> 4 - Education prioritaire > PILOTAGE DES RESEAUX (tous niveaux) > Pilotage académique (6 SR) > Les pilotes académiques : Recteur, DASEN... > Rentrée dans l’académie de La Réunion : report de la rentrée dans 18 communes (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Rentrée dans l’académie de La Réunion : report de la rentrée dans 18 communes faute d’un nombre suffisant d’emplois aidés ; visite de Jean-Michel Blanquer autour de thèmes-phares tels les CP à 12 ou le dispositif "devoirs faits"

18 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Rentrée scolaire reportée dans 18 communes

La rentrée scolaire est reportée au mardi 22 août pour les élèves des 18 communes de l’académie.Tous les enseignants de l’île ont fait leur pré-rentrée ce jour, jeudi 17 août 2017.

Les enseignants des 18 communes dont la rentrée est retardée seront à leur poste sur le temps scolaire : le vendredi 18 et lundi 21 août selon des modalités qui pourront leur être précisé par leur IEN.

Extrait de ac-reunion.fr : Rentrée scolaire reportée dans 18 communes

 

Reportage

[...] Plusieurs élus décidé mercredi dans 18 des 24 communes de l’île de reporter de cinq jours la rentrée scolaire pour les élèves de maternelles et de primaires, alors que celle-ci était initialement prévue pour vendredi. En cause : la réduction des contrats aidés, jugés trop coûteux par le gouvernement, annoncée le 9 août dernier.

Extrait de europe1.fr du 17.08.17 : La rentrée scolaire retardée à La Réunion faute d’emplois aidés

 

Jean-Michel Blanquer : « J’ai choisi de réserver ma première rentrée à La Réunion »

Pour sa première rentrée en tant ministre de l’Education nationale, c’est l’académie de La Réunion que Jean-Michel Blanquer a choisi. Une visite officielle de deux jours au cours de laquelle plusieurs thèmes phares de cette année scolaire tels que les CP à 12 ou le dispositif "devoirs faits" seront abordés.

Pour cette visite de 48 heures dans notre département, le ministre de l’Éducation nationale est allé dès 11 heures ce matin à la rencontre de la communauté éducative du lycée Bellepierre. Après un accueil en musique assuré par des élèves, Jean-Michel Blanquer a pu échanger avec les étudiants des classes préparatoires qui ont fait leur rentrée hier.
La visite dans l’établissement s’est achevée après une réunion très riche avec l’équipe éducative au cours de laquelle des enseignants ont présenté au ministre des projets innovants menés pour accompagner la réussite des élèves : ateliers prépa, ateliers médecine, programme décollage scolaire etc.

Accompagné par Amaury de Saint-Quentin, le préfet de La Réunion et le recteur de l’académie Vélâyoudom Marimoutou, le ministre s’est rendu en début d’après-midi au rectorat où il a pu s’exprimer en présence de l’ensemble du personnel.
« J’ai choisi de réserver ma première rentrée à La Réunion parce que j’ai une affection particulière pour cette île », a-t-il déclaré lors de sa prise de parole avant d’enchaîner sur la conférence de presse de rentrée.

Dans son intervention auprès des médias, Jean-Michel Blanquer est revenu sur plusieurs points forts qui marqueront cette année scolaire. Il s’agit notamment de :

- classes de CP à 12 en REP + : Mesure phare de cette rentrée, le dispositif « CP à 12 en REP + » est l’une des promesses de campagne du Président Emmanuel Macron. Son objectif est de garantir pour chaque élève, l’acquisition des savoirs fondamentaux - lire, écrire, compter, respecter autrui.
Dans notre académie, 88 écoles en REP + sont concernées par cette mesure. Soit un total de : 3967 élèves. Notons que, lorsque les locaux ne permettront pas le dédoublement, des classes de CP en co-enseignants avec 2 enseignants seront mises à disposition des élèves.

- le dispositif « devoirs faits » : le dispositif « devoirs faits » doit être proposé aux élèves sur le principe du volontariat, il est gratuit pour les familles. Son déploiement est annoncé progressif sur les rentrées 2018, 2019 et 2020.

- l’aménagement de la réforme du collège : au cours de la campagne présidentielle, le président de la République a indiqué qu’il souhaitait redonner de la liberté dans l’organisation des enseignements au collège dès la rentrée 2017 pour mieux s’adapter aux besoins des élèves et permettre aux chefs d’établissement de porter le développement d’identités pédagogiques spécifiques pour leurs collèges.

Pour y parvenir, il faudra toutefois que certaines conditions soient remplies. En effet, si les classes bi-langues, les sections européennes et l’enseignement des langues anciennes sont ré-introduits, certains aspects de la réforme du collège mise en œuvre en 2016 comme l’interdisciplinarité avec les EPI, la marge de manœuvre laissée aux établissements pour organiser les enseignements, l’enseignement d’une seconde langue vivante dès la classe de 5° sont maintenus.

Si les EPI sont maintenus pour les collèges qui le souhaitent, il y a un assouplissement quant aux thèmes : il n’y a plus de thèmes imposés pour permettre aux acteurs de faire le choix d’EPI plus adaptés à leur projet d’établissement. Ici c’est le principe de liberté pédagogique et de confiance dans les acteurs de « terrain ».

« En résumé, les collèges ont le choix de leur organisation et de leur « carte d’identité » : ceux qui veulent garder l’organisation pédagogique façon 2016 le peuvent, ceux qui souhaitent faire évoluer l’organisation pour mettre en place un enseignement de latin-grec, développer les classes bi-langues ou les sections européennes peuvent également le faire dans le cadre des moyens de la DHG qui leur sont dévolus », a conclu le recteur.

Demain, vendredi 18 août, dernier jour de visite du ministre de l’Education nationale dans notre académie, Jean-Michel Blanquer assistera dès 7h30 à la rentrée en musique à l’école élémentaire [REP+] Michel Debré au Chaudron. La matinée s’annonce dores et déjà très animée.

Extrait de ac-reunion.fr : Jean-Michel Blanquer : « J’ai choisi de réserver ma première rentrée à La Réunion »

Répondre à cet article