Un communiqué de la Mairie de Paris dénonce le calcul des DHG selon le nombre d’élèves, qui pénalise les collèges en difficulté déjà en perte d’effectifs. Une aide va être accordée pour la cinquantaine de collèges les plus fragilisés par le détournement de la carte scolaire

4 février 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Communiqué de presse : [...] Et, comme tous les ans, ce sont les collèges les plus contournés à cause de l’assouplissement de la carte scolaire qui verront encore leurs moyens baisser substantiellement selon la mécanique perverse qui veut que les dotations horaires globales (DHG) soient calculées en fonction du nombre d’élèves accueillis par l’établissement.
Les conséquences de cette politique motivée par une seule approche comptable sont connues : augmentation du nombre d’élèves par classe et plus spécialement cette année dans les établissements d’Enseignement Professionnel, fin des travaux en petit groupe et des dispositifs innovants d’accompagnement et de soutien…
Reste que pour répondre à la demande de suppression de 16 000 postes supplémentaires à la rentrée 2011 de leur ministre de tutelle, les services académiques en viennent à réduire les moyens spécifiques accordés aux collèges du groupe 5, c’est-à-dire ceux reconnus les plus en difficulté par l’Académie elle-même. [...]

[...] A l’opposé de cette politique, le Maire de Paris proposera au prochain conseil de Paris une délibération prévoyant de consacrer un million d’euros dès la rentrée 2011 à la cinquantaine de collèges parisiens les plus fragilisés par le creusement des inégalités et la politique d’assouplissement de la carte scolaire. Ces moyens conséquents permettront notamment de financer les actions en lien avec les familles et le quartier, les projets axés sur la citoyenneté, la promotion de l’éducation artistique et sportive, les séjours et voyages scolaires pour l’ensemble des élèves de l’établissement.

Extrait de paris.fr le 04.02.11 :
La politique de rigueur du gouvernement frappe les collèges parisiens les plus fragiles

Source Tout Educ

 

Le Conseil de Paris a voté aujourd’hui à l’unanimité une enveloppe supplémentaire d’un million d’euros pour aider une cinquantaine de collèges les plus fragilisés "par les stratégies de contournement de la carte scolaire".

Extrait de lefigaro.fr du 07.02.11 : 1 M€ por els collèges gragilisés à Paris

Répondre à cet article