> 5 - Education prioritaire > DISCRIM. / ETHNICITE > Lutte contre les discriminations > Construire et déconstruire les stéréotypes, projet interdisciplinaire et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Construire et déconstruire les stéréotypes, projet interdisciplinaire et interdegrés d’expo photos au sein du REP Louise Michel de Saint-Etienne-du-Rouvray

1er août Version imprimable de cet article Version imprimable

Construire et déconstruire les stéréotypes

Un projet interdisciplinaire construit autour de la photographie a été mené tout au long de l’année scolaire à Saint-Étienne du Rouvray, amenant les élèves à prendre conscience des stéréotypes pour mieux les déconstruire.

Initiation au light painting
Du CM2 de l’école [REP] Paul Langevin à la 3ème du collège [REP] Louise Michel, tous les niveaux de classes ont contribué à la réalisation d’une exposition, accompagnés par les professeurs des écoles et enseignants de français, d’espagnol, d’anglais, de la professeure documentaliste, sous la conduite experte d’Isabelle Lebon, photographe.

À travers la prise de conscience des stéréotypes, les objectifs de cette production collective ont conduit à la découverte de l’Autre, afin de s’ouvrir sur le monde et d’amener l’élève-citoyen à plus de tolérance. En tant que support, la photographie a permis de communiquer, d’échanger et d’exprimer sa sensibilité sur la thématique.

Inter-disciplinaire et inter-degré, le travail a donné lieu à la construction d’images et d’expressions stéréotypées afin de mieux les identifier et les combattre.
La réalisation des photographies par les élèves de 4ème s’est enrichie de textes produits par les 6ème et les 3ème. Des débats ont également été organisés à destination des CM2 de l’école Paul Langevin et de l’Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A) du collège.

Ce projet a ainsi permis de renforcer le travail de liaison école-collège au sein du réseau d’éducation prioritaire (REP).

Organisé en partenariat entre l’établissement, l’association stéphanaise de prévention individuelle et collective (ASPIC) et la mairie de Saint-Étienne du Rouvray, cette expérience, encadrée par l’ensemble de l’équipe éducative du collège, a rayonné dans l’établissement grâce à un travail d’exposition et de médiation par les pairs.

L’établissement propose de faire profiter d’autres élèves du travail autour de cette thématique en prêtant l’exposition.

Expression stéréotypée : « Les filles aiment le rose et les garçons le bleu »

Extrait de ac-rouen.fr du 26.06.17 : Construire et déconstruire les stéréotypes

Répondre à cet article