> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > COLLECTIVITES (Projets et Contrats éducatifs, Actions locales) > Collectivités (Actions et Situations locales) > A Lille, l’association "Récréations urbaines" aide les enfants de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A Lille, l’association "Récréations urbaines" aide les enfants de la maternelle REP+ Bichat à jouer librement. A Paris, les cours d’école se végétalisent

23 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Récréations urbaines
Jouer avec et dans la ville

Jouer librement, pourquoi c’est important ?
Les enfants passent de moins en moins de temps à jouer dehors.
Le jeu en extérieur est une nécessité biologique, physiologique et sociale, indispensable au bon développement de l’être humain.
Le jeu libre permet au jeune individu de se construire et contribue à sa bonne santé physique et mentale.
Créativité, autonomie, coopération, maîtrise de son corps et de ses peurs : autant de capacités acquises à travers le jeu libre.

Le jeu libre est " un jeu structuré par les joueurs eux-mêmes plutôt que par une autorité extérieure, (…), un jeu où ce sont les joueurs qui décident de ce à quoi ils jouent et comment, et où, au cours de la partie, ils sont libres d’en modifier les règles et le but." Peter Gray (Libre pour apprendre, Actes Sud, 2016)

Le jeu libre à l’école
Récréations Urbaines accompagne les écoles (maternelle et primaire) à la mise en place du jeu libre lors des temps de récréation et sur le temps périscolaire.

Vous êtes directeur/directrice d’école, enseignant.e, référent.e de site, animateur/animatrice en périscolaire, parent d’élève ? Contactez-nous pour en savoir plus !

# La cabane amusée
En partenariat avec Lille Educ’, nous accompagnons l’école maternelle Bichat à Lille depuis le mois de février dans la mise en place du jeu libre lors des récréations et lors des temps périscolaires. L’implication de tous les acteurs de l’école (équipe enseignante, équipe périscolaire, parents, élèves) a permis de faire de ce projet un véritable projet d’école et une réussite !

Extrait de recreationsurbaines.fr

 

Les écoles se mettent au vert

[...] La canicule précoce, au printemps 2017, a fait surgir l’idée de transformer les cours bitumées aux allures de parking en îlots de fraîcheur pour leur quartier : plantations, ombre et fontaines, sols clairs et perméables aux infiltrations d’eau de pluie… Trente et une écoles sont déjà « renaturées », à l’automne 2019, lorsque la mission Résilience de la Ville de Paris organise un voyage d’études à Anvers. Révélation ! Quoique soumises aux mêmes normes européennes, les cours y sont plus ensauvagées et plus ludiques à la fois. Bref, adaptées aux besoins des enfants, pas seulement au changement climatique.

(...)

Ramener du sensoriel

Charlotte Brun, adjointe Ville éducatrice à la mairie de Lille, ne perçoit « plus trop de résistances, aujourd’hui ». « Plutôt une forte demande des équipes éducatives. Elles ont constaté que les réalisations n’étaient pas décoratives, mais servaient des objectifs pédagogiques. Et les fédérations de parents sont à fond pour. » L’association Récréations urbaines les aide à cheminer. Céline Lecas, urbaniste, anime dans la ville nordiste des ateliers de concertation sur les cours, au sein desquels les enfants dessinent leurs souhaits : « De la terre, de l’eau, sentir, toucher, voir. Ils veulent qu’on ramène du sensoriel, pouvoir se salir, observer des animaux, aussi. »

Extrait de demain-lecole.overblog.com

 

Voir les mots-clés :
Jeu (gr 4)/
Aménagement espace, Architecture (gr 5)/

Répondre à cet article