> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Education artistique) > B* Classes à Horaires Aménagés "Danse" au collège REP+ des Hautes Ourmes de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Classes à Horaires Aménagés "Danse" au collège REP+ des Hautes Ourmes de Rennes (Journée Innovation 2017)

19 janvier 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Classes à Horaires Aménagés Danse en REP+

Collège [REP+] des Hautes Ourmes
7 avenue DE POLOGNE , 35204 RENNES CEDEX 2
Site du collège
Auteur : Céline CHALOPIN - Eric Guermah
Mél : celine.chalopin@ac-rennes.fr

Les classes à Horaires Aménagés Danse au sein du collège des Hautes Ourmes de Rennes, offrent une formation artistique complète sur 4 années et parfaitement intégrée à l’enseignement général du collège. Ce projet permet l’épanouissement et l’ ouverture artistique de l’élève au sein d’un travail transdisciplinaire profond , et où il acquiert les compétences de tout élève collégien. Ce projet développe des valeurs profondes de travail et de respect. C’est une chance offerte à tous quel que soit l’environnement social auquel il appartient.

Plus-value de l’action
« Danser vers sa réussite »

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Actuellement 43 élèves répartis dans 4 classes de la 6ème à la 3ème ( et mélangés à des musiciens de classe CHAM ) . Chaque classe peut accueillir 12 musiciens et 12 danseurs. Au maximum à terme, nous pourrons accueillir donc 48 danseurs.

A l’origine
Pauvreté artistique et culturelle dans le quartier des Hautes Ourmes, échec scolaire et difficultés sociales au sein d’un établissement REP+ , le seul en Bretagne, et, où jusqu’à une quarantaine de nationalités se côtoient.

Objectifs poursuivis
Offrir aux élèves une chance de réussite scolaire et sociale ,en s’épanouissant dans son art , au sein d’un enseignement artistique et général complet.

Description
Les élèves suivent leurs enseignements généraux et artistiques au sein de l’établissement. Des travaux transdisciplinaires permettent de nourrir le projet artistique annuel. Chaque élève s’épanouit au collège et dans sa danse tout en développant des valeurs humaines, de travail, de respect, de réussite personnelle … en trouvant un équilibre entre corps et esprit … et en développant sa créativité , riche de découvertes artistiques et culturelles. C’est une ouverture sur son monde intérieur, sur l’autre et sur le monde environnant.

Trois ressources ou points d’appui
Le choix d’une thématique tous les ans pour le spectacle, sur laquelle se greffent les enseignements spécifiques mais également généraux (= travaux transdisciplinaires qui permettent d’acquérir les compétences du socle commun et de chaque matière, tout en nourrissant la création chorégraphique de fin d’année ; Ex : EPI 3ème « danse, culture noire et esclavage » impliquent professeurs de danse, français, anglais, espagnol, éducation musicale, arts-plastiques ) est un point d’appui et de motivation fort pour les élèves.
Les structures partenaires avec lesquelles on monte chaque année de nouveau projets, soutiennent ce choix annuel. Le soutien des deux directions ( collège + CRR ) ainsi que l’implication grandissante des équipes pédagogiques ( entre 15-20 enseignants selon les années ) renforcent le dispositif et ajoutent en crédibilité et solidité.
Les écoles de secteur y ont vu un moyen fort de réussite pour leurs élèves et nous aident dans le recrutement ( repérage d’élèves au profil adapté, actions de sensibilisation auprès des CM2, suivi des dossiers de candidature, relais auprès des parents ).

Difficultés rencontrées
• Au début, le recrutement des élèves danseurs était difficile : le dispositif n’était pas connu et la danse ne disposait pas de classes spécifiques en élémentaire comme les classes orchestres ( le dispositif CHAM n’avait pas, lui, de difficultés à recruter ).
• Aujourd’hui , nous devons refuser des élèves du secteur et hors secteur. Beaucoup d’élèves montrent des problèmes psychologiques, familiaux et sociaux qu’il faut gérer et orienter.
• Enfin, la charge de travail de Mme Chalopin (3 cours différents x 4 niveaux = 12 cours différents + la charge de coordinatrice + des rôles à jouer qui vont au-delà du poste de départ ) est souvent difficile à gérer et est source de surmenage et de fatigue très fréquents.

