27.09.08 - La carte scolaire à Paris , une communication du conseil de Paris sur la rentrée scolaire

27 septembre 2008 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site de la ville de Paris le 26.09.08 : Conseil de Paris : communication sur la rentrée scolaire

I - 3 Une sectorisation des collèges malmenée qui fragilise la mixité sociale

Depuis la rentrée 2006, le département assume concrètement la compétence de sectorisation des collèges, qui lui a été transférée par la loi d’août 2004. La « carte scolaire » n’est donc pas supprimée, et l’Etat a conservé la compétence de l’inscription, ce qui lui permet de décider des dérogations, prérogative dont le rectorat a largement usé pour cette rentrée scolaire.

On constate donc des déséquilibres de plus en plus importants entre les différents collèges parisiens. A titre d’exemple, le jour de la rentrée, c’est toute une classe de 6ème qui ne trouvait pas d’affectation dans les collèges des 8ème et 9ème arrondissements. Nous savons que les établissements considérés comme les moins attrayants commencent à subir la mise en place de ces mesures. Les collèges de ZEP qui ont réalisé des résultats remarquables connaissent dès à présent une perte d’attractivité évidente. La mixité sociale est un facteur de réussite majeur pour les enfants de familles défavorisées. Le découragement des principaux des collèges et de leurs équipes est fortement à craindre.

Le libre choix de l’établissement n’existe réellement que pour ceux qui disposent de toutes les clefs du système et des atouts pour l’utiliser. De surcroît, les collèges très attractifs sont au maximum de leur capacité d’accueil.

Cette question est primordiale à Paris si nous ne voulons pas qu’un système concurrentiel s’installe durablement : concurrence entre le privé et le public mais concurrence aussi à l’intérieur même du public. C’est pourquoi nous avons proposé au Rectorat de travailler à une stratégie de reconquête des établissements publics en perte de vitesse. Celle-ci devra se traduire par une mise en œuvre combinée des périmètres scolaires et de l’offre des options ainsi que par une aide accrue aux collèges en difficulté avec comme objectif une égalité renforcée sur le territoire parisien.

Lire la communication intégrale

Répondre à cet article