> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage > Décrochage (Textes officiels) > Les apports de l’éducation prioritaire (14). La lutte contre le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les apports de l’éducation prioritaire (14). La lutte contre le décrochage

9 juin 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Série OZP :
Les apports de l’éducation prioritaire à la transformation du système éducatif

LA LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE

 

Historique des textes officiels  :

 

Les textes spécifiques à l’éducation prioritaire

 

- Zones prioritaires. Circulaire du 01.07.81 BO du 9 juillet 1981

Extrait : La concertation que vous conduirez pourra s’appuyer pour l’enseignement du premier degré et pour le niveau des collèges sur quelques indicateurs d’ores et déjà disponibles dans chaque secteur scolaire. Il vous appartiendra de tenir compte dans la situation de chaque secteur : de son implantation géographique ; de la composition socioéconomique des familles ; de la présence d’enfants étrangers ou non francophones ; des retards scolaires ; de la part des élèves de CPPN/CPA par rapport à l’ensemble des élèves ; des abandons de scolarité au niveau des collèges. Vous confronterez ensuite ces éléments aux conditions moyennes d’encadrement dans les différents secteurs scolaires.
[NDLR : ce critère n’est pas repris dans l’annexe technique de la circulaire]

 

- La politique éducative dans les zones d’éducation prioritaires. Circulaire du 07.12.92. BO du 10 décembre 1992

Extrait : A 3. LA SANTÉ ET L’ENVIRONNEMENT SOCIAL
[...] Les actions prioritaires auront pour objectif :
La prévention des conduites à risques ;
Le suivi des jeunes dans et hors de l’école ;
La recherche des solutions aux problèmes de santé dans le cadre d’une prise en charge globale des difficultés rencontrées par les jeunes ;
Le développement d’actions d’éducation à la santé mettant l’accent sur les règles d’hygiène et l’amélioration des rythmes de vie ;
La lutte contre l’absentéisme.

 

- Dans les ZEP et les Réseaux d’éducation prioritaire, des pôles d’excellence au service des apprentissages. Circulaire du 08.02.2000. BO du 24 février 2000

Extrait : II - Optimiser l’offre scolaire au bénéfice des ZEP et des REP
[...] Encourageant ceux qui s’accrochent mais susceptibles également de raccrocher ceux qui décrochent, ces classes et sections [Les classes musicales à horaire aménagé, les sections sportives, les sections européennes, bilingues ou internationales, ... les sections théâtrales, NDLR] peuvent trouver harmonieusement leur place aux côtés d’autres classes dont l’ambition scolaire n’est pas moins grande et participer efficacement à la réussite scolaire de tous les élèves, à l’affirmation d’une identité partagée et au maintien ou à la restauration d’une véritable mixité sociale.

 

- Plan Espoir banlieues. Décrochage scolaire. Mise en œuvre des décisions du comité interministériel des villes du 20 juin 2008. Circulaire commune MEN / Ville du 18.12.08. BO du 1er janvier 2009

Extrait : [...] Les territoires et les publics
Les territoires concernés sont, géographiquement, les 215 quartiers prioritaires définis par le C.I.V. dont la liste est annexée. L’action peut aussi, à votre initiative, être étendue à d’autres quartiers dont les caractéristiques seraient proches des problématiques recherchées.
Si les collégiens et les lycéens scolarisés dans les établissements situés dans ces quartiers constituent la cible privilégiée de ce dispositif, ceux qui y habitent sans y être scolarisés, pourront, dès l’instant où ils feraient l’objet d’un signalement au niveau départemental, être éligibles au dispositif.

Le premier profil retenu est celui des élèves décrocheurs au sens strict, soit ceux qui ne se présentent plus dans leur établissement sans que leur situation puisse être justifiée ou ceux qui, bien que connus de l’institution ou de ses partenaires, sont en rupture durable de scolarisation.

