> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > FORMATION DES ACTEURS > Formation des acteurs (généralités) > Formation des enseignants : un projet d’arrêté et un projet de référentiel (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Formation des enseignants : un projet d’arrêté et un projet de référentiel donnent la priorité au terrain. Des inquiétudes syndicales

2 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Formation des enseignants : Un projet de réforme avec inconnues
Lancées par le projet de loi Blanquer, les discussions sur la réforme de la formation des enseignants ont commencé durant les vacances avec un projet d’arrêté que le Café pédagogique s’est procuré. Le texte décrit une formation étalée en amont du master et poursuivi trois années après lui avec une part plus importante donnée aux stages de pratiques. Mais le ministère a détaché de cet arrêté tout ce qui concerne le concours et le statut des étudiants formés en master enseignement (MEEF). Derrière la rhétorique sur le retour sur le terrain, les "bonnes pratiques" et le recours à l’innovation, les syndicats craignent la suppression des 25 000 postes de fonctionnaires stagiaires et une formation amputée par de nombreux stages (ou remplacements...) en établissements.

Extrait de cafepedagogique.net du 07.11.18 : http://www.cafepedagogique.net/lexp...

 

Réforme de la formation des enseignants : le ministère donne la priorité au terrain
Un projet d’arrêté relatif aux masters MEEF et un autre concernant le référentiel de formation ont été présentés aux organisations professionnelles le 22 octobre dernier. Deux documents gouvernés par une philosophie commune : le ministère de l’Éducation nationale veut faire du terrain le principal ressort de formation des enseignants.

Alors que le rapport Ronzeau-Saint-Girons, censé notamment modifier la place du concours, se fait attendre, le ministère de l’Éducation nationale essaie d’avancer sur les contenus de la formation des enseignants.

Une situation qui ne plaît guère aux syndicats qui regrettent de séparer les deux réflexions : comment réfléchir aux contenus de formation sans savoir où se situe le concours ni connaître le volume du stage, demandent-ils.

Néanmoins, la Dgesco (direction générale de l’enseignement scolaire), la Dgesip (direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle) et la DGRH (direction générale des ressources humaines) ont reçu, les 22 et 23 octobre, les organisations syndicales pour étudier un projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) ainsi qu’un projet de référentiel de formation, qu’EducPros s’est procuré.

Extrait de letudiant.fr du 31.10.18 : Réforme de la formation des enseignants : le ministère donne la priorité au terrain

Répondre à cet article