> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > Travailler l’oral en classe en continuant le travail fait en confinement : (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Travailler l’oral en classe en continuant le travail fait en confinement : fiche d’une enseignante de Lettres au collège REP+Henri Wallon de Marseille (adaptable en cycle 3)

12 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Du distanciel au présentiel post-confinement : quelques idées et pistes d’activités pour les cours de français en cycle 4 (adaptables en cycle 3)

Ressource proposée par Carole Merle, enseignante en lettres modernes au collège [REP+] Henri Wallon de Marseille

Le document ci-après explicite une possibilité d’exploitation de l’oral initiée en distanciel.
La continuité pédagogique en présence des élèves peut s’appuyer sur les petites réussites que l’accompagnement en distanciel aura permis de mettre en exergue.

Il s’agit, dans le cas présenté, de mettre en avant le devoir d’un camarade effectué(e) lors de l’accompagnement en distanciel. Il servira de support à un travail réflexif, argumentatif, à des exercices rhétoriques, écrits ou oraux, une manière d’associer le groupe présent en classe dans un travail commun tout en respectant les préconisations sanitaires.

Le travail demandé pendant la période de confinement :

Ecrire un discours argumentatif à la manière de celui de Victor Hugo, Détruire la misère du 9 juillet 1849, l’enregistrer et l’adresser au professeur.
Enregistrement au préalable du discours que Victor Hugo a prononcé devant l’Assemblée nationale législative et envoi de ce dernier aux élèves

Objectifs :

Identifier dans un texte les procédés pour convaincre ;
Utiliser ces procédés dans son discours de manière efficace ;
Produire une intervention orale continue de 2 à 3 minutes ;
Participer comme citoyen à une réflexion sur les problématiques sanitaires, sociales, environnementales actuelles …
Pistes de réflexion :
Crier sa colère vis-à-vis de l’épidémie ;
Manifester son mécontentement face à l’injustice de la vie ;
Faire connaître son sentiment sur la situation actuelle ;
Témoigner de son expérience du confinement ;
Extérioriser sa souffrance face à l’isolement le cas échéant ;
Rendre compte des actions de solidarité qui sont nées depuis l’épidémie ;
Exprimer son espoir pour le futur.

Cet exercice poursuit différents objectifs selon la piste que l’élève décide de suivre : développer son esprit critique et des qualités de jugement, exprimer une opinion argumentée sur une question d’actualité, transmettre ses émotions …

En outre, cette restitution orale peut avoir des vertus « cathartiques » permettant à l’élève, de se libérer de ses colères, de ses angoisses, ou lui donner l’occasion de se rassurer, de se projeter, d’être inspiré, d’espérer…

Le travail à engager en présentiel :
- Ecouter la restitution orale d’un(e) élève ou de plusieurs élèves, échanger sur le contenu et la manière d’aborder la question en repérant les procédés utilisés.
- Créer une fiche- outil récapitulative des procédés pour convaincre.
- Reformuler une phrase / des phrases du discours en utilisant d’autres procédés.
- Demander à l’élève (quand il a effectué le travail en distanciel) de lire son discours à la classe en vue de pratiquer des exercices de diction, non pas celui du stylo dans la bouche, mais celui du masque sur le visage ! Un travail essentiellement basé sur la mise en voix du texte : pas de mise en espace ni en geste.
- Demander à l’élève qui n’a pas rédigé de texte, d’en produire un à l’aide de la fiche-outil créée et des exemples vus en classe.

Objectifs :
Retrouver du lien avec le groupe en écoutant le/les discours d’un pair ;
Développer ses compétences d’écoute et d’argumentation ;
Adopter une démarche inductive en vue de repérer les procédés pour convaincre ;
Identifier les visées d’un discours oral ;
Interagir et construire une pensée personnelle ;
Travailler sur les ressources expressives et créatives de la parole.

L’enseignant(e) peut utiliser les discours d’élèves enregistrés dans cette rubrique pour proposer les activités susmentionnées. Elles seront l’occasion, d’une part, de « debriefer » autour des situations vécues par les élèves, permettront par la suite de favoriser la compréhension des discours oraux, de développer la clarté et l’intelligibilité de la lecture à haute voix, de porter attention au respect des normes de la langue écrite, d’utiliser l’écrit pour réfléchir et se créer des outils de travail.

Pour conclure

Quels que soient nos peurs, nos doutes, ou nos interrogations sur les modalités d’organisation de notre travail d’enseignant, sur les contenus à dispenser pendant cette période post-confinement, nous sommes tous conscients que la construction du lien social se fait à l’école, nous sommes tous convaincus que l’école reste le lieu où l’élève construit son savoir et sa propre identité. Les classes virtuelles, les tablettes numériques, les plateformes en ligne, ces solutions « digitales », qui peuvent soutenir une approche pédagogique, ne l’ouvrent pas au monde. C’est en interaction avec ses pairs et dans un environnement rendu riche et stimulant par l’enseignant que l’élève parviendra à affirmer ce qu’il est.

Travaux d’élèves (casque conseillé pour une meilleure écoute) :
• Consignes discours
• Discours élève 1
• Discours élève 2
• Discours élève 3

Extrait de pedagogie.ac.aix-marseille.fr du 28.05.20

Répondre à cet article