Vous pourrez étendre votre champ d’intervention au risque de décrochage couru par les élèves qui expriment un important absentéisme susceptible de nuire à leur réussite scolaire. Au-delà, dans une perspective de prévention, l’attention sera portée sur les passages de la classe de 3ème à celle de seconde, notamment professionnelle, ainsi que sur les décisions d’exclusions temporaires et définitives prises par les établissements des territoires. [...]

 

- Programme "Clair". Expérimentation année scolaire 2010-2011. Circulaire du 07.07.10 BO du 22 juillet 2010

Extrait : [...] 2.2. Innovations dans le champ de la vie scolaire. [...] Le souci d’impliquer les parents est constant. Leur information, le tissage de liens personnalisés et leur éventuel accompagnement avec les partenaires sont les corollaires du plein exercice de leur responsabilité de parents d’élèves. Cet accompagnement, mis en place dès le début de l’année scolaire, vise en particulier la prévention des phénomènes d’absentéisme.
Un des personnages clés du programme "CLAIR" est le préfet des études, dont les missions dans le domaine de la vie scolaire sont notamment de : . Développer les actions de prévention de l’absentéisme. Impliquer l’ensemble des personnels dans la gestion des élèves (déplacements, récréations, absences, protocole partagé sur les exclusions de cours, etc.).

 

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14 BO du 5 juin 2014

Extrait : [...] Au collège, la question de la découverte des formations et des métiers et la réflexion sur les parcours possibles dans le système éducatif, conduite notamment grâce à l’action des conseillers d’orientation-psychologues et des enseignants, prend une place particulière dans des contextes où les niveaux d’ambition ne sont pas toujours à la hauteur de ce que permettraient les aptitudes de certaines élèves.

 

Textes officiels de droit commun

Ils sont nombreux à traiter partiellement ou totalement la question, surtout dans la période 2009-2011. En voici deux exemples ;
- Prévention du décrochage scolaire et accompagnement des jeunes sortant sans diplôme. Circulaire BO n°23 du 4 juin 2009
- Lutte contre le décrochage scolaire - Organisation et mise en œuvre des articles L. 313-7 et L. 313-8 du code de l’Éducation BO n°6 du 10 février 2011

 

Enfin, pour prendre un exemple récent, la circulaire de rentrée 2016 consacre un long développement à la lutte contre le décrochage, dont nous extrayons les premiers paragraphes.

- Circulaire de rentrée 2016. Circulaire du 13.04.16 BO du 14 avril 2016

Extrait : Une école inclusive pour la réussite de tous
[...] 2 - Lutter contre le décrochage scolaire et maintenir les jeunes en formation jusqu’à la qualification

Aujourd’hui, 110 000 jeunes sortent encore chaque année du système éducatif sans diplôme et, au total, ils sont près de 500 000 jeunes de 18 à 24 ans actuellement sans diplôme. La mobilisation doit donc s’intensifier pour conforter les premiers résultats obtenus et permettre d’atteindre l’objectif fixé par le Président de la République de division par deux du nombre de jeunes sortants du système scolaire sans diplôme à la fin du quinquennat.

Pour favoriser la persévérance scolaire dès les premiers apprentissages et tout au long de la scolarité et lutter contre le décrochage scolaire, c’est d’abord une démarche de prévention qui doit se développer. Ainsi, la feuille de route issue du plan « Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire » continue à se mettre en œuvre, dans le cadre privilégié de l’établissement scolaire, en s’appuyant sur le groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS), le référent décrochage et les personnels de la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) en lien avec les autres acteurs.

 

COMMENTAIRE
La lutte contre le décrochage, devenue l’un des thèmes éducatifs les plus rebattus ces dernières années, fait-elle partie de la politique d’éducation prioritaire ? C’est la question qui a motivé la rédaction de cette fiche.

