> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Rapports officiels) > Educ. prior. Rapports statistiques : Depp, Insee, Cereq, Injep, (...) > A la rentrée 2020, après le confinement, hausse des écarts de performance en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A la rentrée 2020, après le confinement, hausse des écarts de performance en début de CP et de CE1 entre les élèves de l’éducation prioritaire et les autres (Depp, janvier 2021)

1er février Version imprimable de cet article Version imprimable

Note d’information Depp
.n° 21.03 – Janvier 2021.

800 000 élèves évalués en début de sixième en 2020 : des performances en hausse, mais toujours contrastées selon les caractéristiques des élèves et des établissements

 En septembre 2020, l’ensemble des élèves de sixième ont été évalués en français
et en mathématiques sur support numérique (800 000 élèves dans près de 7 000
établissements) pour la quatrième année consécutive. L’évaluation a eu lieu après
l’épisode du confinement de mars à avril 2020.
On constate une amélioration des résultats, en français comme en mathématiques par rapport à 2019. En français, près de neuf élèves sur dix ont une maîtrise satisfaisante ou très bonne des connaissances et des compétences évaluées en début de sixième.
En mathématiques, ils sont plus de sept sur dix.
Les filles présentent de meilleures performances que les garçons en français, alors qu’en mathématiques les résultats sont comparables. Les performances restent très variables selon le profil social des collèges.
En 2020, l’analyse de données complémentaires issues de tests spécifiques vient
confirmer ces constats dans chaque discipline.
Enfin, les résultats d’un test de fluence, calculés sur un échantillon d’élèves, indiquent
que seulement un peu plus de la moitié des élèves de sixième présentent un niveau
de fluence satisfaisant avec de nettes différences selon le secteur de scolarisation.

Extrait de education.gouv.fr de jnavier 2021

EXTRAIT
[...] Hausse des écarts des performances entre les élèves de l’éducation prioritaire et ceux scolarisés hors éducation prioritaire
En français, en début de CE1, la baisse des performances dans les domaines évalués
concerne tous les secteurs d’enseignement.
Seul, l’exercice de compréhension de phrases à l’oral présente des résultats stables quel que soit le secteur.
Cependant, cette baisse est plus marquée en éducation prioritaire puisque, contrairement à ce que l’on avait pu observer entre 2018 et 2019 avec une réduction des écarts EP/hors EP, les écarts se creusent en 2020 (voir Pour en savoir plus - – figure 6.1).
Ainsi, en français, les écarts augmentent entre élèves de l’EP et élèves du public hors EP de plus de 3 points dans cinq domaines évalués : écrire des syllabes , écrire des mots , comprendre un texte lu seul , lire à voix haute un texte et lire à voix haute des mots . Ici aussi, la hausse des écarts est plus prononcée si on limite la comparaison entre élèves de REP+ et élèves du secteur public hors EP (de + 3,9
à + 4,9 points de hausse).

En mathématiques, la hausse des écarts entre l’éducation prioritaire et le public hors éducation prioritaire est moins marquée qu’en français. Elle dépasse 3 points dans seulement deux des sept domaines évalués à l’identique en 2019 et 2020 : Lire des
nombres entiers et Écrire des nombres entiers (+ 4 points pour chacun d’entre eux).
Pour ces mêmes domaines, l’écart REP+/hors EP augmente, lui, d’un peu plus de 5 points.

Ces données montrent que les élèves issus des milieux les plus défavorisés ont été les plus touchés par les modifications qu’a entraînées le confinement.
En début de CE1 en 2020, comme les années précédentes, les exercices les moins réussis demeurent ceux de lecture à voix haute de texte et de mots, de compréhension orale de mots et d’écriture des mots  figure 7.
Les mieux réussis sont ceux d’écriture de syllabes sous la dictée et de compréhension
de phrases lues par l’enseignant.
En mathématiques, comme les années précédentes, l’exercice de résolution de
problèmes et, dans une moindre mesure, ceux d’additions et de soustractions sont les moins bien réussis  figure 8. L’exercice de la ligne numérique ( Associer un nombre à une position ) est aussi moins bien maîtrisé. Les plus réussis sont les exercices de géométrie, de calcul mental et de lecture de nombres

 

En bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Educ. prior. Rapports statistiques : Depp, Insee, Cereq, Injep, observatoires... (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article