> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou pluridisciplinaires) > B* La C.U.P. (Classe à Unité Pédagogique) réunit une classe de 5° et une classe (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* La C.U.P. (Classe à Unité Pédagogique) réunit une classe de 5° et une classe de 4° dans plusieurs matières au collège REP+ Anatole France de Montataire (Oise)

27 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

La C.U.P. ou Classe à Unité Pédagogique

QUOI ?

DEMANDE DE RECONDUCTION DE PROJET CARDIE

• La C.U.P. consiste à réunir une classe de 5° et une classe de 4° dans plusieurs matières. Elle a pour ambition de travailler en cycle, comme le préconisent les nouveaux programmes, en réunissant le plus souvent possible les élèves des deux niveaux dans une même classe.
• Les élèves sont amenés à être responsabilisés car ils travaillent le plus souvent possible de manière autonome au sein de petits groupes avec des pairs d’un autre niveau.
• Les enseignants, quant à eux, modifient leurs pratiques habituelles : co-construction de programmations annuelles et de séquences, co-enseignement, explicitation et différenciation.

QUI ?

2 membre(s) dans l’équipe

Les participants

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
◦ 2 classe(s)
◦ 48 élève(s)
◦ 10 enseignant(s)

OÙ ?

COLLÈGE [REP+] ANATOLE FRANCE, Amiens (060)

Collège - 5ème4ème

Le projet C.U.P. s’inscrit dans trois axes du référentiel de l’éducation prioritaire :
• Garantir l’acquisition du « Lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun : en particulier grâce à l’explicitation systématique des objectifs et des procédures ; grâce au co-enseignement ; grâce au travail en groupes hétérogènes.
• Conforter une école bienveillante et exigeante : en particulier grâce à des pratiques et des modes d’évaluation valorisant l’investissement, le travail et les progrès ; grâce à un suivi des élèves en difficultés au sein de la classe ; grâce à la coopération entre pairs.
• Favoriser le travail collectif de l’équipe éducative : en particulier grâce à la mise au point d’un projet de co-enseignement inter-niveaux qui est même devenu un projet pluri-disciplinaire.

POURQUOI ?

Problème identifié

Les problèmes rencontrés qui nous ont poussées à imaginer cette action :
• le constat d’un manque d’autonomie et de motivation chez les élèves ;
• le constat, chez les élèves, d’un manque de confiance dans leurs connaissances et leurs compétences ;
• la difficulté pour les enseignants à travailler par cycle et à proposer une différenciation efficace ;
• la difficulté pour les enseignants à prendre en charge les élèves les plus fragiles sans les stigmatiser.

QUAND ?

Du 03/09/2018 Au 09/07/2021

COMMENT ?

Organisation matérielle

Une classe de 5° et une classe de 4° sont associées selon les modalités matérielles suivantes :
• les heures de l’ensemble des disciplines des 5° et des 4° sont alignées dans les emplois du temps ;
• l’équipe bénéficie des deux salles de classes « classiques » par matière et d’une « grande salle » réservable, composée de douze îlots de quatre élèves, capable d’accueillir l’ensemble des élèves.

Tous ces ajustements sont réalisés à moyens constants.

Modalités de mise en œuvre

Organisation didactique et pédagogique

Organisation annuelle
Tout d’abord, les professeurs ont préparé en amont une progression annuelle spécifique.
• Pour cela, l’équipe pédagogique a commencé par faire émerger les points communs des programmes de 5° et de 4° de manière à concevoir des séquences et des activités communes. Les points communs s’avèrent être de différentes natures : thématiques, méthodologiques et liés aux compétences .
• Ensuite, les professeurs se sont attachés à varier les moments durant lesquels les supports et activités étaient communs aux 5° et aux 4° et les moments durant lesquels supports et activités étaient différents pour les deux niveaux.
• Enfin, à la fin de chaque semestre, des temps de remédiation appelés « Semaines sparadrap » ont été prévus.

Modalités de travail en commun

• Tous dans la même salle : groupes mixtes 5°/4° (lorsque l’activité est identique pour tous les élèves) ; groupes différenciés (qu’ils soient en 5° ou 4°, les élèves travaillent la même compétence mais sur des supports différenciés).
• Répartis dans plusieurs salles : répartis par niveau 5°/4° (lorsque les activités sont différentes pour les 5° et les 4°) ; groupes de besoin pour de la remédiation (qu’ils soient en 5° ou 4°, les élèves sont répartis en fonction des compétences qu’ils ont à acquérir).

QUEL BILAN ?

Modalités d’évaluation

Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

• Du point de vue des élèves
◦ À la fin du 1er semestre, un questionnaire de satisfaction a été proposé aux élèves : les résultats sont positifs.
◦ Les élèves apprécient : d’avoir des activités et des évaluations adaptées à leur niveau ; de travailler en groupe ; d’être autonomes.
◦ Les objectifs sont globalement atteints.

• Du point de vue des professeurs
◦ Les objectifs leur semblent atteints voire même dépassés.
◦ Les élèves ont acquis une plus grande autonomie. Le groupe de cycle semble favoriser l’instauration d’un climat de classe très propice aux apprentissages.
◦ D’un point de vue professionnel, la conception et la préparation du dispositif CUP ont enrichi grandement la diversité de leurs pratiques.

Bilan détaillé 2019-2020an%20d%C3%A9taill%C3%A9%202019-2020

ET APRÈS ?

Les effets principaux de l’action sont :
• une plus grande autonomie des élèves et un engagement de tous dans les activités ;
• une coopération permanente entre pairs ;
• un développement de l’estime de soi et du plaisir d’apprendre ;
• une diversification des pratiques d’enseignements ;
• une meilleure prise en charge de la difficulté des élèves.

Diffusion

Article site académique http://www.ac-amiens.fr/2274-la-cup.htm Texte

Développement et suite de l’action

A la fin de l’expérimentation, pour la rentrée 2021, l’équipe pédagogique envisage de créer une C.U.P. sur le cycle complet, de la 5° à la 3°.

Extrait de innovatheque-pub.education.gouv.fr du 07.07.20

Répondre à cet article