> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Psychopédagogie, Autonomie, Apprentissages) > B* REPérimentation Stendhal II REP+ : une recherche-action sur la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* REPérimentation Stendhal II REP+ : une recherche-action sur la bienveillance, la persévérance et la coopération au collège REP+ Stendhal de Toulouse

5 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

REPérimentation Stendhal II : une école de la bienveillance, de la persévérance et de la coopération

QUOI ?

L’an dernier, nous avons mis en place un dispositif de recherche-action qui visait à définir un cadre de travail innovant pour une cohorte d’élèves et pour l’équipe éducative qui la suit. Cette année, l’aventure se poursuit. La recherche-action, sous le regard d’un chercheur, est maintenue, et les outils, comme les SWOT et les tableaux de réussite, sont conservés. Le travail engagé sera renforcé par un PILAR (dispositif académique de formation annuelle avec un chercheur). L’accent sera davantage mis sur la coopération entre les élèves par différents biais (musique, anthropologie, formation à la coopération, brevet de tuteur) afin de renforcer le sentiment d’efficacité collective. Notre objectif est de les amener à conscientiser leur comportement afin qu’ils s’auto-disciplinent et puissent être davantage acteurs dans la prise de décisions les concernant. C’est les inviter à s’engager, à s’impliquer encore plus dans leurs apprentissages et dans le bien vivre ensemble.

ExpérimentationRecherche

Laurent Talbot, Maitre de conférences à l’Université J. Jaurès de Toulouse, est spécialisé dans les pratiques d’enseignement en contextes lorsqu’elles sont confrontées aux difficultés d’apprentissage. Il fait partie de L’unité Mixte de Recherche « Education, Formation, Travail, Savoirs » (UMR EFTS) de l’université Toulouse Jean Jaurès et de l’École Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole. L’UMR EFTS fédère l’ensemble des chercheurs en éducation de Toulouse autour de problématiques de recherche relatives aux processus d’éducation et de formation, au vécu et à la mise en œuvre du travail, à l’organisation et la diffusion des savoirs. L. Talbot vient régulièrement au collège pour rencontrer les élèves et l’équipe. Nous avons travaillé plusieurs axes durant l’année passée tels que le « métier » d’élèves et le bien vivre ensemble qui impactent directement le sentiment d’efficacité personnelle.

PILAR : accompagnement par un binôme chercheur & formateur pendant un an.

Voir
Padlet

QUI ?

- L’équipe
5 membre(s) dans l’équipe
L’ensemble de l’équipe éducative participe à ce projet qui a été initié et est soutenu par le chef d’établissement. L’an dernier, des outils ont pu être mis en place et généralisés à l’ensemble du niveau 6e. La création et/ou l’adaptation d’outils se fait en équipe lors de réunions. Cette année, l’adaptation d’une grille de compétences communes a pu être intégrée dans Pronote. Sa structure facilite la lecture et l’analyse des résultats pour les élèves. La venue régulière de Laurent Talbot permet à l’équipe de prendre du recul et d’entamer des axes de réflexions en lien avec les recherches universitaires.

La fréquentation régulière de l’université et des étudiants est un atout pour travailler la persévérance et le fait de se projeter dans l’avenir. L’INSA, depuis le mois d’octobre, a intégré ce projet. 6 étudiants encadrent les 21 élèves, une fois par semaine pendant 1h30. Leur approche ludico-pédagogique et les liens créés renforcent leur estime d’eux-mêmes.

- Les participants
• 21 élève(s)
• 11 enseignant(s)
• 2 autre(s) participant(s)

OÙ ?

REP+ STENDHAL, Toulouse (016)
Collège - 5ème

Établissement(s)
Détail de l’établissement participant à l’action (académie, nom de l’établissement, département, classes concernées observations)
Académie Établissement Observation
Toulouse STENDHAL (031)

Le collège est implanté dans un quartier sensible (ZUS). Il accueille une population fragile socialement et économiquement. Il tient une position centrale car il rassemble tous les quartiers environnants, il les unit. Il tient une place importante dans la vie des collégiens y compris pour ceux qui sont en rupture avec les apprentissages car c’est un lieu considéré comme sécure. Les élèves mettent aussi en avant les valeurs de solidarité, de relations sociales, de respect, pratiqués au quotidien.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 1 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Des résultats faibles, un manque de persévérance, des parents qui ne se sentaient pas en capacité d’aider leur enfant sont autant d’indicateurs qui ont amené un travail réflexif et la volonté de faire évoluer ces constats. Les outils mis en place l’an dernier (semestrialisation, SWOT, évaluation par compétences, conseils de classe) sont maintenus. Cette année, l’accent est mis sur la coopération, une pratique initiée en 2018-2019. Des chamailleries récurrentes entre certains élèves parasitaient l’ambiance de la classe et avaient un impact sur la qualité de leur travail et leur implication. Développer la coopération, c’est aussi travailler sur la motivation, le bien-être, sur l’organisation et l’agencement des lieux qu’ils fréquentent. Nous cherchons à les impliquer mais en graduant l’initiative qui leur est laissée afin qu’ils (re)découvrent, par le tâtonnement expérimental, des solutions face à un problème.

