> ACTEURS et PARTENAIRES. Identité et Statut > Enseignants et Pilotes en EP. Statut et GRH > En France, le nombre d’enseignants est relativement faible dans le primaire (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

En France, le nombre d’enseignants est relativement faible dans le primaire et le niveau de rémunération comparativement faible (France Statégie)

31 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Tableau de bord de l’emploi public
La France passe volontiers pour la championne toutes catégories en matière d’emploi public. Qu’en est-il réellement ? Notre pays fait-il vraiment figure d’exception parmi les pays développés, avec un secteur public particulièrement volumineux, voire pléthorique ? En d’autres termes, la France est-elle « sur-administrée » ? Souvent à l’ordre du jour, la question revient avec plus d’acuité en période de contraintes sur les finances publiques.

[...] Éducation (page 7)
Dans l’éducation, le niveau d’emplois publics en France se situe à un degré intermédiaire par rapport aux principales économies étrangères, notamment si l’on rapporte cet emploi à l’e-ectif de population d’élèves et d’étudiants.
En revanche, le nombre d’enseignants stricto sensu, rapporté au nombre d’élèves et d’étudiants, apparaît relativement faible en équivalent temps plein, notamment dans le primaire et le supérieur. Le budget global, plutôt élevé en part du PIB, s’explique aussi par une part importante d‘emplois non enseignants (personnels administratifs, chercheurs, etc.) et par le niveau relativement élevé de la population en âge d’être éduquée (voir graphique 9). Le niveau comparativement faible de rémunération des enseignants joue en sens inverse.

Extrait de strategie.gouv.fr de juin 2020

Répondre à cet article