Moyens mobilisés
• Mme Chalopin, professeur agrégé de SVT et certifiée complémentaire Arts-Danse enseigne 2 H de danse + 1H de SVT spécialité du danseur + 1/2H d’histoire de la danse et culture chorégraphique par semaine et sur les 4 niveaux . Auprès d’elle, deux professeurs de danse du conservatoire, Mr Guermah Eric et Mme Brazilier, enseignent 1h30 de cours de danse par niveau et par semaine.
• Un budget chaque année est consacré aux billets de spectacles . Selon les besoins, un budget supplémentaire ou une subvention permettent de faire venir des artistes pour des d’ateliers.

Partenariat et contenu du partenariat
Un partenariat principal est établi avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Rennes . Des partenariats avec les structures artistiques locales sont établis chaque année ( Le Triangle, plateau pour la Danse ; Le Musée de la Danse ; Le Théâtre National de Bretagne ; Le Pont des Arts à Cesson Sévigné … Liberté Couleurs , association de prévention ( respect et conduites à risques ) … Le Festival cinématographique Clair Obscure...)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Evaluation permanente des élèves dans leur réussite scolaire, concertation entre professeurs sur leur attitude et leurs progrès, absence de décrochage scolaire, progrès des élèves en difficultés, orientation post-troisième pour tous et adaptée à chacun, épanouissement personnel tout le long du collège ( les élèves sont heureux de venir au collège, ils le disent, ainsi que leurs parents ) , succès lors des présentations des portes-ouvertes ( du collège et du Conservatoire ) et lors du spectacle de fin d’année sur la scène du Triangle.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Au sein de cette section, les élèves s’épanouissent tout en travaillant. Ils développent autonomie et maturité , confiance et curiosité. Les connaissances générales, compétences et méthodes s’acquièrent en parallèle d’une culture artistique, chorégraphique et culturelle. L’ absence de décrochage scolaire même chez les élèves les plus fragiles et une orientation post-3ème adaptée à chacun sont également des signes de cette réussite. Enfin, la constance dans le travail, le goût de l’effort, la rigueur … apprécier le fruit de son travail et en être valorisé… sont des valeurs remises en avant tout le long des 4 années de formation.
- Sur les pratiques des enseignants :
• travail en équipe,
• travaux transdisciplinaires et productions finales nourries de cela ( même avec des élèves d’autres classes et de SEGPA ),
• L’enseignement des matières générales prend plus de sens car inscrit dans le projet artistique de l’année.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Chaque année, de plus en plus de collègues, toutes matières confondues sont impliquées (15-20 ), même de classes hors CHAMD . Les collègues ont maintenant suffisamment de recul pour sentir les bienfaits de ce projet sur nos élèves et l’expriment . Du coup, il a été décidé il y a deux ans, de mettre en place des classes à projets sur les autres 6ème , qui, même si elles ne sont pas inscrites dans un dispositif aussi important, tentent d’engager cette démarche de projet motivante.
- Sur l’école / l’établissement : ’image de l’établissement à l’intérieur et dans le quartier est plus positive. Certains élèves et parents de l’école élémentaires nous parlent 2-3 ans en avance de mettre leur enfant en CHAD. Il y a même recrutement d’ élèves hors secteur ce qui permet une vraie mixité sociale .
- Plus généralement, sur l’environnement : Participe aux projets culturels de la ville de Rennes et à leur rayonnement dans les quartiers.

Extrait du site Expérithèque : Classes à Horaires Aménagés Danse en REP+ 2017B 2017E

Répondre à cet article