> 10 - AGENDA > Archives Agenda 2013 > Le jeudi 28 mars 2013 à Paris, Séminaire du groupe « Socle commun, promesse (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le jeudi 28 mars 2013 à Paris, Séminaire du groupe « Socle commun, promesse démocratique »

15 mars 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Séminaire du groupe « socle commun, promesse démocratique »
Jeudi 28 mars 2013, au siège du SGEN-CFDT, 47 rue Simon Bolivar, Paris 19°

Séminaire du groupe « socle commun, promesse démocratique » http://soclecommun2012.wordpress.com/

Pourquoi un séminaire ?

Comment faire pour garantir à tous les élèves un socle commun de connaissances, de compétences et de culture à l’issue de la scolarité obligatoire ?

Partant de la loi d’orientation qui en renforce le principe, il s’agit de définir une matrice et des principes opérationnels, pour une en œuvre pédagogique du socle au service de la réussite des élèves. Notre travail est conçu comme une contribution importante à celui qui sera mené par le Conseil Supérieur des Programmes et par la DEGESCO.

Cet objectif répond à la nécessité de ne pas renouveler les errements et lacunes de la mise en œuvre précédente, avec d’un côté un LPC outil traduction du socle maladroit, difficilement utilisable et incompris, et de l’autre des programmes disciplinaires qui n’ont pas assez pris en compte le socle. La base de discussion est constituée par nos 10 propositions qu’il s’agit de discuter, d’amender, d’enrichir, de traduire en actes concrets pour une mise en œuvre réussie.

Le séminaire réunit une cinquantaine de participants choisis et invités par le collectif pour leurs compétences diverses et complémentaires. Le séminaire n’est pas ouvert à la presse mais une communication avant et après le séminaire va être faite.

Nous souhaitons que la journée donne lieu à des propositions écrites, éléments précis et concrets, que l’on rapportera ensuite à la DEGESCO. Il s’agit d’aller plus loin dans le concret que les dix propositions du groupe, qui sont un point de départ incontournable par contre.

Planning de la journée

- 10H-11H30 - 11H45-12H45 : discussion globale
- Ateliers 14H - 16H00
- 16H-17H : synthèse des travaux / débat - en présence de la DEGESCO (qui est invitée).

LES ATELIERS

Les ateliers du matin permettront de problématiser et de guider les ateliers plus ciblés de l’après-midi

Ouverture par Claudie Paillette, SGEN-CFDT

Matin :
- Quelle architecture pour le socle commun ?
- Faut-il garder les sept grandes compétences ? Prendre en compte une compétence « apprendre à apprendre » ? Reformuler ces « compétences » ? Quelle place pour l’école maternelle ? Comment articuler socle et programmes ? Qu’est-ce qui, dans l’écriture du socle commun, peut favoriser le développement de l’interdisciplinarité ?
- Quel rôle pour les compétences sociales et civiques ? Qu’est-ce qui est acceptable à la fin du collège concernant alternance et découverte des métiers ?

- Comment mettre en œuvre la progressivité des apprentissages ?
- Que signifie « niveau d’exigence » ? Faut-il garder les trois « paliers » ? Donnez quelques exemples concrets de progressivité. Comment introduire vraiment la notion de « parcours personnalisé » (et de curriculum) ?

Après-midi :
- Comment valider, certifier, la maîtrise du socle commun ?
- Que pourrait être la certification finale ? Des épreuves communes normalisées ?
- Quelle évaluation en cours de formation ? Comment introduire de nouvelles « épreuves » (soutenance d’un oral, sur le modèle de l’histoire des arts). Comment valide-t-on, autrement qu’en termes binaires ? Comment valorise-t-on l’obtention du socle, par la suite ?
- Quel suivi des apprentissages ? (bulletin, informations, évaluation, remédiation)
- Que pourrait être un livret de suivi (papier et numérique) ? Comment communiquer avec les parents, et impliquer les élèves dans leur cursus ? Quel rôle peut jouer l’extérieur de l’école (travail personnel à la maison ? prise en compte de compétences acquises hors de l’école) ? Comment « remédie-t-on » aux difficultés ?
- ​Comment mettre en œuvre un cycle commune entre l’école et le collège ?
- Quel contenu concret et précis donner à l’expression un peu trop vidée de son sens de « école du socle » ? Comment dépasser l’existant (les liaisons actuelles école-collège) ? Comment travaille-t-on ensemble sur les parcours personnalisés des élèves ?
- Comment organiser les temps et les espaces éducatifs ? (rythmes, PEL, ouverture sur l’extérieur, vie scolaire...)
- Comment prendre en compte les rythmes scolaires et éducatif : à l’échelle de la journée, de la semaine, de l’année ? Comment organiser autrement les emplois du temps ? Comment intégrer les territoires dans le travail sur le socle commun (lien avec le projet territorial) ?

Dans chaque atelier, de façon transversale, il faudra aussi réfléchir au rôle de la formation initiale et continue des personnels.

Nous répartirons les personnes dans les ateliers en respectant la diversité (premier degré/second degré ; enseignants/non-enseignants, etc). Mais si vous avez des préférences, matin et après-midi, indiquez-le par retour de courrier. Réponses centralisées par jean-michel.zakhartchouk@cahiers-pe....

Venez éventuellement avec votre portable (nous aurons une connexion), et bien sûr vos idées pour le socle !

Pour préparer la journée vous pouvez lire les propositions, exemples et réflexions sur le blog Le Socle Commun : promesse démocratique

Extrait du site Education & devenir du 15.03.2013 : PARIS - 28/03 -Séminaire du groupe "socle commun"

P.-S.

a

Répondre à cet article