> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines CITOYENNETE (doc. généraux) : EDD, EMI, Histoire-Géo, (...) > La discussion philosophique à l’école en REP : - Recherche action à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La discussion philosophique à l’école en REP : - Recherche action à Romainville (93) (texte intégral) - "Pourquoi mesurer ?" (la classe plaisir)

18 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Education et socialisation, 53 | 2019
En quoi les différentes pratiques de débats démocratiques, s’appuyant sur les Humanités, peuvent-elles contribuer à lutter contre les inégalités scolaires et sociales ? – Varia

Dossier
La discussion philosophique avec les enfants : Une dispositif communicationnel égalitaire comme pratique éducative de l’ouverture d’esprit.
Johanna Hawken

Résumé
Les enfants développent et expérimentent de multiples habiletés de pensée au cours de la pratique des discussions philosophiques – celles-ci étant la forme pédagogique choisie pour la pratique de la philosophie avec les enfants, depuis sa naissance. L’une de ces habiletés joue un rôle crucial comme condition de possibilité d’un véritable dialogue, dans la mesure où il repose sur la rencontre des esprits et des subjectivités : l’ouverture d’esprit. Plus avant, ce concept est omniprésent dans la littérature portant sur la philosophie pour enfants (Lipman, 2003 ; Tozzi, 2001) et exige, par suite, une analyse précise. Plus précisément, nous avons trois objectifs : définir la nature et les caractéristiques de l’ouverture d’esprit, analyser son émergence dans les discussions philosophiques, et étudier son rôle dans la pratique de la philosophie. Notre recherche-action (mise en place à la Maison de la Philo de Romainville, en partenariat avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) a montré que certains marqueurs présents dans les discours des enfants manifestent l’apparition de l’ouverture d’esprit : la reformulation des propos d’autrui, la complémentarité des interventions, l’explication des propos d’autrui, l’ajout de nuances et de désaccords par rapport aux mots d’autrui. Ces actes cognitifs révèlent une relation intellectuelle et communicationnelle entre les participants, mais aussi une relation d’écoute et de respect, si bien que l’ouverture d’esprit peut être définie comme une posture bidimensionnelle. D’une part, comme une disposition cognitive permettant la compréhension des idées d’autrui et la pensée coopérative ; d’autre part, comme une disponibilité éthique, une capacité à accueillir les mots d’autrui, à accepter le désaccord (sans pour autant le nier), à prendre en compte les points de vue divergents sur le monde. Nous proposons donc l’hypothèse de recherche suivante : la discussion philosophique constitue un dispositif communicationnel égalitaire propice à offrir aux enfants une expérience d’un dispositif communicationnel égalitaire, propice à l’exercice d’une habileté cognitive et éthique fondamentale : l’ouverture d’esprit.

Extrait de journals.openedition.org de 2019

 

La Classe Plaisir : Mesures pour Mesures

Démarrage de l’année, démarrage de nouvelles thématiques en découverte du monde. En découverte de l’espace, j’essaie d’aborder la compétence "mesurer". J’en parle à une de mes collègues, qui a fait un beau projet là-dessus, qui m’entretient beaucoup du comment : quels outils de mesure utiliser, comment mesurer des grandes longueurs, par exemple celles de la cour ? C’est très intéressant, mais une chose me manque, comme souvent lorsqu’on travaille sur une nouvelle notion : le POURQUOI.

Pourquoi est-on amené à mesurer dans la vie, la vie d’un adulte comme celle d’un écolier ? Il me parait étonnant de ne pas passer par la case POURQUOI : pourquoi on multiplie, pourquoi on lit, pourquoi on écrit, pourquoi on explore le passé, pourquoi on vit aussi. Comme si ce pourquoi allait de soi...

Alors, on s’est mis tous en cercle, par terre, comme lorsque je mène un atelier de philo, et j’ai demandé : "Pourquoi a-t-on besoin de mesurer ?" Les réponses n’ont pas tardé

[...]

Pour aller plus loin

1/Atelier philo

2/Penser l’apprentissage http://pedagost.over-blog.com/2015/02/le-temps-des-penseurs-affine.html

4 Février 2015

Publié par Daniel Gostain
Le "Temps des Penseurs" affiné

J’ai retravaillé sur le "Temps des penseurs", une proposition concrète de classe pour inscrire dans l’emploi des temps un moment quotidien consacré spécifiquement à penser - ce qui s’impose vraiment au regard de l’actualité - en complément de tout ce que nous faisons déjà en classe. - penser l’apprentissage - penser ses empêchements - penser la classe, elle-même - penser le monde - penser la condition humaine.

Cette proposition est là

Le temps des penseurs affiné

|Extrait de cafepedagogique.net du 16.10.19->http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/10/16102019Article637068087481123515.aspx]

Répondre à cet article