> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Pauvreté, Aide sociale > Pauvreté et Aide sociale (Positions, Témoignages) > "Cinq à six mois sans école, c’est une catastrophe annoncée" (entretien du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Cinq à six mois sans école, c’est une catastrophe annoncée" (entretien du Monde avec Jean-Paul Delahaye)

25 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

« Cinq à six mois sans école, c’est une catastrophe annoncée »
Jean-Paul Delahaye, inspecteur général honoraire de l’éducation nationale, auteur d’un rapport sur l’école et la grande pauvreté, défend la réouverture des établissements scolaires y compris en zone rouge.

Selon Jean-Paul Delahaye, inspecteur général honoraire de l’éducation nationale et ancien conseiller de Vincent Peillon au ministère de l’éducation, la crise sanitaire accélère le décrochage des enfants de milieux populaires.

[...] La fermeture des établissements, c’est aussi l’absence, pour beaucoup d’enfants, de restauration scolaire… Une « fracture alimentaire » adossée à la « fracture scolaire » ?
L
es queues interminables sur les trottoirs lors des distributions alimentaires sont un bon indicateur. Oui, des familles ont basculé dans la précarité avec l’arrêt des cantines. Que le gouvernement ait annoncé des aides en ce sens [aide de 150 euros aux foyers les plus modestes auxquels s’ajoutent 100 euros par enfant à charge] montre bien qu’il y a une prise de conscience de la situation : il est impossible à certaines familles de nourrir leurs enfants trois fois par jour. Mais la crise sanitaire n’est qu’un révélateur. Ecoutez les chefs d’établissement, en ZEP notamment  : ils connaissent tous des élèves qui quittent les cours à midi… et attendent une heure devant l’établissement. Une pause sans déjeuner. Malgré les aides et les bourses, beaucoup passent encore entre les mailles du filet de la solidarité.

Extrait de lemonde.fr du 23.05.20

 

Voir le mot-clé Ex-responsable MEN : M. Bablet, A. Bouvier, JP Delahaye, etc. (Position) (gr 3)/

Répondre à cet article