> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. numérique (généralités) > La distribution de tablettes individuelles a des effets positifs sur les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La distribution de tablettes individuelles a des effets positifs sur les apprentissages des collégiens et ces effets sont plus forts en mathématiques et en compétences numériques dans les collèges défavorisés (Depp)

4 février Version imprimable de cet article Version imprimable

DEPP
Note d’Information n° 21.05, février 2021

Évaluation multidimensionnelle de l’impact d’équipements numériques mobiles sur les apprentissages des élèves : premiers résultats des effets du Plan numérique de 2015

Ces équipements ont notamment été distribués dans le cadre du Plan numérique de 2015, sous la forme de tablettes, individuellement (équipements individuels mobiles – EIM) ou collectivement (classes mobiles – CM). En fin de cinquième, on observe un effet positif des EIM sur les résultats des élèves en compréhension orale du français et sur leurs compétences numériques. En fin de quatrième, les résultats des élèves bénéficiaires d’EIM connaissent également une évolution positive en compréhension écrite du français et en mathématiques par rapport aux élèves non équipés. De manière générale, les effets mesurés deux ans après la distribution des EIM correspondent à la progression d’un rang dans la classe pour un élève médian. Un impact positif des CM de même ampleur s’observe également sur les compétences mathématiques et numériques des élèves de quatrième en fin d’année scolaire. Les premières analyses montrent par ailleurs certains effets différenciés des équipements numériques mobiles selon le sexe, l’origine sociale des élèves ou la composition sociale du collège. Les données renseignant les usages des équipements en classe et en dehors du collège ainsi que l’appropriation des équipements par les enseignants permettent d’explorer des mécanismes potentiels.
La disponibilité d’EIM conduit les enseignants à intégrer davantage le numérique dans leurs pratiques professionnelles, tandis que la disponibilité de CM reste en revanche sans effet.

[...] Pour pallier cette difficulté, un appariement statistique a été opéré sur un large ensemble de caractéristiques observables. Ceci permet de mesurer les effets de la distribution de matériels numériques en comparant les compétences d’élèves bénéficiaires à celles d’élèves non-bénéficiaires les plus semblables possible, du point de vue de leurs caractéristiques individuelles (sexe, origine sociale, lieu de naissance) et de celles de leur établissement (secteur, appartenance à l’éducation prioritaire, composition sociale et scolaire, taille, territoire).

[...] La mise à disposition d’équipements numériques mobiles (surtout les EIM) favorise les apprentissages des collégiens
La mise à disposition d’EIM (groupe 1), via le Plan numérique ou non, a des effets positifs sur certains apprentissages mesurés en fin de cinquième, puis sur tous les apprentissages mesurés en fin de quatrième  figure 4. L’effet le plus fort est mesuré sur le niveau moyen des élèves de cinquième en compréhension orale du français : il est de 31 % d’un écart-type, correspondant à une progression de trois rangs dans la classe, et est statistiquement significatif au seuil de 1 %. Il est encore plus élevé chez les filles. [...]
. Ces effets varient sensiblement en fonction de la composition sociale et scolaire des établissements et de l’origine sociale des élèves : ils sont plus forts en mathématiques et compétences numériques dans les collèges défavorisés et sont également plus forts en compétences numériques pour les élèves issus d’un milieu socio-économique défavorisé.

Extrait de education.gouv.février 2021

Répondre à cet article