> 5 - Pédagogie en ZEP > Actions pédagogiques AU COLLEGE > Actions interdisciplinaires (Collège) > Au croisement des parcours EAC et Santé : participation de 24 élèves de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Au croisement des parcours EAC et Santé : participation de 24 élèves de la classe UPE2A du collège REP+ Louis Nucéra de Nice à Slam’Addict, slam pour prévenir les addictions

13 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Slam’Addict, le slam pour prévenir les addictions

De décembre 2016 à Juin 2017, 24 élèves de la classe UPE2A* du collège Louis Nucéra ont participé à Slam’Addict, projet d’ateliers d’écriture et de diction autour de la technique de Slam sur le thème des addictions

« Slam’addict » est un néologisme pour rappeler les deux piliers de ce projet qui visent à éduquer et responsabiliser les jeunes sur les questions des addictions au travers de la culture.

Un projet à destination d’un public fragilisé

Ce premier projet concerne en priorité des classes en zones éducatives prioritaires ou zep+. La DAAC a identifié les élèves rassemblés au sein de la classe de madame Mechtilde Hémar, professeur et référente des élèves d’UPE2A (élèves allophones nouvellement arrivés en France) au collège Louis Nucéra. L’intérêt de ces élèves dans le cadre de ce projet est que, de par leur statut de primo arrivant, la vie dans les quartiers de Nice sera différente de celle qu’ils pouvaient vivre auparavant. Certains jeunes sont soit en foyer, soit dans leur famille proche mais sans leurs parents. Cette nouvelle expérience peut constituer en soit un facteur de déstabilisation et de fragilisation. A ce titre, le développement des compétences psycho-sociales parait pleinement à propos.

Cette classe regroupe des élèves couvrant l’ensemble des niveaux du collège avec 4 sixième, 4 cinquième, 5 quatrième, 7/8 troisième.
Les origines de ces élèves primo arrivants sont les suivantes : Cap vert, Pakistan, Italie, Ethiopie, Libye, Russie, République Centrafrique, Algérie, Portugal, Tchéquie, Tunisie, Maroc, Albanie, Sénégal, soit 15 nationalités différentes.

Sensibiliser aux addictions par la création, l’écriture et le partage

Slam’Addict est un projet de création en SLAM sur un sujet de prévention et permettant la construction de compétences psychosociales par les jeunes.
Les élèves suivent 6 séances d’atelier, pouvant aller jusqu’à 2h, de SLAM, au collège et réalisées par le collectif Slam’Tribu en partenariat avec l’enseignante
Chaque séance fait appel, de la part des élèves, aux capacités d’écoute, de prise de parole et de bienveillance.
Chaque séance d’écriture est répartie de manière à consacrer 40 minutes à l’écriture elle-même et le reste à l’amélioration des textes et au développement des compétences psychosociales associées.

Des restitutions variées, un partage des productions artistiques des ateliers

• Lecture sur scène, devant les parents et les autres élèves des textes réalisés, au sein du collège et dans le cadre d’un plus large public dans le cadre de manifestations aux abattoirs (Fête de l’Entrepont ou fête du chantier 109) ;
• Captation vidéo L’éclat
• Edition des textes dans le cadre d’un livret qui sera diffusé au sein de l’établissement et en dehors.
• Mise en ligne sur le site internet Ligne 16 des textes ;
• Au travers de l’atelier Web reporter de ligne 16, réalisation d’interviews des participants valorisant le processus de création.

Voir

Un projet partenarial au croisement des parcours EAC et PES

Slam’Addict est un projet croisant éducation artistique et culturelle et éducation à la santé initié par la Direction de la santé et de l’autonomie (Atelier Santé Ville du service de la Prévention) de la ville de Nice, dans l’objectif de développer ces compétences psychosociales autour de thématiques parlantes pour les jeunes, à savoir la pratique du SLAM et les risques liés aux comportements addictifs et de leur fournir les outils et les attitudes leur permettant de se préserver de situations difficiles qu’ils sont ou seront amenés à vivre et qui peuvent perturber leur scolarité et leur bien être.