- Indicateur(s) quantitatif(s)
Indicateurs permettant de caractériser le problème identifié

Indicateur Périodicité Source Date initiale Valeur initiale
Résultats scolaires Semestrielle Bilans 07/11/2018 60
Implication des familles Semestrielle Fiche émargement 07/11/2018 80
Taux d’absence Semestrielle Vie scolaire 07/11/2018 20

- Indicateur(s) qualitatif(s)
Le climat de la classe.
L’écoute.
La coopération.
L’implication des élèves dans les projets.

- Sources d’inspiration

Type Titre Auteur Année
Livre La coopération entre élèves Sylvain Connac 2017
Livre L’évaluation formative Laurent Talbot 2009
Revue La coopération et l’entraide IFE 2016
Conférence Le design thinking CARDIE 2018

QUAND ?

Du 03/09/2018 Au 30/06/2022

COMMENT ?

-Moyens mobilisés
Cette action entame sa deuxième année d’existence. Nous restons organisés en semestre afin de privilégier une appropriation et une maitrise des compétences plus calquées sur le rythme des élèves. Nous rencontrons les parents lors des SWOT (méthode d’analyse en 4 points : forces, faiblesses, opportunités, menaces). Des bilans de mi-semestre sont organisés en complément des conseils de classe.

Nous avons choisi de mettre l’accent sur la coopération. L’heure hebdomadaire du dispositif est consacrée à travailler sur les relations entre les élèves à travers la mise en place d’un brevet de tuteur, un travail sur l’entraide, la tenue de conseils de coopération et l’organisation d’un marché des connaissances. Nous privilégions une approche par la ludopédagogie pour travailler sur le climat de la classe.

Des réunions conviviales entre les membres de l’équipe éducative et Laurent Talbot ont également lieu. Il vient rencontrer, écouter les élèves et former les enseignants à intervalles réguliers.

-Modalités de mise en œuvre

L’emploi d’outils communs au sein de l’équipe éducative permettra de développer des compétences à la fois cognitives, relationnelles et sociales. La responsabilisation des élèves à travers l’octroi de rôles en est un exemple. Un élève exerce son rôle durant une semaine dans toutes les matières au service de la communauté. De plus, l’équipe a construit un référentiel commun pour évaluer par compétences pour faciliter la lecture du degré d’acquisition d’une compétence par les élèves, par les parents et par l’équipe. Cette grille interdisciplinaire vise également à aider les élèves à décontextualiser, à comprendre les analogies. Les moments de débriefing seront des temps privilégiés pour entamer une réflexion sur le transfert des apprentissages.

Le parcours avenir est concerné également par la coopération. Cette dernière inculque des valeurs qui sont de plus en plus demandées dans le monde professionnel. Nous espérons pouvoir, lors d’une sortie, partir à la rencontre d’une entreprise ou d’une association qui se base sur un système coopératif. Par ailleurs, les échanges avec l’université sont maintenus ainsi que des cours délocalisés. Cette année, la première rencontre se déroulera fin septembre à l’INSA. Ces ouvertures, à la fois culturelles et pédagogiques, participent à la mobilisation d’une plus grande motivation et ambition en lien avec la future orientation des élèves.

Un séjour d’intégration est prévu pour toutes les classes de 5e au début du mois d’octobre. Il sera une nouvelle occasion de se retrouver en dehors du cadre et de l’environnement habituels. Ces sorties participent à la construction d’un meilleur climat de classe. Les élèves auront aussi la possibilité de mettre en avant certaines valeurs coopératives lors d’un projet de création musicale avec l’association Bajo El Mar, dans le cadre d’une action menée par le Ministère de l’Intérieur auprès de quelques classes en lien avec la lutte contre la radicalisation.

QUEL BILAN ?

-Modalités d’évaluation ?
Évaluation par des chercheurs

Laurent Talbot récolte actuellement toutes les données disponibles et communiquera ses résultats en fin de projet.

Indicateurs permettant de caractériser le problème identifié, actualisés après l’action
Indicateur Date initiale Valeur initiale
Résultats scolaires 07/11/2018 60
Implication des familles 07/11/2018 80
Taux d’absence 07/11/2018 20

-Indicateur(s) qualitatif(s)
Cette section sera complétée ultérieurement.

ET APRÈS ?

Notre dispositif est un tremplin pour aider chaque élève à être acteur de sa scolarité ; il prend appui sur l’expertise de la recherche et impulse une dynamique qui permet à chacun d’être mieux accompagné.

Développement et suite de l’action
L’appel à candidatures à la journée académique de l’innovation pédagogique de Toulouse comporte une catégorie "innover en éducation prioritaire" : notre action pourra y être partagée et valorisée.

Extrait de Innovathèque du 04.12.19

Répondre à cet article