> ACTEURS et PARTENAIRES (Identité et Statut) > Enseignants (Identité professionnelle) > Enseignants (Témoignages, Portraits d’) > Portrait d’un professeur de technologie initiateur de plusieurs projets (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Portrait d’un professeur de technologie initiateur de plusieurs projets scientifiques au collège REP Nelson Mandela de Pont-de-Claix

23 mars 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Je suis Mathieu Blein, passionné de photographie, de nature et musicien. Adepte inconditionnel des expéditions dans les déserts froid ou chaud où j’ai vécu 17 ans. Je suis également pilote de vol libre et j’ai fait des études dans le sport.

Depuis 10 ans je suis Professeur de Technologie, administrateur réseau et front/back-end développeur en Réseau d’Education Prioritaire au collège Nelson Mandela 5EX6mOUCHEROTTE° de Pont-de-Claix. Formateur académique au numérique depuis peu.

Adepte des OS et logiciels open source, je m’efforce de promouvoir et de démontrer leur efficacité et simplicité d’accès auprès de mes élèves et de mes collègues.

Quel est ton plus beau projet ?
C’est celui que je mène au quotidien, auprès des élèves de mon collège.

J’ai monté et soutenu depuis 2012 au collège de Pont-de-Claix, une « option science » pluridisciplinaire autour de thèmes d’actualité scientifique comme le réchauffement climatique, le monde polaire, els ressources et l’économie d’énergie, la vie extraterrestre… Dans l’esprit de la Main à la pâte, les élèves de 12-14 ans ont à résoudre les questions qu’ils se posent par la conception, la réalisation, l’expérimentation et l’observation. Ce véritable travail de recherche scientifique, en France et parfois à l’étranger a permis d’éveiller la curiosité des élèves et leur ouverture à d’autres cultures et au monde extérieur. Une exposition annuelle à la Mairie de Pont-de-Claix récapitule les travaux des élèves qui sont également publiés sur le site du collège, site internet réalisé et administré par les élèves.

Je mène la même démarche de projet avec mes élèves, en alliant ces trois composantes : la réalisation d’un dossier sysML d’étude du système, la réalisation des composants et leur assemblage (CFAO, impression 3D, usinage, montage et assemblage mécanique/électrique/électronique), ainsi que la virtualisation du système (scratch, simulation numérique).

Quel est le projet dont tu es le plus fier ?
Difficile à dire. Sans doute « l’option science » sur le monde polaire en partenariat avec l’IPAG et avec Jean Lilenstein comme parrain. J’ai pu emmener mes élèves tester leurs travaux en plein hiver à 300 km au nord du cercle polaire, mais ce projet a été avant tout celui de mes élèves.

Pendant mon temps libre, j’ai réalisé pour mon voilier un ordinateur de bord à base de Rasberry (GPS, logs météo et prévision, site auto hebergé…). J’ai également conçu et installé une micro centrale hydroélectrique gérée par Arduino pour un chalet isolé en Haute Maurienne.

Que présentes-tu à la Maker Faire ?
Je vais participer au forum « Les makers ré-inventent l’éducation » le samedi 18 mars pour présenter et expliquer les projets que j’ai portés en tant qu’enseignant de collège autour de l’open source et du faire.

Extrait de echosciences-grenoble.fr du https://www.echosciences-grenoble.f...

Découvrir "Maker Faire Grenoble 2017"

Répondre à cet article