> 8 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté, Laïcité) > B* "Né ici et pourtant...", travail interdisciplinaire d’un an en 3e sur les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* "Né ici et pourtant...", travail interdisciplinaire d’un an en 3e sur les notions de diversité culturelle et d’identité individuelle au collège REP+ Albert Camus de Clermont-Ferrand

29 août 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Né ici et pourtant ... au collège Albert Camus

Collège [REP]+ Albert Camus
RUE DU SOUS MARIN CASABIANCA , 63100 CLERMONT-FERRAND
Site du PASI académique
Auteur : Madame DESSOLIN
Mél : isabelle.chauvin@ac-clermont.fr

Né ici et pourtant… ou le constat initial de la confusion des élèves autour des notions d’identité et de citoyenneté. Au cours de l’année, les élèves se sont interrogés sur l’identité, l’altérité, la diversité, en transdisciplinarité (français, histoire, géographie, sciences de la vie et de la terre, éducation musicale, arts dramatiques, éducation civique) dans le but de construire une culture humaniste et le « vivre ensemble ».

Plus-value de l’action
• Réflexion sur des thèmes d’actualité via des sorties et des activités pédagogiques concrètes qui ont permis de donner sens aux apprentissages.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
• Classe 3è 2 : 24 élèves
• Classe 3è SEGPA : 14 élèves
• Atelier théâtre : 13 élèves

A l’origine
Constat initial : confusion de la part des élèves autour des notions d’origine, nationalité, citoyenneté.

Objectifs poursuivis
Prendre conscience de la diversité culturelle et des différences, des individualités, propres à enrichir chaque individu.

Description
1) Exploration interdisciplinaire des thèmes de l’identité et de la diversité.
2) Résidence d’un dramaturge (plusieurs périodes de travail dans l’année). Résidence en réseau (collèges Albert Camus et Gérard Philippe) d’un auteur dramatique qui accompagne les élèves dans l’écriture d’une pièce de théâtre (sur le thème de l’identité et de la diversité). Cette pièce sera ensuite jouée par les élèves de l’option théâtre du collège Albert Camus et présentée à l’Espace Nelson Mandela.
3) Journée Abd Al Malik : visionnage du film d’Abd Al Malik au Rio, Qu’Allah bénisse la France. Rencontre avec l’artiste au Sémaphore de Cébazat avant d’aller voir le spectacle : Abd Al Malik rencontre Albert Camus.
4) Projet fédérateur « Etranges étrangers » avec l’intervention de l’équipe artistique au sein du collège sous forme de théâtre d’intervention (le 2 novembre 2015) où les élèves ont rencontré la « famille d’exilés ».
5) Tout au long de l’année, visionnage de films (au cinéma Le Rio, dans le cadre de la programmation Collèges au cinéma : Wadjda et Couleur de peau : miel) et de spectacles (deux spectacles de la saison Graines de Spectacles, à l’espace Nelson Mandela et un spectacle à la Comédie de Clermont) en lien avec l’immigration, l’identité, l’étranger.
6) Voyage pédagogique à Strasbourg en mars 2016 et présentation théâtralisée d’un travail autour de la nouvelle de Tahar Ben Jelloun, Le Père Noël n’est pas musulman.
7) Exposition « Bande Dessinée et immigrations, un siècle d’histoires(s) », au collège.
8) Présentation (par les élèves) des travaux effectués dans l’année dans toutes les matières à Canopé.
9) Représentation de la pièce Né ici, et pourtant... à l’espace Nelson Mandela.

Modalité de mise en œuvre
Dans les différentes disciplines, axer la réflexion sur l’identité : .
• Education musicale : la musique au-delà des différences entre les Hommes (classe sociale, religion, couleur de peau, etc.), vecteur d’une unité sociale. Travail sur plusieurs chants d’Abd Al Malik et Soprano.
• Sciences de la Vie et de la Terre : déconstruction de la notion de « race humaine » à travers une réflexion sur l’unité de l’espèce humaine et sa diversité. .
• Français : récit d’enfance (autobiographie) et réflexion sur la construction de l’identité. Etude de spectacles et de films en lien avec l’identité. Ecriture de textes en lien avec l’origine, l’identité.
• Education civique : identité et citoyenneté. Double citoyenneté et citoyenneté européenne.
• Géographie : mondialisation et identité culturelle.

Trois ressources ou points d’appui
• Films et spectacles analysés en classe avec les élèves. Interview d’Abd Al Malik.
• Ecriture collective de la pièce de théâtre.
• Découverte de Strasbourg et interrogation sur la citoyenneté européenne

Difficultés rencontrées
• Manque de temps de co-enseignement interdisciplinaire.
• Difficultés pour se concerter et pour se mettre d’accord sur tous les aspects du projet, du fait du nombre important de professeurs impliqués dans le projet.
• Difficultés pour lier le projet avec le programme. Contraintes temporelles liées aux examens et aux exigences de fin de troisième.

Moyens mobilisés
• Moyens humains : 7 professeurs (français, histoire, géographie, sciences de la vie et de la terre, éducation civique, arts dramatiques, éducation musicale)
• Moyens financiers : Subventions de la DRAC-DAAC pour la résidence d’auteur, l’atelier théâtre et la semaine de résidence à Nelson Mandela, financement du collège pour des heures de co-enseignement et des sorties pédagogiques (cinéma, théâtre, concert, participation aux frais du voyage).

Partenariat et contenu du partenariat
Partenariat avec des structures culturelles :
• Espace Nelson Mandela (résidence gratuite) ;
• Graine de spectacle (tarif privilégié pour aller voir les spectacles) ;
• Comédie de Clermont ;
• Le Rio (possibilité de voir le film d’Abd Al Malik, sur demande) ;
• Sémaphore de Cébazat (possibilité de rencontrer Abd Al Malik, tarifs privilégiés pour le spectacle) ;
• collège au cinéma.

Evaluation
• Sondage sur les représentations initiales des élèves concernant leur identité. Sondage similaire à la fin du projet pour évaluer l’évolution des représentations et l’impact du projet sur les élèves.
• Cibler, en amont, les compétences transversales travaillées au cours du projet. Evaluer, à la fin de projet, si ces compétences ont été acquises.
• Evaluation des connaissances des élèves via une exposition et une présentation (par les élèves) des différents travaux produits au cours de l’année.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Livret sur le bilan du voyage.
• Présentation du bilan du projet à Canopé.
• Ecriture collective de la pièce de théâtre sur le thème de l’origine et de l’identité.
• Sondage à la fin du projet pour évaluer l’évolution des représentations et l’impact du projet sur les élèves.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Réflexion sur les migrations, l’identité, l’origine, la citoyenneté et le vivre-ensemble.
• Ouverture culturelle
- Sur les pratiques des enseignants :
• Avoir un fil conducteur avec des sorties pédagogiques tout au long de l’année.
• Trouver des ressources en lien avec le projet et avec le programme.
• Réfléchir sur les liens à mettre en place entre les différentes matières.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• Donne envie d’envisager des projets en équipe.
- Sur l’école / l’établissement :
• Réflexion globale des élèves sur le thème de l’identité grâce à l’exposition BD sur l’immigration.
• Intérêt et curiosité des élèves lors de l’intervention du projet « Etranges étrangers ».
• Collègues intéressés ou sensibilisés par la thématique.
- Plus généralement, sur l’environnement :
• Elèves du collège sensibilisés à des thématiques actuelles comme les migrants, l’acceptation de la différence.

Extrait du site Expérithèque : Né ici et pourtant ... au collège Albert Camusè

Répondre à cet article