> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES). Liste des sous-rubriques et mots-clés > Pédag. Classe inversée > Une expérience de classe inversée en éducation musicale au collège REP+ (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une expérience de classe inversée en éducation musicale au collège REP+ Alain-Fournier du Mans

19 octobre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Présentation de Mme Toupin, enseignante en éducation musicale au collège [REP+] Alain-Fournier du Mans

Atelier 6 : journée numérique - mars 2016
La classe inversée : vers de nouvelles modalités d’enseignement, d’apprentissage ?

L’objectif de cet atelier était d’interroger la pratique de la classe inversée, de définir ses enjeux, de voir les apports des outils numériques dans la mise en oeuvre, de constater les éventuels inconvénients, limites, difficultés, de préciser la notion d’inversion, de vérifier s’il s’agit d’une pratique innovante ou de faire des rapprochements avec des pratiques déjà existantes, d’observer les effets sur les apprentissages ....

L’établissement dans lequel exerce Mme Toupin est classé REP + . Il est composé de 16 classes dont les effectifs tournent autour de 19 à 24 élèves. L’établissement accueille également des élèves allophones.
Mme Toupin est partie du constat qu’une heure de cours d’éducation musicale reste insuffisante pour que les élèves puissent manipuler et créer. Les élèves fournissent un travail personnel restreint et maitrise peu le vocabulaire spécifique.

Elle s’est donc lancée dans la pratique de la classe inversée pour redynamiser cet enseignement auprès des élèves. Elle a tout d’abord commencé par faire une classe inversée "traditionnelle" : les élèves devaient regarder une capsule en amont de la séance. Mais cette procédure n’a pas fonctionné car trop peu d’élèves regardaient cette vidéo.
Elle est donc passée à une autre pratique. Dorénavant, elle pose un problème et propose diverses ressources (capsule, liens vers des sites, document audio ou vidéo, carte mentale, document papier…) qui doivent aider les élèves à trouver la solution. Ces capsules et documents s’articulent autour d’un travail en coopération après un moment de réflexion individuelle. Ce travail se fait soit dans la classe dans laquelle il y a 5 ordinateurs avec la possibilité de mettre 5 casques sur le même poste, soit en salle multimédia.

Retour d’expérience  :
Les élèves de Mme Toupin affirment que leur travail est plus serein car non limité dans le temps. Ils peuvent regarder la vidéo à leur rythme, en autonomie, en classe comme chez eux. Ils considèrent que les vidéos et les questionnaires associés les aident à apprendre mieux, à résumer ce qu’il faut savoir.

MusicAfournier

Extrait du site de l’académie de Nantes : la classe inversée : vers de nouvelles modalités d’enseignement, d’apprentissage ?

Répondre à cet article