> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > PEDAGOGIE EN ZEP (49 SR) > Le numérique en éducation prioritaire (généralités) > B* Projet interdisciplinaire et numérique avec dérogation sur l’emploi du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Projet interdisciplinaire et numérique avec dérogation sur l’emploi du temps pour relancer des élèves de Segpa en très grande difficulté au collège REP G. Hanotaux de Saint-Quentin

30 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Réamorcer la capacité de projection d’élèves en très grande difficulté pour les réinstaller sur la voie des apprentissages scolaires
Expérimentation art.34

Collège [REP] Gabriel Hanotaux
80 RUE HENRIETTE CABOT , 02100 ST QUENTIN
Site du collège
Auteur : Cécile SCHWEITZER
Mél : cecile.schweitzer@ac-amiens.fr

Projet d’une équipe et de la direction qui demande une dérogation (assouplissement de la grille horaire de l’emploi du temps). L’objectif en d’aider les élèves en grande difficulté en SEGPA en favorisant la créativité et l’ouverture sur le monde et en utilisant les ressources du numérique.

Plus-value de l’action
Le projet sera valorisé sur le site Internet de l’établissement et il pourra faire l’objet d’une publication notamment concernant les expériences de co-enseignement sur le site OZP

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
5ème SEGPA à profil particulier - 14 élèves impliqués.

A l’origine
La SEGPA est une section du collège qui scolarise des élèves ayant des difficultés scolaires persistantes auxquelles les dispositifs de remédiation classiques n’ont pas pu répondre. Ils rencontrent très tôt de grandes difficultés scolaires.

Objectifs poursuivis
4 axes prioritaires :
• Lutte contre l’illettrisme.
• Construction de l’image de soi.
• Apprentissage du vivre ensemble.
• Réactivation de la dynamique d’apprentissage scolaire.

Description
• Réamorcer la capacité de projection des élèves en très grande difficulté pour les réinstaller sur la voie des apprentissages scolaires.
• lutter contre l’illettrisme ;
• accompagner les élèves pour la construction de l’image de soi ;
• apprendre le vivre ensemble ;
• réactiver la dynamique d’apprentissage scolaire

Modalité de mise en œuvre
-ACTIONS PROPOSÉES :
• Action 1 : lecture et tablettes.
• Action 2 : les liaisons mathématiques, sciences et EPS.
• Action 3 : l’apprentissage de soi et le « dire » par le jeu théâtral.
• Action 4 : le renforcement des fondamentaux citoyens et le vivre ensemble.
• Action 5 : réalisation d’un mobilier « carton » pour développer la créativité et redorer l’image de soi (mathématiques, arts et technologie).
• Action 6 : construire ses compétences et connaissances grâce aux « CAPSULES de SAVOIR » en français et en mathématiques en co-interventions.
• Action 7 : accompagner les parents dans la scolarité de l’enfant en très grande difficulté.
• Action 8 : Co-enseignement arts plastiques /français.//

-PROPOSITION D’ORGANISATION PÉDAGOGIQUE ET HORAIRE : La mise en œuvre de ce projet implique une modification et un assouplissement des minima-horaires pour cette classe de 5ème SEGPA . Les temps de co-enseignement, de co-intervention ainsi que la présence de projets éducatifs en sont un motif.

-ORGANISATION DE L’EMPLOI DU TEMPS DE L’ELEVE :
1) Lundi, en première heure de la matinée, accueil par le professeur principal. Présentation des objectifs de la semaine sur les divers projets (mobilier cartons, capsules de maths et de français, projet EPS/Sciences, théâtre, etc.) et bilans personnels.
2) Mardi ou jeudi, en première heure de la matinée, séances éducatives sur le « vivre ensemble » avec les médiateurs de la ville de Saint Quentin.
3) Vendredi après-midi, activités proposées par les médiateurs sur le lâcher-prise pendant le premier trimestre puis séances d’activités théâtrales. Le vendredi après-midi serait réservé particulièrement au projet personnel et le développement de l’estime de soi.

-PRATIQUES PÉDAGOGIQUES :
1) Les enseignements de mathématiques et de français sont organisés en capsules d’enseignement conduites par deux PE spécialisés, dans l’esprit de la pédagogie inversée.
2) Le co-enseignement concerne 6 matières de manière à conforter cette pratique porteuse de sens dans les apprentissages. Les synthèses existantes en SEGPA constitueraient un temps de concertation.

