> 4 - Actes et Productions de l’OZP > 3 - Les 11 séminaires professionnels OZP (2008-2018) > Séminaire OZP 2018 (le 9 février 2019) : Pour une évaluation de l’éducation (...) > Séminaire OZP 2018 sur l’évaluation : Introduction par Marc Douaire, président (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Séminaire OZP 2018 sur l’évaluation : Introduction par Marc Douaire, président de l’association (texte et enregistrement vidéo)

11 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Séminaire OZP 2018. Pour une évaluation de l’éducation prioritaire
Paris, 9 février 2019

Introduction, par marc Douaire, président de l’OZP

1- Pourquoi choisir ce thème ?
Aujourd’hui, le recours à l’évaluation est de plus en plus prescrit. L’injonction et la systématisation risquent de produire des effets pervers : moins de temps consacré aux apprentissages, risque de formatage des enseignements, perte de sens de l’objectif visé…opacité des conclusions publiées…
Pour notre part, entreprendre cette démarche collective d’évaluation de l’éducation prioritaire nous apparaît nécessaire pour plusieurs raisons :

-  Avant tout, permettre d’améliorer ce qui concourt à une meilleure réussite des élèves de l’éducation prioritaire, mettre en évidence les actions et les évolutions professionnelles qui renforcent la démocratisation de l’école
-  Mieux faire connaître la réalité de l’éducation prioritaire telle qu’elle est engagée par beaucoup de ses acteurs. Cela est d’autant plus nécessaire dans le contexte de ces derniers mois : publication de rapport de la Cour des comptes, mission Azéma-Mathiot…contexte qui a donné, une fois de plus, la part belle à la pensée médiatique dominante. Alors que le rapport de la Cour des comptes soulignait la nécessité d’améliorer la politique de l’éducation prioritaire, seule politique publique de lutte contre les inégalités scolaires, la pensée médiatique dominante alimentée par quelques universitaires de mauvaise foi démontrait une profonde ignorance des réalités de l’éducation prioritaire et , in fine, une véritable aversion contre le principe de répartition inégalitaire des ressources…
-  Enfin, il est sain, pour un bon fonctionnement démocratique, qu’une politique publique soit évaluée à échéances régulières, en y associant l’ensemble de ses acteurs.

2- Pourquoi l’OZP ?

L’OZP est une association 1901, fondée en 1990, qui n’a aucune relation de dépendance avec un quelconque pouvoir et qui n’a aucune compétence particulière en matière de construction d’une évaluation de politique publique.
Dans son rôle d’observatoire, l’OZP , en avril 2018, a rappelé au cabinet du ministre de l’Education nationale, la nécessité d’organiser dès maintenant l’évaluation de l’éducation prioritaire telle que la circulaire ministérielle de 2014 l’avait prévue pour 2019. Assentiment du cabinet mais aucune mise en œuvre , aucune réponse à notre demande d’audience sur ce sujet en septembre dernier.

Face à ces silences et craignant que l’histoire ancienne ne se répète, l’OZP a décidé de prendre ses responsabilités par rapport :
-  A l’histoire du pilotage national discontinu de l’éducation prioritaire depuis 1981
-  A l’engagement politique de démocratisation qu’a représenté la refondation de l’éducation prioritaire engagée sur la période 2012/2014
-  A la mobilisation professionnelle de nombreux acteurs des réseaux, de décideurs, de chercheurs, de partenaires qui ne sauraient être abandonnés par le seul fait du prince
Il s’agit donc, pour l’OZP, de construire une évaluation publique de l’éducation prioritaire sur la période 2014/2019 en y associant les acteurs comme cela fut réalisé en 2013.

3 -Comment faire ?
Tout d’abord, l’OZP a invité des personnalités reconnues pour leurs compétences et leur engagement constant en faveur de l’éducation prioritaire à constituer un conseil scientifique. Toutes les personnes sollicitées ont répondu très favorablement et font l’honneur de constituer ce conseil : Anne Armand, Marc Bablet, Françoise Lorcerie, Catherine Moisan, Patrick Picard, Jean-Yves Rochex, Jean-Michel Zakhartchouk.
Ce conseil scientifique a sollicité des chercheurs étrangers qui ont accepté de le rejoindre : Paulo Cattani, Marc Demeuse, Yon-Ran Lee.
Ce conseil scientifique s’est déjà réuni plusieurs fois et a construit le programme et l’animation de ce séminaire.
Le travail de cette journée va être présenté par Anne Armand.

La journée nationale de l’OZP du samedi 18 mai 2019 constituera une 1ère étape de restitution de l’évaluation des réseaux.

 

La vidéo de l’intervention (6:31)

Cette vidéo a été réalisée par Christian Lefevre,
initiateur du projet RollerFootBall©
JEU DU RESPECT ET DE LA CITOYENNETÉ
06 79 84 02 40

 

Les autres comptes rendus du séminaire,
voir la rubrique Séminaire OZP 2018 (le 9 février 2019) : Pour une évaluation de l’éducation prioritaire

Répondre à cet article