> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Accompagnement éducatif, personnalisé et Devoirs faits > Accompagn. éduc. (Déclarations gouvernementales) > Devant le congrès de la Peep, J.-M. Blanquer confirme le lancement à la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Devant le congrès de la Peep, J.-M. Blanquer confirme le lancement à la rentrée 2017 du dispositif "Devoirs faits ". Les modalités seont annoncées "bientôt"

27 mai 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 29.05.17

[...] Car la question est bien sur celle de l’encadrement. Ces heures d’études seront-elles faites par les enseignants ? Cela constituerait une réforme pédagogique de taille , comme le rappelle aussi C Lelièvre. Ou seront-elles confiées à des jeunes du service civique ? On peut alors douter de son efficacité... Pour le moment le ministre a juste trouvé le nom pour nommer cette promesse de campagne d’E Macron.

Extrait de cafepedagogique.net du 29.05.17 : Pédagogisme, rythmes, CP, devoirs, programmes : Blanquer dévoile son programme

 

« Nous lançons le dispositif devoirs faits dès la rentrée prochaine, l’objectif est que les enfants rentrent chez eux devoirs faits », a déclaré à la presse M. Blanquer après un discours prononcé lors du 94e congrès de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP – Parents d’élèves de l’enseignement public) à Avignon. Et de poursuivre :

« Ça signifie que des devoirs, il y en a, mais qu’ils ne sont pas faits pour être faits à la maison mais plutôt dans l’établissement, de façon à créer une forme de tranquillité en famille sur ces sujets, d’amenuiser les inégalités qui peuvent exister entre les familles et avoir du temps heureux en famille. »

S’il promet « de premières applications » à la rentrée prochaine, le nouveau ministre a affirmé que les détails et les modalités de ce dispositif seraient annoncées « bientôt » : « Je vais écouter les acteurs pour affiner ce processus (…), on va s’adapter à chaque cas, par exemple, au collège, cela peut prendre la forme d’études dirigées de 16 heures à 18 heures le soir dans tous les collèges, et pas seulement en éducation prioritaire. »

Extrait de lemonde.fr du 26.05.17 : Education : pour réduire les inégalités, le ministre annonce un dispositif pour faire les devoirs à l’école

 

"Les deux parents travaillant, ça devient de plus en plus difficile pour les familles de faire les devoirs avec leurs enfants", a rappelé Valérie Marty, présidente de la Peep, deuxième fédération de parents d’élèves. "Offrir des devoirs dirigés et encadrés, c’est une bonne chose", a-t-elle jugé sur BFMTV, saluant "une réforme pour lutter contre les inégalités sociales et scolair

Extrait de bfmtv.com du : Devoirs, rythmes, classes bilangues : le ministre précise ses projets pour la rentrée

 

Pour la rentrée, il a également confirmé dans son discours un assouplissement des rythmes scolaires, en précisant que « tous les territoires satisfaits » doivent « continuer » à appliquer l’organisation actuelle, l’objectif étant que chaque communauté éducative puisse choisir celui qui lui convient le mieux. « Les municipalités pourront, si elles sont prêtes, à la rentrée prochaine changer leur dispositif avec le soutien des institutions de l’Éducation nationale », a-t-il déclaré. « D’ici la rentrée 2018, nous aurons le temps de travailler aux évolutions nécessaires » en s’appuyant sur le dialogue et le consensus entre les « acteurs de terrain ».

Extrait de ouest-france.fr du 26.05.17 : Blanquer plaide pour des devoirs faits à l’école

 

Jean-Michel Blanquer répond aux parents d’élèves
Dans un entretien au "Point", le nouveau ministre de l’Éducation annonce vouloir en finir avec le "pédagogisme". Et fait une annonce sur les devoirs à la maison.

"Il doit y avoir des devoirs et les devoirs doivent êtr faits au sein de l’établissement grâce à un temps d’étude accompagné. Cela s’appellera "devoirs faits"

Extrait de lepoint.fr du 23.05.17 : Jean-Michel Blanquer répond aux parents d’élèves

 

Voir aussi

Présidentielle. Les propositions d’Emmanuel Macron pour l’éducation prioritaire (site En Marche !) Commentaires

Extrait :
Objectif 2 : Renforcer l’accompagnement et les dispositifs d’orientation au collège et au lycée.

[...] Nous proposerons à tous un accompagnement après la classe. Une part importante des inégalités scolaires se joue en effet en dehors de la salle de classe. Le risque du développement d’une école à deux vitesses bafoue les fondements de nos principes républicains. Au collège, nous reviendrons donc sur l’abandon, en 2015 (hors zones prioritaires), du dispositif d’accompagnement éducatif après la classe.

Nous proposerons, comme en primaire, des stages de remise à niveau pour les collégiens les plus en difficulté.

Nous remettrons des études dirigées partout dans les établissements.

Nous mobiliserons les enseignants, des retraités volontaires et des étudiants. Dans le parcours de tous les étudiants de France, il y aura un trimestre dédié à cette activité.

 

Voir aussi la page 16 du programme sur le site "En marche !

Extrait :
Nous proposerons à tous un accompagnement après la classe.
Au collège, nous rétablirons les études dirigées après la classe grâce à des bénévoles
(étudiants et retraités).

Répondre à cet article