La toute première circulaire sur les "zones prioritaires" de juillet 1981 demande que l’on tienne compte des " des abandons de scolarité au niveau des collèges" ’le terme de décrochage" n’est pas encore utilisé). Les circulaires parues au cours de l’année 1982 n’y font plus allusion.
La longue circulaire de 1992 cite en dernier rang "la lutte contre l’absentéisme" parmi les priorités en matière de "santé et d’environnement social".

La seconde relance de 1997-1998 ignore totalement l’absentéisme ou le décrochage. Le rappel des 10 "objectifs nationaux pour les contrats de réussite" qui la clôt ne les cite pas.
La circulaire de février 2000, qui est la première circulaire Education prioritaire à utiliser les termes de "décrocher et "raccrocher", n’y consacre cependant que deux lignes.
La circulaire du 19.03.2003 sur le bilan de 3 ans de contrats de réussite est elle aussi paradoxale : elle encourage les dispositifs en alternance, qui permettent une "orientation positive", elle cite comme indicateurs la proportion des élèves en retard et le devenir des élèves, mais ne fait aucune allusion à ceux qui décrochent.

La même discrétion prévaut dans la circulaire du 30.03.06 qui crée les RAR et les RRS avec leur contrat respectif. On parle de "supprimer les redoublements", d’"accompagner le projet d’orientation", d’informer les parents sur "l’importance de l’assiduité scolaire", mais pas un mot sur le décrochage !

Enfin, la circulaire de refondation de l’éducation prioritaire en 2014 continue à ignorer le décrochage, se contenant de recommander le développement de "la découverte des formations et des métiers et la réflexion sur les parcours possibles dans le système éducatif".
Par contre, un texte de droit commun comme la circulaire de rentrée 2016 consacre un long développement à la thématique de la lutte contre le décrochage (dont avons extrait la partie concernant les publics d’âge scolaire).

Conclusion :
Peut-on relier la lutte contre le décrochage à l’éducation prioritaire ?
Si l’on s’en tient au contenu des textes officiels dédiés à l’éducation prioritaire, la réponse assurément est non, on vient de le voir !
Une seule exception est la circulaire commune Education / Ville de 2008 qui lie clairement le décrochage et les 215 quartiers prioritaires de la ville, mais cette circulaire se situe dans la mouvance du plan Espoir Banlieues plus que de l’éducation prioritaire proprement dite.
Le référentiel de l’éducation prioritaire, consacre une place relativement réduite à la prévention et à la lutte contre le décrochage, à l’intérieur de la priorité 2 "Conforter une école bienveillante et exigeante".
Les études réalisées mettent l’accent sur l’importance du phénomène dans l’enseignement professionnel mais il n’est pas prouvé que le décrochage soit plus fréquent en éducation prioritaire qu’ailleurs. D’ailleurs, le terme de décrochage est si galvaudé actuellement, y compris dans les discours officiels, qu’on a l’impression qu’il est devenu souvent un simple substitut du terme d’échec scolaire. On parle même de prévention du décrochage dès la maternelle.

Il est légitime dans ces conditions de se demander si le choix de l’OZP de considérer le phénomène comme relevant de son champ d’action a bien été judicieux, d’autant plus que, du fait de cette extension sémantique, le mot-clé qui lui correspond Décrochage et raccrochage (gr 5)/ indexe près d’un millier d’articles du site.
Disons que, sans "raccrocher" le décrochage à l’éducation prioritaire, on peut le considérer comme un des thèmes de travail du site OZP : c’est la solution qu’a d’ailleurs choisie le centre Alain Savary.

 

Des références documentaires :
- sur le site OZP : le mot-clé Décrochage et raccrochage (gr 5)/
- sur le site OZP : la rubrique Décrochage
- sur le site du MEN : La lutte contre le décrochage (nov. 2015)
- sur le site du Centre Alain Savary : La Rubrique "Décrochage"

 

Voir La liste des 24 fiches de la série "Les Apports de l’Education prioritaire" (OZP, 2016)

Répondre à cet article