> 10 - AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2005 > août > 09/08/05 - Des zones prioritaires à promouvoir au Maroc

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

09/08/05 - Des zones prioritaires à promouvoir au Maroc

9 août 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site Albayane :Journée d¹étude sur « Les conditions de la réussite de l’Initiative Nationale pour le Développement.L’exigence d’une approche durable

Le Conseil consultatif économique social et culturel du PPS et le Centre d¹étude et de recherche Aziz BELAL (CERAB) ont organisé, le samedi 2 juillet 2005 au Centre d¹accueil et de conférence à Rabat, une Journée d¹étude sous le thème « Les Conditions de la réussite de l¹Initiative nationale pour le développement humain ». Ce thème a été décliné en plusieurs sous-thèmes : « La pauvreté et le développement alternatif » ; « Aspects du déficit docial en milieu péri-urbain » ; « Approche sociale de la pauvreté » ; « La politique sanitaire : Choix publics et réalités sociales ».

Extrait :

L¹INDH (Initiative nationale pour le développement humain) se propose de pallier à ces carences dans certaines zones prioritaires qui sont autant de poches de pauvreté : soit 360 communes rurales et 250 quartiers urbains. Malgré l¹enveloppe dégagée, le problème du financement risque de se poser avec acuité. Les fonds ne seront pas entièrement nouveaux. Un redéploiement du budget actuel s¹avérera nécessaire. Il devient par conséquent nécessaire d¹adopter une réforme fiscale visant à lutter contre l¹évasion et la fraude fiscale ainsi que la corruption. L¹instauration d¹une bonne gouvernance est aussi inévitable. Elle devrait s¹articuler autour d¹une bonne coordination entre secteurs publics, l¹implication rationnelle et transparente des collectivités locales, la participation des potentialités locales, l¹encouragement de la mobilisation sociale, la lutte contre la pauvreté à travers l¹emploi ainsi que l¹instauration d¹un cercle vertueux entre croissance économique et développement humain.

Après cet important exposé introductif, le professeur Ali Fejjal, de la Faculté des Lettres de Kénitra, a fait une remarquable communication sur le thème de La pauvreté et le développement alternatif. Il a fait remarquer d¹emblée que les enjeux cette équation sont le maintien de la cohésion du tissu social pour la préservation des acquis nationaux et pour relever les défis extérieurs, l¹édification d¹une société démocratique moderniste ; l¹insertion bénéfique dans la mondialisation. D¹après l¹étude effectuée sur le terrain, notamment dans la ville de Fèz, l¹auteur affirme que la pauvreté se situe essentiellement en milieu rural. Le développement alternatif proposé est basé sur le concept de ³Système de production local² ou localisé (SPL) qui peut être défini comme une concentration géographique d¹entreprises ayant des interrelations entre elles, telles celles du secteur de l¹artisanat. Certaines conditions président au développement des SPL : tout d¹abord, la reconnaissance des SPL, l¹instauration d¹un cadre légal pour réguler leurs activités et générer les sources de leur financement et le soutien des SPL de la part des établissements publics, autorités locales (...)

Répondre à cet article