> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > RAPPORTS OFFICIELS (6 SR) > Rapports DGESCO > Bilan social 2013-2014 de l’Education nationale : les enseignants en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Bilan social 2013-2014 de l’Education nationale : les enseignants en éducation prioritaire prennent plus de congés que les autres

30 mars 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Bilan social du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche 2013-2014. Partie 1. Enseignement scolaire

Le bilan social dresse un panorama actualisé de l’ensemble des personnels enseignants et non enseignants du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche au cours de l’année 2013-2014. Il fournit une vision à la fois globale et précise du potentiel humain contribuant au fonctionnement du système éducatif et présente les indicateurs utiles au pilotage des ressources humaines : effectifs détaillés et caractéristiques des personnels, carrières, conditions de travail. Cette première partie couvre les personnels rémunérés par le ministère au titre de la mission « enseignement scolaire ».

[...] La prise de congés se différencie non seulement selon le degré d’enseignement, mais aussi selon l’appartenance ou non à un dispositif d’éducation prioritaire.

Les agents exerçant en éducation prioritaire, dans une école ou un établissement du second degré public prennent proportionnellement plus de congés pour raison de santé Tableau 8.6.
La différence est marquée pour les congés de maladie ordinaire : 6 points d’écart dans le premier degré (43,6 % et 49,6 %) et près de 6 points d’écart dans le second (38,6 % et 44 %). Elle l’est aussi pour les congés de maternité (et de paternité/
adoption) : 2 points d’écart dans le premier degré
(5,2 % et 7,1 %) et plus d’un point dans le second (2,5 %
et 3,7 %).

La fréquence supérieure en éducation prioritaire des enseignants en congés d’accueil d’enfant est à relier au plus jeune âge de la population enseignante exerçant dans ces établissements.

La durée des congés (congés maladie ordinaire ou autres) est, pour sa part, proche dans les deux types d’écoles/d’établissements. La durée moyenne pour l’ensemble de la population reflète donc la plus forte prévalence des congés en éducation prioritaire : le nombre moyen de jours de congé par agent est supérieur de 3,1 jours pour les agents affectés dans les établissements relevant de l’éducation prioritaire dans le premier degré, de deux jours dans le second degré Tableau 8.8.

Extrait de education.gouv.fr du 27.03.15 : Bilan social

Voir le bilan social 2012-2013

Répondre à cet article