> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou pluridisciplinaires) > B* Aménagement de la classe flexible en Segpa au collège REP Picart-le-Doux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Aménagement de la classe flexible en Segpa au collège REP Picart-le-Doux de Bourganeuf (Innovathèque)

15 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Projet flexible "seating" classe en Segpa

QUOI ?

La classe flexible est un concept qui trouve son origine aux États-Unis et au Canada. Présent dans les classes maternelles et primaires, il est rare au niveau de l’enseignement secondaire.

Le principe :
Aménager le lieu d’apprentissage afin de permettre aux apprenants à trouver la position qui leur apportera le plus de confort et de concentration en fonction de l’activité qu’ils doivent mener.
En Segpa, nous sommes amenés à enseigner avec des intelligences multiples ce qui nécessitent idéalement une classe flexible qui encourage les pédagogies différenciée et active.

Recherche
Plusieurs recherches ont été faites sur l’aménagement de classe flexible et l’objectif de cette pratique innovante est de faire correspondre l’espace classe au besoin des élèves.
La célèbre Clinique Mayo à Rochester, suite à une étude à trouvé que le fait de travailler debout à des tables, de bouger pendant la classe et d’utiliser une variété de postures augmentait de 12% la capacité d’attention des jeunes. Les recherches de Ranjana Mehta[2], du Texas A&M Ergonomics Center, indiquent aussi que bouger améliore les capacités d’apprentissage. Non seulement les élèves brûlent plus de calories, mais ils sont aussi plus attentifs.
Les études se poursuivent et indiquent que ces types d’aménagement pour les salles de classe sont favorables à l’apprentissage.
Faire évoluer l’espace de classe de manière à correspondre aux besoins individuels des élèves a un impact positif sur la manière dont les élèves travaillent, dont ils interagissent, et sur le climat global de la classe.

Qui ?
2 membre(s) dans l’équipe

Les participants
• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)

• • 4 classe(s)
• • 62 élève(s)
• • 5 enseignant(s)

L’action menée est innovante car aucune (ou très peu) de classe flexible existe en collège et dans le second degré.
Le public visé par ce projet le rend encore plus innovant car il s’agit d’élèves de Segpa.

OÙ ?

JEAN PICART-LE-DOUX, Limoges (023)

Collège - 6ème SEGPA renovée, 5ème SEGPA renové, 4ème SEGPA renovée, 3ème SEGPA renovée
Le collège Jean Picart-le-Doux de Bourganeuf est un collège comptant plus de 300 élèves, situé en zone rurale et en REP. Il dispose d’une structure SEGPA accueillant une soixantaine d’élèves à besoins éducatifs particuliers.
Cette pratique innovante est possible dans notre collège car nous avons la chance que chaque enseignant ou presque dispose de sa propre salle de classe, comme en maternelle et en primaire où cette pratique est donc plus étendue.
En secondaire c’est loin d’être le cas. Même si un enseignant à toutes ses heures dans une même salle, ce dernier est souvent occupé par d’autres collègues quand il est libre. Il est donc obligatoire de vérifier que les collègues acceptent ce type d’aménagement et se sentent prêt à enseigner autrement, ce qui fut les cas dans notre collège.

POURQUOI ?

Problème identifié
Les élèves de Segpa sont dits "élèves ayant des difficultés scolaires graves et persistantes auxquelles n’ont pu remédier les actions de prévention, d’aide et de soutien", ce qui est le cas mais pas que.
Les classes de SEGPA du collège de Bourganeuf accueillent également des élèves :
• en situation de handicap
• présentant des troubles du comportement
• allophones.
• ayant de graves déficiences cognitives
• dévalorisés
• présentant des profils de "décrocheurs"
• ayant des difficultés à vivre ensemble, à tisser des liens.
• manquant partiellement ou totalement d’un cadre familial et éducatif installé
• ayant des difficultés à faire face aux contraintes liées au fonctionnement et à l’organisation mis en œuvre au sein du collège et de la SEGPA

Ce projet innovant peut donc être un moyen de travailler différemment afin de favoriser l’envie d’apprendre et veiller à l’épanouissement des élèves.

QUAND ?

Du 01/03/2019 Au 01/12/2019

COMMENT ?

Pour créer une classe flexible, il faut respecter des grands principes :
• des places assises flexibles : chaque classe doit proposer au minimum 3 manières de s’installer pour travailler différemment.
Pour ma classe, 5 assises différentes : des ballons, des tabourets culbutos, une table basse (récupération et pieds coupés) avec coussins et Z-tool, debout avec un meuble haut (récupération d’un meuble du CDI réaménagés par les élèves de Segpa à l’atelier Habitat, ce qui les inclus dans la réalisation du projet), élastiques sur pieds de table.
• l’espace de travail de l’enseignant est intégré dans l’espace de la classe.
Un agent a donc déplacé le TBI et installé un tableau blanc afin de respecter cette règle.
Pour finir, j’ai aménagé les tables en îlots pour une meilleure interaction et un gain de place afin de créer un espace ouvert facilitant la mobilité et les échanges. Par contre, le manque de place, ne m’a pas permis de réaliser des coins intrapersonnel, lecture, grand groupe, etc….

