> 6 - ACTEUR, POSITION > POSITION > Autres positions : association, journaliste, observateur, personnalité > Une longue note de Terra Nova relance l’école du socle, chiffre le coût de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une longue note de Terra Nova relance l’école du socle, chiffre le coût de l’échec scolaire et fait de la mixité sociale un "impératif catégorique"

6 mars 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour une école commune, du cours préparatoire à la troisième
Note Par Jean-Pierre Obin, Claire Krepper, Caroline Veltcheff, Gilles Langlois, Roger-François Gauthier, Julien Maraval, Jean-Michel Zakhartchouk .

Les derniers résultats de l’enquête PISA renforcent le constat déjà ancien d’une école française peu performante, où l’écart s’accroît entre les élèves les plus faibles, de plus en plus nombreux, et les meilleurs, dont l’importance numérique tend à se réduire.

Le recrutement social de nos élites se rétrécit. Notre école est ainsi devenue la plus inéquitable de l’ensemble des pays développés, celle où les résultats et les parcours des élèves dépendent le plus de leur origine, en opposition totale avec l’objectif d’égalité des chances.

La note de Terra Nova, articulant recul historique, recommandations concrètes et chiffrage de cet échec scolaire, propose une réflexion renouvelée pour assurer une meilleure continuité entre l’école primaire et la fin du collège, afin de faire en sorte que l’école commune puisse être le lieu des chances de chacun.

Extrait de tnova.fr du 06.03.14 : Note. Pour une école commune du cours préparatoire à la troisième

Télécharger la note (26 p.)

 

Le Think Tank Terra nova, proche des progressistes du Parti socialiste, présente ce matin devant la presse une note préconisant la relance de la politique d’école du socle, intitulée "Pour une école commune, du Coups préparatoire à la troisième : Un pas supplémentaire vers la démocratisation". Cette note a été rédigée et présentée, notamment, par Jean-Pierre Obin, ancien directeur adjoint de l’IUFM de Créteil, et par Claire Krepper, secrétaire nationale du SE-Unsa.
La conférence de presse de Terra Nova s’articule en deux temps : les constats, les solutions. Si les constats seront volontiers partagés par l’essentiel des acteurs du système éducatif, les solutions en revanche - même si elles ne sont pas nouvelles - seront sans aucun doute un inépuisable sujet de discussion et de tensions entre les tenants de l’école à l’ancienne et ceux d’un changement qui ne soit pas que de façade, mais remette en cause un certain nombre de structures supposées indépassables.
[...]

Extrait de lioneljeanjeau.canal.blog.com du 06.03.14 : Terra nova au secours de la refondation

 

[...] le think tank estime qu’il n’existe pas de "cohé­rence d’ensemble" entre le pri­maire et le secon­daire, "ni dans les conte­nus ensei­gnés, ni en matière péda­go­gique et éduca­tive, ni sur le plan de l’organisation sco­laire", ni "en matière ins­ti­tu­tion­nelle [...] ni enfin dans les com­pé­tences et la for­ma­tion des ensei­gnants". "Ces der­niers se connaissent mal, se jalousent sou­vent et par­fois se dénigrent, cris­pés sur des iden­ti­tés pro­fes­sion­nelles qu’on pour­rait croire dépas­sées (la poly­va­lence des ins­ti­tu­teurs ver­sus la spé­cia­li­sa­tion dis­ci­pli­naire des ensei­gnants de col­lège) alors qu’ils exercent le même métier devant les mêmes élèves", déplore Terra Nova.

Pour le think-tank, ce manque de conti­nuité entre l’école pri­maire et le col­lège serait à l’origine de l’échec sco­laire des élèves les plus fra­giles. "A 11 ans, avec le pas­sage du Primaire au Secondaire, les élèves font l’expérience d’une triple rup­ture : en termes de conte­nus ensei­gnés et de rela­tion au savoir, de péda­go­gie et de rela­tion au(x) maître(s), enfin d’éducation et de rela­tion aux normes sociales et morales", explique le think-tank. [...]

Extrait de vousnousils.fr du 06.03.14 : La fusion des corps du primaire et du secondaire proposée par Terra Nova

 

[...] Tout reste à préciser, le devenir des options, de l’inspection, ou la manière d’intervenir sur la carte scolaire. Il sera bon de suivre l’avancée du travail sur les programmes, le socle commun et de commencer à faire un bilan des conseils école-collège qui se sont mis en place il y a un an. D’autres notes de Terra Nova sont annoncées.
Il a été enfin rappelé que l’école commune a déjà été adoptée dans 14 pays européens sur 27. Le rapport de Terra Nova ajoute un élément supplémentaire vers cette même évolution.

Extrait du site des Cahiers pédagogiques : Une école commune contre les inégalités

 

La bonne idée pour l’école qu’on ne verra pas en France : un tronc commun primaire-collège (Louise Tourret)

Extrait de slate.fr du 06.03.14 : http://www.slate.fr/story/84265/edu...

Répondre à cet article