> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > CLIMAT SCOLAIRE > Médiateur scolaire et APS > Sortie de la première promotion de Médiateurs sociaux de l’association (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Sortie de la première promotion de Médiateurs sociaux de l’association France-Médiation dans les ZEP

23 juillet 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des médiateurs sociaux dans les établissements scolaires
Mieux vivre ensemble à l’écoles pour tous

A l’heure où le rapport de la mission d’information sur les relations école parents souligne l’éloignement de certaines familles vis à vis de l’institution scolaire, le réseau France Médiation revient sur une année et demie d’une expérimentation de médiation sociale dans les écoles élémentaires et les collèges. L’objectif du projet : prévenir et lutter contre les violences, le harcèlement et le décrochage scolaire, favoriser le lien avec les familles et contribuer au développement du potentiel des élèves.

Le 9 juillet, au Commissariat Général à l’Egalite des Territoires, 13 médiateurs sociaux ont reçu un certificat professionnel, marquant la création d’un nouveau métier de la médiation sociale, au service du mieux vivre ensemble à l’école pour tous.

DES TIERS FACILITATEURS
pour écouter les difficultés, résoudre les conflits et favoriser une culture du dialogue

Retour sur une expérimentation nationale
Dans le cadre de la mobilisation nationale contre le harcèlement à l’école et le décrochage scolaire, l’association France Médiation a mis en place en 2012 une expérimentation de médiation sociale dans des écoles élémentaires et des collèges.

40 médiateurs sociaux ont été recrutés et formés pour travailler au sein de collèges et d’écoles primaires, en lien étroit avec la communauté éducative.
Leur mission est de promouvoir le mieux vivre ensemble à l’école pour tous, à travers 3 objectifs principaux :
- Prévenir et lutter contre les violences à l’école, en particulier le harcèlement.
- Prévenir et lutter contre le décrochage scolaire,
- Contribuer au développement du potentiel des élèves, par l’expression itoyenne, culturelle et sportive. au service de l’ensemble des acteurs de l’éducation : enseignants, parents et enfants
Le projet repose sur une approche globale du milieu scolaire, impliquant l’ensemble des acteurs (élèves, parents et équipes éducatives). Il mobilise l’ensemble des leviers de la médiation sociale : médiation « par les pairs », médiation entre l’école et les familles, médiation sociale aux abords de l’établissement, médiation sur le trajet entre l’école et le domicile.
Les médiateurs sociaux sont affectés à plein temps sur un site composé d’un collège et de 2 ou 3 de ses écoles élémentaires de rattachement, situés dans des Zones d’Éducation Prioritaire (ZEP) ou des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Ils jouent un rôle central d’interface et de lien :
- Entre les élèves : pour gérer les conflits, lutter contre le harcèlement individuel ou collectif, prévenir les violences et développer une culture du dialogue (notamment, en formant des enfants à devenir « médiateurs-élèves »).
- Entre les familles et les équipes pédagogiques pour favoriser l’implication des parents dans l’institution scolaire, prévenir le décrochage scolaire, l’absentéisme ou l’exclusion.
- Entre les élèves et les équipes pédagogiques pour valoriser le potentiel des élèves et mettre en place des projets d’expression culturelle, citoyenne et sportive.
- Entre l’établissement et son environnement pour assurer la continuité éducative entre école et collège et promouvoir la culture de l’écoute et du dialogue.

Leur approche est aussi bien individuelle que collective. Ils peuvent recevoir un élève seul, à sa demande ou à la demande l’équipe éducative ou aller à la rencontre d’une famille, pour mieux comprendre les difficultés ou les absences répétées d’une enfant. Ils organisent des séances de médiation entre élèves, à la suite d’une bagarre ou de violences verbales. Mais ils organisent également des actions collectives : formation des élèves volontaires à la médiation par les pairs, actions pédagogiques dans les classes à la demande des enseignants, projets, actions se sensibilisation.

Un nouveau métier dans les établissements scolaires
En s’appuyant sur une fiche de poste définie par le réseau France Médiation, chaque médiateur a dû trouver sa place au sein des établissements, à partir d’un diagnostic de chaque site et d’une étroite collaboration avec les équipes éducatives.

Le 9 juillet, lors de la cérémonie de remise des certificats professionnels par France Médiation et l’institut de formation IFOMENE, les « MSMS » ont souligné les bénéfices d’introduire cette nouvelle profession à l’école, malgré les réticences exprimées au départ par certains établissements. « Notre plus value à l’école, c’est notre cadre déontologique et notre posture : l’impartialité, l’écoute, l’absence de jugement et de pouvoir de sanction. C’est un métier à part entière, qui est bien distinct du rôle des membres de l’équipe pédagogique. » (Médiateur social en milieu scolaire à St Herblain, association Optima).

« Si on laisse un peu de temps à ce métier, ce sera, je pense, une des clés des gestions de conflits et d’un renforcement du vivre ensemble chez les enfants. L’une des qualités qui est reconnue par les professionnels des écoles, c’est que nous amenons une façon de faire inédite. Le fait d’être constamment dans la bienveillance, de faire parler, d’apporter du temps à ces enfants et à ces équipes, c’est quelque chose qui n’avait jamais été fait, je crois, et qui devrait perdurer le plus longtemps possible. » (Médiateur social à Rennes, association Optima).

L’expérimentation a été lancée avec le soutien du Ministère de l’Éducation, du Ministère de la Ville, de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse et du Secrétariat Général du Comité interministériel de prévention de la délinquance.

Les résultats de l’évaluation, réalisée par le Laboratoire interdisciplinaire des politiques publiques de Sciences Po, seront disponibles fin 2014.

Les premiers enseignements, issus des retours des acteurs de terrain, montrent des apports sur :
· Un climat scolaire plus serein : développement d’une culture du dialogue, de la médiation et d’une approche constructive des conflits.
· Un renforcement du lien entre familles et écoles, pour les familles éloignées de l’institution.
· Une responsabilisation accrue des élèves : prise de conscience des mécanismes et des conséquences du harcèlement, baisse des incivilités, expression facilitée, médiations entre élèves, comportements citoyens.
· La création d’un lien entre l’école et le collège, facteur central de réussite scolaire et de confiance des enfants.
· Des coûts évités : plus grand respect pour les locaux et le matériel mis à disposition, baisse des dégradations et des coûts financiers liés aux réparations.

Le site de France médiation

Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe

Extrait de educavox.fr du 22.07.14 : Des médiateurs sociaux dans les établissements scolaires

Répondre à cet article