Modalités de mise en oeuvre
Une nouvelle pratique nécessite toujours un minimum de communication avec les parents qui pourraient craindre que leurs enfants travaillent moins, que le cours de transforme en récréation. Par conséquent, dès la rentrée 2019, les réunions avec les parents et responsables se sont déroulés dans ma salle de classe afin que les parents puissent pleinement en comprendre le fonctionnement et essayer le matériel déjà présent à la rentrée.
Donner cours au sein d’une classe flexible nécessite de recourir à la pédagogie différenciée, à l’apprentissage coopératif afin de profiter de la mise au travail en îlots. De ce point de vue, la classe flexible n’aura pas réellement changer ma pratique car depuis plusieurs années, je travaille en îlots dans ma classe et je différencie le plus possible ma pédagogie.

Le choix des places peut se réaliser de plusieurs manières :
• Les élèves ont le droit de s’installer où ils le souhaitent dans la classe. La diversité des assises devraient éviter les conflits entre élèves. De plus, en collège, contrairement aux élèves du primaire qui restent dans la même classe toute la journée, les élèves viennent pour une heure puis repartent pour revenir le lendemain donc le turn-over sur les différentes assises se gère assez naturellement. Cette rotation des élèves n’est d’ailleurs pas toujours sans poser problème. Avec le temps, les élèves identifient très rapidement leur préférence.
• Les enseignements se basent sur une dynamique collaborative ou coopérative. Un îlot correspondant à un groupe. Ils ont néanmoins le choix du mode d’assises puisque le matériel est léger et vite transportable et échangeable. Il ne m’est pas concevable de laisser un élève sur une assise qui pourrait le mettre dans l’inconfort sous prétexte que c’est l’îlot ou le groupe qui lui a été attribué. Cependant, au sein du dispositif on peut imaginer que les groupes changent d’îlots à chaque étape.

QUEL BILAN ?

Modalités d’évaluation

Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique
Le ressenti des élèves
Au fil des jours, les élèves ayant testé les différentes assises, se dirigent vers le meuble qui leur correspond au mieux pour un meilleur apprentissage. Les élèves sont plus motivés à arriver dans cette classe. La plupart des élèves apprécient particulièrement le fait de pouvoir faire des choix.

Le ressenti des enseignants utilisant la salle de classe aménagée
Dans notre collège, les élèves changent de salle chaque heure ou presque et en coanimation, les élèves préfèrent venir dans ma salle, même si les aménagements (surtout les ballons) ne sont pas du goût de mes collègues.
Il y a moins de bavardage, mais la classe flexible permettent une certaine liberté et certains élèves sont complètement déstabilisés face à celle-ci et ont tendance à en profiter.
Au niveau technique, le matériel n’est pas toujours adapté à la taille des élèves car en 6è ou en 3è, les adolescents font entre 1m40 et 1m70 ou plus donc les ballons sont parfois trop haut, la table trop basse.
plan d’aménagement de la classe
photo
photo classe 3

Indicateur(s) qualitatif(s)
Depuis quelques années, les élèves accueillis dans notre Segpa ont des profils nouveaux, très complexes avec souvent des troubles du comportement ( violence, irrespect...) et des difficultés à entretenir des relations normées avec leurs pairs.

Sources d’inspiration
• Livre : Une année pour tout changer , Les lois naturelles de l’enfant, Céline Alvarez, 2016
2 ouvrages l’un de 2016, l’autre de 2019. Il est plus question des enfants dès le plus jeune âge mais avec du recul, cela permet de comprendre de nombreuses choses sur les élèves à besoins éducatifs particuliers.
• Livre : Enseigner en classe flexible, Anne Larcher, Evie Laversanne, Adeline Michel , Aurélia Onyszko Leclaire, Séverine Walker, 2019
J’ai découvert ce livre alors qu’une partie de ma classe était déjà ou presque aménagé. Cela m’a permis de changer certains éléments matériels et de revoir ma pratique pédagogique sur certains aspects.

ET APRÈS ?

• des élèves plus heureux de venir en classe.
• des élèves plus concentrés.
• des relations entre pairs avec plus d’interactions.

Développement et suite de l’action
Plusieurs collègues de notre collège envisagent d’aménager leur salle de classe avec différentes assises.

Extrait de innovatheque-pub.education.gouv.fr du 01.07.20

Répondre à cet article