> 8 - PÉDAGOGIES, ACTIONS LOCALES, FORMATIONS > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Numérique, Communication, Presse) > 8ème édition d’Eidos64 (Pyrénées-Atalantiques) : interview d’une professeure de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

8ème édition d’Eidos64 (Pyrénées-Atalantiques) : interview d’une professeure de français au collège REP de Piégut-Pluviers (Dordogne) sur son utilisation de la classe inversée (Educavox)

18 février 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Avec sa huitième édition d’EIDOS64, le département des Pyrénées Atlantiques a sur ce sujet une réelle longueur d’avance.

Ce forum des pratiques numériques pour l’éducation, est une journée qu’il organise, en partenariat avec l’Education nationale, afin de favoriser les échanges et les partages entre les chercheurs et les enseignants de terrain, entre des enseignants de tous les niveaux, de la maternelle au supérieur, entre les enseignants du département et ceux d’ailleurs dans l’académie, en France ou en Europe. Une autre spécificité de cette manifestation, qui découle de cette variété de participants et de cette volonté d’échange, est l’hétérogénéité des intervenants : aussi bien l’expert reconnu au niveau national ou européen que l’enseignant du département qui vient rendre compte de sa pratique de classe quotidienne.

Parmi les experts internationaux reconnus, Milad DOUEIHI, Titulaire de la chaire d’Humanisme numérique à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), auteur de nombreux ouvrages sur l’évolution de la société avec le numérique et Louise TOURRET, journaliste, animatrice et productrice de l’émission « Rue des écoles » sur France culture. Mais également Franck AMADIEU, Maître de conférences, chercheur au Laboratoire CLLE de l’Université Toulouse Jean Jaurès. (dont je publierai les interviews)
Parmi les « faiseurs » de terrain plusieurs dizaines d’enseignants, personnels d’encadrement, formateurs, chefs d’entreprise...qui ont partagé avec un public très motivé leurs pratiques, leurs questionnements, leurs solutions ...

Parmi les quelques 700 participants j’ai souhaité donner la parole à une jeune professeure rencontrée quelques heures plus tôt dans le TGV qui « descendait » à Bayonne où se tenait le forum EIDOS64.
Amèlie MARIOTTAT enseigne le français au collège de Piégut-Pluviers en Dordogne. Collège rural, « les Marches de l’Occitanie » est en REP et ne compte que 152 élèves.

Avec deux divisions par niveau cela permet d’avoir des effectifs par classe en moyenne inférieurs à 20 élèves et de donner au collège les moyens de combler un certain déficit culturel .
Est-ce cette situation particulière de l’établissement qui a conduit l’enseignante à rechercher des démarches pédagogiques innovantes ?

• Comment s’est construite cette recherche ?
• Comment s’est imposée la pédagogie de la classe inversée ?
• Le numérique est-il un outil facilitateur ?

• Cela change-t-il les méthodes d’évaluation ?
• Pourquoi mettre en œuvre des projets pluridisciplinaires ?
• Pourquoi faire réaliser des capsules aux élèves ?
• Et les résultats ?

Amélie MARIOTTAT se prête avec beaucoup de simplicité au jeu des questions dans cet entretien. Mais ce que je retiens avant tout c’est l’énergie que déploie ce professeur qui donne le sentiment d’être avec ses collègues une enseignante heureuse d’enseigner pour faire réussir ses élèves. Le chef d’établissement qui les soutient et les accompagne participe de ce plaisir d’enseigner.

Ils enseignent certes, et les élèves apprennent !

Interview

Extrait de educavox.fr du 08.02.16 : http://www.educavox.fr/innovation/d...

 

Site du collège es Marches de l’Occitanie

 

EIDOS64

 

Consulter sur l’OZP :
B* Interdisciplinarité, numérique et concours de capsules vidéo pour lutter contre les inégalités sociales et géographiques au collège RRS de Piégut-Pluviers (Dordogne) : entretien avec le Café pédagogique (28 mai 2015)

Répondre à cet article