> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (EAC, Vidéo) > Les élèves de ZEP à l’Opéra (Le Parisien)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les élèves de ZEP à l’Opéra (Le Parisien)

2004 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du « Parisien » du 02.06.04 : les élèves de ZEP à l’Opéra

Les élèves de Boulogne-Billancourt sur la scène de l’Opéra.

« Le plus important, c’est de donner le meilleur de nous-mêmes », lance Thomas, un des élèves de la classe de CE 2 de l’école Castéja à Boulogne-Billancourt (92) classée en zone d’éducation prioritaire (ZEP) qui s’apprêtent à monter sur la scène à l’Opéra Bastille. Vendredi, samedi et dimanche prochains, ils présenteront « A pleine voix », une comédie musicale qu’ils créent en compagnie d’une classe de 3 e de Paris et d’une autre de CM 2 de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) dans le cadre du programme Dix Mois d’école et d’Opéra (voir encadré). Depuis deux semaines, les quelque 70 élèves artistes passent toutes leurs journées à l’Opéra et répètent du matin au soir. Et comme pour les plus grands, à l’approche de la première, la pression commence à sérieusement monter pour nos petits rats d’Opéra. « C’est stressant, confie Laure, on va donner un spectacle devant beaucoup de gens. » « On aura trois fois plus le trac puisqu’on fait trois représentations », ajoute Clémence. « On a le trac, renchérit Mélanie, mais à la fin on sera content parce que tout le monde va nous applaudir et on verra qu’on a bien travaillé cette année. »

« On a vraiment l’impression d’être des artistes »

Vendredi dernier, les jeunes artistes ont procédé au premier filage non stop, une première répétition générale quelque peu chaotique. Depuis les coulisses, les bruits, les rires et les cris trahissent une certaine dissipation des élèves, au grand dam des adultes encadrants. Mais une fois sur scène, la concentration et le sérieux sont bien au rendez-vous et on peut voir dans les regards comme ils se sentent tous impliqués. « On a vraiment l’impression d’être des artistes », lance Clémence. « Mais aujourd’hui, c’est vous les artistes », leur répond Didier Grojman, professeur de chant. Grâce à son travail, notamment auprès des élèves de Castéja qui chantent davantage que les autres, les voici qui interprètent Verdi, Mozart ou encore Bizet sous sa baguette... et au travers de ce concert de voix enfantines, l’émotion passe... Des pièces du répertoire classique glissées dans un spectacle basé sur la vie de d’Opéra qu’a écrit Sabine Larivière, metteur en scène et professeur de théâtre. « 
Pour écrire le spectacle, nous avons distribué un questionnaire à l’ensemble des salariés de l’Opéra, explique-t-elle. On leur demandait leur première impression, leur meilleur ou leur pire souvenir, etc. Ils ont adoré répondre à mes questions et m’ont fourni une très belle matière première. » Pour cette professionnelle du théâtre, le travail effectué par les élèves des trois classes est remarquable. « Je trouve magnifique la façon dont ils s’investissent, continue-t-elle. Je suis très fière d’eux, ils m’émeuvent par leur fragilité. » Plus que deux jours avant la première représentation, et si dans les têtes de nos CE 2 l’appréhension est grande, l’excitation ne l’est pas moins... Après un an de labeur, ils vont enfin pouvoir montrer à leurs parents le fruit de leur travail artistique. « Cette année est passée très vite, estime Clémence, au début on n’y pensait pas trop, mais maintenant on y est... » « C’est la première fois qui risque d’être difficile alors que les deux autres devraient être plus faciles », relativise Mélanie.

Spectacles vendredi 4 juin à 19 heures, samedi 5 et dimanche 6 à 15 heures. Amphithéâtre Bastille. Réservations obligatoires au 01.40.01.20.96

Sylvain Merle.

Répondre à cet article