> 3 - Les Positions OZP > Claude Vollkringer, ex-présidente de l’OZP, nous a quittés

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Claude Vollkringer, ex-présidente de l’OZP, nous a quittés

5 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Claude Vollkringer nous a quittés le 2 juin 2019.
Celle qui fut présidente de l’OZP laisse le souvenir d’une militante de l’éducation prioritaire et, plus largement, d’une personnalité libre et déterminée.

Directrice d’école maternelle dans une ZEP de l’Essonne, elle est désignée coordonnatrice en 1990 et participe activement à l’organisation de l’éducation prioritaire dans le département, en lien avec ses collègues, les parents, les partenaires et les autorités. Elle met en œuvre, notamment, le « plus de maîtres que de classes » expérimenté dans l’Essonne dans les années 90. Lorsque le CRDP de Versailles décide de publier une revue propre aux 32 ZEP de l’académie, son inspecteur d’académie la désigne pour représenter son département. Elle prend une part active à cette publication créée par Guy Lochard.
Ayant participé à l’organisation des ZEP de l’Essonne en 1990, elle participe à celle des assises académiques à Antony, puis nationales à Rouen en 1998. Elle devient ensuite coordonnatrice dans la ZEP du 13e arrondissement de Paris avant de rejoindre le Centre Alain Savary où elle assure notamment le fonctionnement de la banque de données Dif-act.
En mai 1990, elle fait partie de l’équipe constitutive de l’OZP dont elle suivra la publication du Journal de l’OZP avec Marie-Claude Moreau, la première présidente. Lorsque celle-ci quitta l’Éducation prioritaire pour l’Éducation spécialisée, Claude Vollkringer est élue présidente et met sur pieds immédiatement, avec Lucienne Siuda et Jean-Paul Tauvel, un site internet qui devient alors possible et indispensable. Elle engage aussi à ce moment la publication d’un livre collectif ,"Mémoire de ZEP", qui relate l’histoire des ZEP années 80 et 90 et celle de l’OZP.
C’est en raison de problèmes de santé qu’elle passe ensuite la main pour la présidence de l’OZP à Nicolas Renard, mais, jusqu’à ces derniers jours, elle suit de près le fonctionnement de l’associaiton et, plus largement, les hauts et les bas des politiques d’éducation prioritaire menées rue de Grenelle.

Quel souvenir garder d’elle ? Comme le travail en équipe lui semblait plus naturel que le travail individuel, proposons celui-ci : devant les injustices on ne peut rester à se lamenter, organisons-nous et agissons ensemble.
Merci, Claude.

Une cérémonie aura lieu le samedi 8 juin à 11 h 30 au crématorium de Père-Lachaise.

Répondre à cet article

1 Message