> 6 - Dispositifs éduc. ville (74 SR) > Type de document (11 SR) > Textes officiels (Polit. Ville) > Une circulaire de Matignon sur la mise en oeuvre des conventions (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une circulaire de Matignon sur la mise en oeuvre des conventions interministérielles d’objectifs pour les quartiers (y compris la convention Ville/Education nationale)

28 mars 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Retrouvez ici la circulaire Premier ministre du 26 mars 2014 relative à l’animation et à la mise en oeuvre par l’administration territoriale de l’Etat des conventions d’objectifs pour les quartiers de la politique de la ville ainsi que ses deux annexes.

Extrait de ville.gouv ;fr du 27.03.14 : Conventions objectifs

 

ANNEXE 1 Synthèse des engagements des conventions

Convention avec le ministère de l’éducation nationale et le ministère délégué à la réussite éducative (7 octobre 2013)
-  Faire converger la géographie de l’éducation prioritaire et la nouvelle géographie de la politique de la ville afin de faire en sorte que les écoles et les collèges accueillant une majorité d’élèves issus des quartiers prioritaires soient inclus dans l’éducation prioritaire avec les moyens pédagogiques correspondants Mobiliser au bénéfice des quartiers prioritaires les moyens engagés par les ministères en charge de l’éducation nationale et de la réussite éducative dans le cadre de la Refondation de l’école :
• Organisation prioritaire de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans dans les zones défavorisées et notamment les quartiers prioritaires : développement de ce dispositif dans chaque quartier prioritaire (ciblage de 25% des postes dédiés dans les quartiers) ;
• « Plus de maîtres que de classes » (ciblage de 25% des postes créés dans les quartiers prioritaires) ;
• Pour lutter contre le décrochage (objectif de diviser par 2 le nombre de décrocheurs sur 5 ans) : création d’emplois dans les établissements difficiles et mise en place de dispositifs innovants en lien avec les plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs ;
• Affectation prioritaire d’emplois médico-sociaux dans les établissements relevant de l’éducation prioritaire ;

-  Faire des emplois d’avenir professeur (18 000 emplois) un levier pour les jeunes issus de milieux modestes ;

-  Soutenir l’implication des parents dans le parcours scolaire des enfants en développant de nouvelles formes de coopération entre les familles et l’école : développement de la communication orale, création d’« espaces parents », actions de soutien aux familles dans le cadre des projets éducatifs territoriaux, etc. (circulaire à venir) ;

-  Soutenir les dispositifs concourant à la réussite éducative :
• Poursuite des PRE sur les quartiers de la nouvelle géographie prioritaire, avec pour priorité la prévention et la lutte contre le décrochage scolaire ;
• Développement d’activités péri-scolaires et élaboration de parcours artistiques et culturels, en particulier pour les jeunes issus des quartiers ;
• Soutien à l’internat scolaire, aux activités de médiation et aux cordées de la réussite ;

-  Intégrer les ministères de l’éducation nationale et de la réussite éducative à la préparation et au pilotage des futurs contrats de ville : signature des contrats par les recteurs et participation de leurs représentants aux équipes interministérielles.

 

Voir aussi ANNEXE 2 : Tableau de bord des conventions
(avec en 8 les objectifs stratégique, opérationnel et les indicateurs)

Répondre à cet article