> 5 - Education prioritaire > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, parents, rythmes, santé, internat...) > RELATIONS PARENTS-ECOLE (8 SR) > Actions locales en direction de parents (et mallette) > B* « La marmite des parents » « Dane nout tite marmite » à l’école maternelle (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* « La marmite des parents » « Dane nout tite marmite » à l’école maternelle REP+ Flora Tristan et à l’ULIS du collège REP+ Matisse de Saint-Pierre (La Réunion)

29 juin 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif Septembre 2016

Cardie île de la Réunion
La Marmite des parents ;
École maternelle Flora Tristan, ULIS du collège Henri Matisse.

https://padlet.com/runcardie/RepplusHenriMatisseMarmitedesParents

https://padlet.com/runcardie/ConferencesASirota

 

« La marmite des parents » « Dane nout tite marmite »

Ecole maternelle [REP+] Flora Tristan
46 CHEMIN CALOGINE , 97432 SAINT-PIERRE
Site de La marmite des parents
Auteur : Célestin Nathalie / Papaty Cédric
Mél : Cedric.Papaty@ac-reunion.fr, celestin.nathalie@gmail.com

Inviter les parents à participer de façon conviviale au monde scolaire en passant par des vecteurs communs : la culture, la cuisine, le patrimoine.

Plus-value de l’action
L’implication des parents au sein, du projet.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
• TPS : 9 filles et 11 garçons
• ULIS collège : 2 filles et 9 garçons

A l’origine
Les parents ne viennent pas facilement pour les bilans et les réunions institutionnelles à l’école.

Objectifs poursuivis
Réunir les parents, créer des liens entre familles, quartiers… et l’école.

Description
- Décembre 2015 :
• Phase 1a). Rencontre avec les parents et les élèves autour d’un repas partage. Pendant ce moment de partage, les parents expliquent et donnent leurs recettes aux enseignants qui les enregistrent ou les transcrivent.
• Phase 1b) Les recettes enregistrées sont transcrites par les élèves d’ULIS. C’est un excellent moment de travail et d’apprentissage de la langue française (orale et écrite) où les aspects lexicaux, grammaticaux et syntaxiques sont pris en compte. Comme les recettes sont enregistrées sur ordinateur, c’est également un moment d’appropriation des nouvelles techniques informatiques et de communication.
- Avril/Mai :
Phase 2 : Même type de rencontre mais cette fois6ci, les moments de partages se font autour de desserts et de pâtisseries. Les recettes sont partagées et consignées.
- Mai/Juin :
Mise en page des recettes. Confection des livrets. Diffusion. Partage et réactions sur le blog de l’enseignante de TPS ainsi que sur le site du collège.

Trois ressources ou points d’appui
1. : Le partenariat et la participation des parents.
2. : l’implication et la motivation des élèves.
3. : Les retours du public sur le blog de l’enseignante de TPS.

Difficultés rencontrées
La difficulté de voir 100% des parents adhérer et participer au projet.

Moyens mobilisés
Moyens nécessaire pour la réalisation des livrets : Feuilles plastifiées, encres pour imprimantes, relieuses, spirales….

Partenariat et contenu du partenariat
Tutorat entre les élèves d’ULIS collège et les élèves de TPS. Partenariat école et collège du secteur. Partenariat entre les parents des élèves de TPS et les enseignants.

Liens éventuels avec la Recherche
La problématique de la relation des parents avec l’école est récurrente dans les sciences de l’éducation. Elle est développée chez des auteurs comme Philippe Perrenoud (Publications de Philippe Perrenoud. Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université de Genève). L’approche d’un livre de recettes faire partie, en référence à Philippe Meirieu, à la « pédagogie des intérêts » ou à « la pédagogie de projet », selon le point de vue dans lequel on se place, pour inclure les parents dans les missions de l’école et donner du sens aux apprentissages.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Il y a une relation de confiance plus importante entre les élèves et les enseignants après ces moments de partages informels et au fur et à mesure de l’avancée du projet (Surtout quand ils voient leurs parents ou des parents impliqués dans la vie de l’école).
- Sur les pratiques des enseignants : La relation avec les parents, même lors de réunions institutionnelles comme le conseil d’école, glisse vers un partenariat plus convivial. Aussi les attentes entre partenaires sont plus claires, plus transparentes.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Participation plus active des parents, des familles dans les autres projets de l’école.
- Sur l’école / l’établissement : L’école peut davantage compter sur l’implication des parents. Il y a également un partage et une continuité plus forte entre l’école et l’établissement à travers ce projet.
- Plus généralement, sur l’environnement Il s’est créé une solidarité et une convivialité plus forte entre les familles impliquées dans le projet et les habitants du même quartier.

Extrait du site Expérithèque : « La marmite des parents » « Dane nout tite marmite »

Répondre à cet article