La légitimité de ce partenariat et de ce projet croisé répond aux orientations d’au moins deux des parcours éducatifs que les élèves doivent être amenés à suivre au cours de leur scolarité, à savoir le parcours éducation artistique et culturelle (EAC) et le parcours éducatif de santé (PES). En outre, ce projet s’inscrit dans les orientations de l’article L312-18 du code de l’éducation qui demande qu’« une information soit délivrée sur les conséquences de la consommation de drogues sur la santé, notamment concernant les effets neuropsychiques et comportementaux du cannabis, dans les collèges et les lycées, à raison d’au moins une séance annuelle, par groupes d’âge homogènes ».

Du point de vue du parcours EAC, le projet participe à la rencontre avec

• Les métiers et les artistes : atelier d’écriture SLAM en résidence d’artiste dans les collèges avec un Slameur professionnel, organisateur de manifestation et œuvrant au sein d’un collectif Slam’Tribu ;
• La pratique artistique : les élèves sont intégrés dans un processus actif de création artistique de texte en SLAM, sur plusieurs séances. Ils sont amenés à développer des compétences de prise de parole en public. Un livret sera réalisé regroupant les textes et une représentation sur scène sera proposée par les élèves. Ce travail de restitution est élaboré pour, à la fois valoriser les œuvres réalisées, mais également rendre compte du processus de création associé à ces œuvres. Cela sous forme de témoignages dans le cadre de captations vidéo, audio et numériques.
• Les œuvres : travail en lien avec le film « SLAM », caméra d’or 1998.

Du point de vue du parcours éducatif de santé PES, ce projet peut s’inscrire dans les compétences attendues pour le cycle 4

• Vivre et préparer une citoyenneté responsable, en particulier dans les domaines de la santé et de l’environnement, en construisant sa relation au monde, à l’autre, à son propre corps ;

• Fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis de sa santé ou de l’environnement sur des arguments scientifiques ;
• Distinguer ce qui relève d’une croyance ou d’une idée et ce qui constitue un savoir scientifique ;
• Corps, santé, bien être et sécurité ;
• S’exprimer de façon maîtrisée en s’adressant à un auditoire.

Ce projet fédère les partenaires suivants

• L’Education Nationale au travers de la DAAC pour le volet pédagogique
• La ville de Nice au travers de la direction de la Santé et de l’Autonomie pour la coordination du projet
• Le CSAPA émergence : Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie pour le volet information sur les questions d’addiction - http://www.groupe-sos.org/structures/17/CSAPA_SOS_DI_Nice_Emergence
• Le collectif Slam’Tribu qui réalisera les ateliers de slam - http://www.slamtribu.com
• La ligne 16 : média participatif et associatif - http://ligne16.net/
• Cap radio du rectorat dont l’objet est de valoriser les productions des élèves et des enseignants investis dans une production médiatique audio. Ce média participera au travail de restitution.
L’Eclat, Pôle régional Cinéma Provence Alpes Côte d’Azur www.leclat.org

L’objectif est de pouvoir pérenniser ce projet initial et de le décliner pour d’autres classes ou établissements de pasteur mais également des autres quartiers d’éducation prioritaire de Nice (centre-ville, nord, ouest, est)

*Le dispositif UPE2A (Unité pédagogique pour Elèves Allophones et Nouveaux Arrivants) est ouvert pour des élèves qui ne sont pas nés en France et qui ne parlent pas français. Âgés de 11 à 17 ans, les jeunes viennent de tous les pays du monde (Cap vert, Italie, Ethiopie, Libye, Pakistan, Portugal, Tunisie, République Tchèque, Maroc, Algérie, Espagne, Albanie, Sénégal,...). Ils sont accompagnés tout au long de l’année pour l’apprentissage du français par Metchilde Hemar, enseignante en français au collège Nucéra.

Mise à jour : juillet 2017.

Slam’Addict, le slam pour prévenir les addictions http://www2.ac-nice.fr/cid118438/slam-addict-le-slam-pour-prevenir-les-addictions.html

Répondre à cet article