> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Pilotage national, académ., local > Pilotage national > Pilotage national : Cabinet, Dgesco... (organisation, nominations) > Dédoublement : "les remontées du terrain sont très positives" (Jean-Marc (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dédoublement : "les remontées du terrain sont très positives" (Jean-Marc Huart, directeur de la Dgesco à ToutEduc)

5 février 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] Jean-Marc Huart : Je passe beaucoup de temps dans les classes depuis le début de l’année scolaire, notamment dans les cours préparatoires en éducation prioritaire renforcée et je constate que cette ambition se traduit concrètement sur le terrain. J’ai rencontré des professeurs des écoles complètement investis dans l’action, faisant preuve d’un engagement et d’une créativité exemplaire pour faire progresser leurs élèves, notamment dans l’apprentissage de la lecture. Je constate vraiment une dynamique intéressante au profit des enfants.

La réussite de tous les élèves est à portée de main. Notre grand défi est de résoudre la difficulté scolaire dès qu’elle se présente. On a peut-être trop souvent pensé qu’on pouvait la résoudre l’année suivante ou à la fin d’un cycle. C’était une erreur. Les évaluations à l’école primaire permettent que les points forts et les points faibles soient clairement identifiés de manière à pouvoir agir tout de suite et éviter de procrastiner. Notre efficacité est décuplée lorsqu’on peut agir à la racine des difficultés. C’est ce que nous avons voulu faire en dédoublant les classes de CP en REP+ à la rentrée de septembre.
Il est encore trop tôt pour avoir une évaluation scientifique de cette mesure mais les remontées de terrain sont très positives. Les professeurs et les parents rapportent un apprentissage des fondamentaux, bien meilleur pour les enfants. C’est pour cela que nous allons continuer d’étendre cette mesure à la rentrée 2018 et 2019 en CP et CE1 de REP et REP+. En 2019 ce seront 350 000 enfants qui bénéficieront, chaque année, de ces classes à 12 élèves. C’est un vrai investissement sur les années dont on sait qu’elles sont cruciales pour la réussite de toute une scolarité.

Extrait de touteduc.fr du O2.02.18 : La Dgesco met en musique la politique du ministre (Jean-Marc Huart, interview exclusive)

Répondre à cet article