> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > INNOVATION (généralités et Journées) > Lilia Ben Hamouda, directrice de maternelle REP+ à Stains (93), attire les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Lilia Ben Hamouda, directrice de maternelle REP+ à Stains (93), attire les parents à l’école en leur proposant de chanter des comptines en langue maternelle (reportage sur F11 dans Libération)

25 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] D’autres fois, les idées mettent des années à éclore. Lilia Ben Hamouda, directrice d’une école maternelle à Stains (Seine-Saint-Denis), est convaincue que son projet trouve ses racines dans son enfance. « Je devais avoir 6 ou 7 ans. J’ai un souvenir très net de mes copains de Sarcelles dont les parents ne parlaient pas bien le français et qui donc ne se sentaient pas à l’aise à l’école. » Depuis le début de sa carrière, elle s’acharne à construire des ponts avec les parents, convaincue que rien ne peut avancer sans leur confiance. « Tes élèves, tu ne les as que vingt-cinq heures par semaine. Si tu crois que tu peux faire sans parents… » Longtemps, elle a tâtonné. Des invitations à cuisiner, à danser… Peu osaient franchir les portes, intimidés ou méfiants. Jusqu’au jour où elle leur a proposé de chanter. Des comptines dans leur langue maternelle : en kabyle, tamoul, bengali, créole, chti… 65 parents sur les 200 fredonnent à tour de rôle dans les classes de son école. Les enfants sont fiers. Depuis, « beaucoup de choses sont plus fluides, les enfants rentrent plus dans les apprentissages ».

Extrait de libération. fr du 2.11.19

Répondre à cet article