> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > MATERNELLE et Petite enfance (10 SR) > Actions locales (Maternelle) > Partenariat entre une maternelle en REP et une crèche pour l’accueil des deux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Partenariat entre une maternelle en REP et une crèche pour l’accueil des deux ans à Revin (académie de Reims)

7 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

En éducation prioritaire, un enfant sur cinq va à l’école dès deux ans. À la rentrée 2015, 17,5 % des enfants de deux ans étaient scolarisés dans les réseaux d’éducation prioritaire (REP) et 22,2 % dans les réseaux d’éducation prioritaire plus (REP+).

Pour un enfant de moins de trois ans, l’entrée à l’école maternelle constitue un moment décisif. C’est le début d’un parcours qui correspond fréquemment à une première expérience éducative en collectivité, créatrice de nouveaux repères affectifs, sociaux, spatiaux et temporels.

L’accueil des enfants de deux à trois ans ne va pas de soi. Il implique une réflexion approfondie et nécessite l’élaboration d’un projet pédagogique et éducatif particulier qui fera de cet accueil une réussite.

Pour favoriser cette scolarisation des projets de partenariat existent entre des crèches et des écoles maternelles.

Focus sur un projet entre l’Ecole maternelle de La Campagne et la Structure Multi Accueil (SMA) crèche de Revin.

Ce projet a pour objectifs prioritaires :
- une prise en charge éducative adaptée des enfants de 2-4 ans
- une meilleure communication avec leurs parents
- un passage facilité vers l’école maternelle autant pour les parents et l’équipe professionnelle que pour les enfants.

Les enfants des deux structures se déplacent de l’une à l’autre selon les ateliers. Ces déplacements sont favorisés par la proximité géographique des deux établissements.

Ce projet de partenariat s’articule autour de trois axes :

1) Un projet lecture qui a pour objectif de mobiliser le langage dans toutes ses dimensions. dans ce cadre, un enseignant ou un animateur ou un libraire ambulant vient à l’école pour faire découvrir et lire à des groupes d’enfants des albums présélectionnés en commun. Sept rencontres sont prévues tout au long de l’année.

2) Un projet de motricité qui amène les enfants à agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique. Les élèves de Toute Petite Section (TPS) et de Petite section (PS) se déplacent à la crèche pour effectuer des ateliers de motricité. Les élèves de l’école maternelle pourront devenir tuteurs des enfants de la crèche.

3) Un projet sur la participation des parents à la vie quotidienne qui vise à améliorer la qualité de l’accueil de l’enfant, et à permettre aux parents de continuer à exercer leurs responsabilités vis-à-vis de leur enfant. La crèche et l’école sont un relais des parents, elles ne fonctionnent efficacement que s’il existe un dialogue avec les familles. Les relations parents-crèche-école doivent se faire dans un climat de respect mutuel et de confiance réciproque. Cela commence pendant la période d’adaptation où un dialogue se met en place. Les parents s’impliquent en accompagnant les enfants et en participant aux différents ateliers proposés, dans des lieux différents et au goûter thématique.

Cette action s’est déroulée lors de l’année scolaire 2015-2016 et est reconduite en 2016-2017 car le bilan en a été largement positif :

Les enseignantes de toute petite et petite sections ont noté une diminution importante des pleurs
Les parents sont rassurés par ce passage en douceur. Ils apprécient particulièrement la double formule. En effet, l’accueil conjoint supprime l’inquiétude relative à la garde de leur enfant en cas de vacances scolaires ou de maladie : la crèche reste ouverte.
Les équipes constatent que les inconvénients dus à la souplesse du fonctionnement (formules à la carte, équipements - cartables, doudous, poussettes - à transporter) sont oubliés au profit de conditions de travail plus confortables avec des enfants moins stressés et avec des familles plus satisfaites. De plus les contenus des séquences éducatives deviennent plus satisfaisants dans la mesure où les équipes de chaque institution commencent à avoir des visées d’harmonisation.

Extrait de ac-reims.fr du : Scolarisation des enfants de moins de 3 ans : en éducation prioritaire, un enfant sur cinq va à l’école dès deux ans

Répondre à cet article

1 Message

  • Statistique de la scolarisation à 2ans. Ce compte rendu d’un projet intéressant commence par une erreur courante dans les statistiques de la scolarisation à 2 ans : on oublie que les âges de tous les élèves sont comptés par année civile, donc à compter du 1 janvier et que le nombre d’élèves accueillis est calculé au jour de la rentrée, le 1 septembre. Par conséquent le taux maximum, si tous les 2 ans étaient accueillis est de 66% ? Accueillir un élève sur 5 donnerait un taux de 13%. Ce n’est qu’un détail, mais il vaut mieux ne pas minimiser ce qui est fait.
    F R Guillaume

    Répondre à ce message