> ACTEURS et PARTENAIRES > Enseignants (Identité professionnelle) > Enseignants (Dossiers et Guides, Actes, Positions sur les) > "A propos du devoir d’exemplarité des enseignants... Enseigner est un métier, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"A propos du devoir d’exemplarité des enseignants... Enseigner est un métier, pas un sacerdoce ni même une "mission" " (Philippe Watrelot]

19 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

A propos du "devoir d’exemplarité" des enseignants

Je lis ici ou là que, si les critiques sont vives en ce moment et qu’on assiste à un "prof-bashing" c’est parce que les enseignants ont un « devoir d’exemplarité ». Ils sont des fonctionnaires et à ce titre représentent l’État ce qui suppose des devoirs. Il n’est pas anodin de noter que cette notion est au cœur de l’article 1 de la mal nommée « Loi pour une école de la confiance ». Cette critique n’est donc pas neutre.
Mais cette référence à une exemplarité individuelle ou collective est critiquable et dangereuse. C’est ce que je voudrais dire en quelques mots.

Je vais enfoncer une porte ouverte : la fonction publique est faite d’individus. Et ce sont ces individus qui reçoivent ces injonctions. Penser une institution comme un tout homogène sans se demander comment les individus qui la constitue y évoluent et composent avec les normes, avec quelle marge de manœuvre c’est méconnaitre tout l’apport de la sociologie des organisations. Et par ailleurs, on sait bien que la difficulté réside dans le fait que la critique de l’institution, ce sont des individus qui la reçoivent et la prennent « pour eux » personnellement.
Après l’enfoncage de porte ouverte, une confession : je ne suis pas "exemplaire". Quelquefois, je parle "mal" en classe, j’oublie de remplir immédiatement le cahier de textes, je critique la politique éducative sur les réseaux sociaux.

Outre la dimension presque religieuse qu’il y a dans cette représentation de l’exemplarité à base de « sacerdoce », de « vocation » et de « mission » cette exigence d’exemplarité est une impasse.
Enseigner est un métier, pas un sacerdoce ni même une "mission". [...]

Extrait de philippe-watrelot.blogspot.fr du 13.06.20

Répondre à cet article