> 8 - PÉDAGOGIES, ACTIONS LOCALES, FORMATIONS > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline (4)/ > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Education artistique) > Projet théâtre à l’école REP+ Armstrong de Montpellier

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Projet théâtre à l’école REP+ Armstrong de Montpellier

20 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Projet théâtre à l’école Armstrong

Théâtre et Langage à l’école [REP+] Armstrong à Montpellier

Ce dispositif de réussite scolaire mis en place en 2016-2017 a pour objectif d’accompagner les élèves dans des pratiques exigeantes et continues des arts de la scène tout au long de l’année, en soutien de pratiques langagières orales et écrites.
Cette ambition permet à chaque niveau de la scolarité, de la maternelle au collège, d’être à la rencontre des artistes, de leurs œuvres et des structures culturelles, mais aussi d’expérimenter une pratique artistique, grâce à un parcours du spectateur riche et varié, grâce à des résidences ou des interventions d’artistes.

En CM2, c’est le théâtre qui est à l’honneur parce qu’il favorise la capacité d’attention et de mémoire, la maîtrise orale et écrite de la langue, l’écoute de l’autre, les compétences sociales et civiques, la culture humaniste. Pour ce travail de mémorisation, de mise en bouche et de mise en scène, tous les élèves de CM2 de l’école Armstrong étaient accompagnés tout au long de l’année par leurs enseignantes et deux comédiens : Gilles Buonomo de la Compagnie Itinéraire Bis et Jean Bart de la Compagnie Théâtre Clos.

L’ensemble de ces élèves de CM2 était accueilli par le Principal sur la scène de l’amphithéâtre du collège [REP+] Simone Veil jeudi 13 juin à 18h00 pour la représentation de leurs pièces « J’ai trop peur » de David Lescot et "L’école des petits bonshommes" d’Eve-Marie Bouché. Des classes de l’école et du collège et de nombreux parents étaient présents dans la salle pour les applaudir et saluer un travail remarquable.
Ce dispositif éducatif mis en place sous l’impulsion de la DSDEN de l’Hérault, porté par les équipes pédagogiques des écoles REP+] Bon et Armstrong, soutenu également par la Ville de Montpellier et par la Politique de la Ville, démontre ainsi sa capacité à créer du lien dans différentes directions : entre langage et culture, entre école et collège, et avec les parents du quartier.

Extrait de ac-montpellier.fr/dsden34 de juin 2019

Répondre à cet article