEURS > Parents > Parents (Textes et Rapports officiels) > Les parents français connaissent moins les fréquentations de leurs enfants, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les parents français connaissent moins les fréquentations de leurs enfants, surtout dans les établissements défavorisés (Ocde)

20 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Les parents français connaissent moins les fréquentations de leurs enfants
Combien de camarades de votre enfant connaissez-vous et combien de leurs parents ? La question a été posée dans l’étude internationale Pisa organisée par l’OCDE. " En moyenne, dans les systèmes d’éducation de l’OCDE qui ont administré le questionnaire « Parents », les parents indiquent qu’ils connaissent environ cinq camarades de leur enfant et quatre parents de ces camarades. On constate toutefois des différences significatives entre les pays et les économies. Les parents en Espagne, en Géorgie et en Irlande sont ceux qui connaissent le plus de camarades et de parents, tandis que les parents en Corée, à Hong Kong (Chine) et à Macao (Chine) sont ceux qui en connaissent le moins", écrit l’OCDE. Ajoutons que la France se retrouve aussi en queue de peloton. Or cette situation a à voir avec la réussite scolaire et aussi avec l’organisation de l’Ecole.

" Les enfants dont les parents entretiennent des relations sociales peuvent en tirer de nombreux bienfaits", note à juste titre l’OCDE. " Le premier rapport PISA sur la résolution collaborative de problèmes montre, par exemple, que dans les pays de l’OCDE, en moyenne, les élèves de 15 ans obtiennent de meilleurs résultats en résolution collaborative de problèmes et valorisent davantage les relations et le travail d’équipe lorsque leurs parents connaissent davantage leurs camarades et les parents de ces derniers, même après avoir pris en compte le statut socio-économique des élèves et des établissements. Par exemple, pour chaque camarade de classe supplémentaire connu par leurs parents, les élèves obtiennent deux points de plus en résolution collaborative de problèmes". Autrement dit , il y a un lien entre cette intégration sociale et la réussite scolaire. Pisa montre aussi que les enfants dont les parents connaissent beaucoup de camarades sont moins victimes de harcèlement, autre élément clé pour la réussite scolaire.

Pisa établit aussi un lien entre le niveau social et cette intégration sociale. " Dans la plupart des pays et des économies ayant administré le questionnaire, les parents d’enfants qui sont scolarisés dans des établissements favorisés sur le plan socio-économique connaissent davantage de camarades d’établissement de leur enfant et d’autres parents que les parents d’enfants d’établissements défavorisés. Cet écart socio-économique est particulièrement important dans les systèmes éducatifs dans lesquels les parents indiquent qu’ils ont moins de connaissances".

Extrait de cafepedagogique.net du 19.08.19

 

Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES liés à cet article,
en particulier les mots-clés du groupe 2 : Rapp. international : Ocde (Pisa), Union europ., Unesco.../ et du groupe 3 : *Parent (génér.) (gr 3)/
Croiser le mot-clé choisi avec d’autres (en repérant sa place dans les sous-groupes du tableau de croisement avec les *)

Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article Parents (Textes et Rapports officiels) (une des sous-rubriques de PARENTS)

Répondre à cet article