-DIMENSION ÉDUCATIVE ET IMAGE DE SOI :
1) Les représentants légaux des élèves sont partie prenante du projet. Ce dernier leur serait présenté en début d’année scolaire. Un projet individuel de formation est émis et travaillé avec eux. Un accompagnement leur serait proposé par le Dispositif de Réussite Educative de la Ville et/ou le centre social du Vermandois.
2) Chaque jour, la dimension éducative et le travail sur l’image de soi sont pris en considération, lors de temps de synthèse et de médiation ou encore dans les projets culturels et éducatifs proposés.
3) Les productions des élèves issues des 5 actions présentées ci-dessus feront l’objet de présentations officielles aux représentants légaux, au sein du collège et hors les murs, en partenariat avec la Ville.

Moyens mobilisés
• Equipe pluridisciplinaire de 12 enseignants ;
• moyens matériels : le gymnase, la salle des parnets, la salle polyvalente, 2 TBI, salle informatique ;
• moyens financiers : 27 heures de la DGH et des HSE Cardie

Partenariat et contenu du partenariat
Les services DRE, médiation de la Ville de Saint Quentin ; la compagnie de théâtre l’Echappée ; le centre social du Vermandois sont notamment partenaires de ce projet. Le détail des partenariats est indiqué sur chaque fiche-action (disponibles sur demande)

Evaluation
-INDICATEURS : La validation du palier 2 des élèves notamment en français, mathématiques, méthodes et outils pour apprendre. L’augmentation du pourcentage de lecteurs actifs dans la cohorte. L’estime de soi revalorisée de ces élèves bien écorchés par les difficultés passées. L’investissement de l’équipe dans les recherches liées à ce projet.
-ÉVALUATION : Le nouveau Socle commun de connaissances, compétences et de culture via Pronote. Les bilans de vie scolaire : absences, punitions, sanctions, exclusions. La fréquence d’investissement des représentants légaux.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto-évaluation

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
EFFETS ATTENDUS : Il s’agit avant tout pour ces élèves de tendre vers la validation du palier 2 de compétences et de connaissances et de culture. Les progrès en lecture sont également un élément essentiel faisant l’objet d’évaluation. Les productions des élèves ( saynètes de théâtre, mobilier –carton, œuvres artistiques « monstres » ) feront l’objet d’une présentation officielle lors de temps forts au collège et dans la vitrine dans le hall d’accueil du collège. Par ailleurs, le mobilier-carton constitue une « mini-entreprise » qui pourra être présentée lors du forum des minientreprises.
- Sur les pratiques des enseignants :
EFFETS ATTENDUS : Le projet fait l’objet d’une habituation à la pratique de la co-intervention et du co-enseignement. Par ailleurs, certains enseignants pourront y expérimenter durablement la pédagogie inversée L’utilisation des TUIC , notamment des tablettes et du TBI sera renforcée. Cette nouvelle pratique pour chacun des deux collègues soulève des interrogations sur le positionnement à trouver dans le cadre de la co-intervention, notamment pour la gestion de la classe : si le dernier quart d’heure de classe peut être perfectible, l’activité proposée a pu déjà mobiliser les élèves sur la quasi-totalité de l’heure. C’est d’ores et déjà un premier indicateur positif de l’action menée sur cette classe au profil très difficile. L’évaluation des élèves dans le cadre de la co-intervention est en réflexion, pour bâtir un outil cohérent entre les deux disciplines.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
EFFETS ATTENDUS : La concertation est déjà bien installée dans les habitudes de l’équipe des professeurs spécialisés. Ce projet permettra d’étendre cette pratique habituelle aux PLC participant au projet. Par ailleurs, elle permettra le renforcement du lien entre enseignement général et enseignement professionnel, tant pour les enseignants que pour les élèves. Une harmonisation est prévue pour le pilotage du projet entre les enseignants et les partenaires tout comme un point d’étape pour l’accompagnement pédagogique du projet, notamment en matière de co-intervention.
- Sur l’école / l’établissement :
EFFETS ATTENDUS : Un effet est attendu notamment en terme de vie scolaire : la limitation des punitions, sanctions et exclusions de cours sera un indicateur de réussite de la dimension éducative du projet.
- Plus généralement, sur l’environnement : non renseigné

Extrait du site Expérithèque : 02 - SAINT-QUENTIN - Collège G. Hanotaux - Réamorcer la capacité de projection d’élèves en très grande difficulté pour les réinstaller sur la voie des apprentissages scolaires

Répondre à cet article